Mon avis sur: AMRAP

IMG_7381

Marque : BEYOND YOURSELF

Par Alex, MuscleXperience team

Le choix d’une boisson intra-entraînement est une décision aussi fondamentale que difficile. Fondamentale parce que l’entraînement est un moment clé où notre organisme et en particulier nos muscles ont des besoins spécifiques dus aux pertes liées à l’exercice qui doivent être compensées par une supplémentation adaptée, et parce que c’est une fenêtre où notre métabolisme s’accélère. Pour rentabiliser au maximum cette hyperactivité métabolique et ne pas essuyer de baisse de régime, il faut irriguer vos veines avec le bon carburant.

Ce qui rend le choix difficile, c’est l’importance de l’offre : il est parfois difficile de choisir parmi la pléthore de produits sur le marché. Pourtant quand on y réfléchit bien, une boisson intra-entraînement ce n’est que quelques ingrédients basiques absolument nécessaires durant un exercice physique : de l’eau, des glucides, des électrolytes (des sels minéraux qui une fois dissous dans l’eau se dissocient en ions et circulent dans l’organisme en y assurant des fonctions aussi diverses que vitales). Parmi ces derniers (Sodium, potassium, calcium, magnésium), le sodium est le seul dont il ne faut jamais faire l’économie durant un exercice physique d’une durée moyenne à longue : si lors d’une activité de 2 à 3h l’on perd 2 à 3 litres d’eau, on perd également 6 à 7g de sel (Chlorure de sodium). Nous ne somme plus dans les années 70, et peu de pratiquants de musculation passent de nos jours 2 à 3 heures par jour à la salle. Il y a cependant un ingrédient primordial pour tout pratiquant soucieux de préserver et de faire croître sa masse musculaire et qui ne fait pas partie de ceux listés plus haut. Certes, il n’est pas vital, mais notre but quand nous poussons de la fonte, ce n’est pas simplement de terminer la séance : c’est de tirer le bénéfice maximum de cette séance de torture musculaire afin de revenir plus fort plus massif et plus sec le lendemain, et pour cela vous aurez besoin de BCAAs.

IMG_7383

J’ai abordé en détail la question des acides aminés ramifiés et des acides aminés essentiels dans mon article Acides aminés essentiels (EAA) ou acides aminés ramifiés (BCAA), lesquels choisir?
Les trois acides aminés ramifiés leucine, valine, isoleucine constituent, quand ils sont associés dans un complexe, l’un des suppléments dont un athlète recherchant la performance ne peux pas se passer : anti-cataboliques, anaboliques (en particulier grâce à la leucine), favorisant la fonte adipeuse (du fait de la valine qui inhibe la synthèse des acides gras et de l’isoleucine qui agit sur le métabolisme et l’adipogénèse via les récepteurs PPAR). La consommation de BCAA permet d’épargner le glycogène (glucide complexe polymère du glucose stocké pour servir de réserve d’énergie) musculaire et hépatique et améliore donc la performance. En outre, les acides aminés ramifiés sont les seuls que le muscle peut utiliser directement comme source d’énergie alternative au glycogène, ce qui les rend particulièrement intéressants en période de régime hypoglucidique.

C’est donc à point nommé qu’Alexandre DENYS, ambassadeur France de la jeune marque canadienne BEYOND YOURSELF, m’a envoyé le complexe de BCAA AMRAP (pour As Many Reps As Possible, autant de reps que possible) afin que je le teste. Actuellement phase en restriction calorique, j’ai sérieusement réduit ma consommation de glucides, et un complexe de BCAA bien formulé et SANS GLUCIDES est le supplément sans lequel je n’imagine pas aller m’entraîner. En quoi AMRAP se distingue-t-il de ses concurrents ?

Il s’agit d’une formule de BCAA réunissant leucine isoleucine valine dans un ratio 4:1:1 : la leucine, acide aminé clé de l’anabolisme qui déclenche la synthèse protéique via l’activation de l’enzyme kinase mTOR, est donc présente dans un dosage optimal. Intégrée à cette matrice d’acides aminés, on trouve de la L-carnitine, qui est toujours un plus dans une formule intra-entraînement en raison de son action sur le métabolisme des lipides (La carnitine et la fonte adipeuse : mythe commercial ou réalité scientifique ?). Ces acides aminés sont intégrés dans un « proprietary blend », ce qui signifie ce que dosages exacts ne sont pas indiqués sur l’étiquette du produit pour protéger la formule du fabricant. Quand cette formule traduit un vrai manque de transparence de la part d’une marque j’avoue que je suis réticent à acheter le produit, mais BEYOND YOURSELF précise qu’une dose de AMRAP (10g) contient 8,4g d’acides aminés, dont 1g de carnitine et 7,2g de BCAA, en indiquant le ratio de ceux-ci (ratio 4:1:1) : au final, toutes les informations importantes sont fournies. La formule inclut également du magnésium, qui après le potassium est l’électrolyte le plus abondant dans l’organisme, impliqué dans de nombreux processus métaboliques et de nombreuses réactions enzymatiques, et qui a donc toute sa place dans un supplément soutenant le métabolisme.

What else ? Les plus de ce produit particulièrement bien adapté en période de régime hypoglucidique sont d’abord l’absence totale de glucides (0 calories!), ensuite le fait que les acides aminés soient d’origine végétale (produit vegan et sans gluten). Il n’est pas indiqué si lesdits BCAA sont issus de végétaux OGM ou pas, ce qui aurait été un plus pour le consommateur. On peut néanmoins dire que globalement ce produit a été élaboré avec soin – selon des standards GMP – et surtout dans le respect des besoins réels du sportif. On ne trouve pas d’ingrédient « cosmétique », d’ajouts inutiles présents uniquement pour faire vendre (et vendre plus cher), mais seulement ce dont un pratiquant à besoin. En phase de régime, ou lors d’une séance de cardio, le produit est prêt à être utilisé. En phase de maintien ou de « bulk » (masse), on peut y ajouter des glucides en poudres, maltodextrine, dextrose, Vitargo®, selon vos préférences.

IMG_7386

Mon ressenti :

En période de restriction glucidique, certains entraînements sont vraiment difficiles, et ce qui est habituellement notre moment préféré de la journée peut devenir un vrai calvaire. C’est lors de ce type d’entraînement que notre mental est le plus mis à l’épreuve, et que l’on peut vraiment tester ses limites. C’est aussi lors de ce type d’entraînements que l’on est content d’avoir dans son shaker le bon « intra-workout ». Pour moi, AMRAP a fait le job, et a tenu ses promesses en me permettant de faire autant de répétitions que je pouvais l’espérer en période de régime. Le parfum orange- ananas est vraiment réussi, ce qui ne gâche rien !

Conclusion :

AMRAP est une formule intra-entraînement simple et intelligemment pensée qui répond particulièrement bien aux besoins de l’athlète en phase de restriction calorique : un apport massif de BCAA dans un ratio faisant la part belle à la leucine, acide aminé clé de l’anabolisme, et incluant une dose significative de carnitine pour supporter le métabolisme, le tout avec 0 calories. MuscleXperience approved !

Note : 8,5/10

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

uploadC

AMRAP est un complément alimentaire.

Retrouvez également Alexandre DENYS, ambassadeur France de BEYOND YOURSELF sur Instagram.

Article sponsorisé 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s