Mon avis sur: BCAA NAT

bcaa nat 1

Marque : HK NUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

Les BCAA, pour Branched amino acids, que l’on appelle également en français les acides aminés ramifiés (en raison de leur chaîne latérale qui est un groupe aliphatique ramifié) constituent à la fois une arme de choix dans l’arsenal d’un sportif, et a fortiori d’un bodybuilder, et un gigantesque coup marketing pour l’industrie de la nutrition sportive. En moins d’une décennie, les BCAA sont devenus aussi incontournables que la WHEY (protéine de lactosérum), et ils font désormais partie des « must have » de tous les pratiquants en musculation, particulièrement des newbies : je ne peux en effet m’empêcher de regarder avec un amusement mâtiné de tendresse ces jeunes débutants qui cassent leur tirelire pour s’offrir ces boissons multicolores qui teintent fièrement le contenu de leurs shakers ou de leurs jugs (vous savez, ces énormes bidons qui pourraient contenir de l’eau déminéralisée ou de l’essence) d’un litre. On a presque du mal à s’imaginer que dans les années 90, avant l’explosion de l’industrie du fitness, des légendes comme Lee PRIEST, Lee LABRADA ou Rich GASPARI s’entraînaient à l’eau claire (pas de mauvais esprit, je parle de la boisson intra-entraînement uniquement), avant de créer leurs marques de nutrition et de lancer leurs gamme de BCAA. Du business, certes, mais pas seulement. Evidemment un complexe d’acides aminé ramifiés n’aura pas les mêmes effets physiologiques et visuels que la potion magique de ces athlètes de légendes (dont les physiques son inatteignables pour la majorité des mortels, potion magique ou pas), mais la recherche a prouvé qu’ils avaient un intérêt non négligeable pour les athlètes, en particulier les athlètes travaillant en résistance et soucieux de créer et/ou de préserver leur masse musculaire.

Mais de quoi parle-t-on vraiment, au juste ? Les acides aminés sont des composés organiques qui jouent un rôle essentiel dans la structure, le métabolisme et la physiologie des cellules de tous les êtres vivants connus. Ils sont les éléments constitutifs des protéines, et donc de notre organisme. Parmi les acides aminés, ceux qui constituent les protéines sont appelés acides aminés protéinogènes. Les acides aminés non protéinogènes remplissent des fonctions physiologiques variées : c’est par exemple le cas de la L-carnitine ou l’acide γ-aminobutyrique (GABA).

Parmi ces acides aminés, certains sont dit essentiels (EAA en anglais, pour essential amino acids) : ce sont les acides aminés que le corps humain est incapable de synthétiser et qu’il doit donc obtenir via son alimentation. Chez l’Homme, on compte huit acides aminés essentiels: le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine et l’isoleucine. L’histidine et l’arginine sont dits semi-essentiels car seuls les nourrissons ont besoin d’un apport exogène (on les trouve dans le lait maternel), puisque leur quantité endogène est insuffisante pour couvrir leurs besoins.

bcaa nat 2

Enfin, parmi ces acides aminés essentiels, trois sont dits ramifiés ou branchés, les fameux BCAA : l’isoleucine, la leucine et la valine. Ce sont tous les trois des acides aminés essentiels pour l’homme, et à eux trois ils représentent 35 % des acides aminés essentiels des protéines musculaires.

 Dans mon article Acides aminés essentiels (EAA) ou acides aminés ramifiés (BCAA), lesquels choisir?, j’ai expliqué qu’un complexe d’acides aminés essentiels était plus efficace pour favoriser la synthèse protéique qu’un complexe de BCAA. Cependant, que ce soit en période de restriction calorique (souvent improprement appelée « sèche ») ou de surplus calorique (la fameuse prise de masse), les BCAA sont un atout essentiel, si ce n’est incontournable, pour l’athlète soucieux de bâtir de la masse musculaire ou de la conserver.

La consommation de BCAA permet en effet d’épargner le glycogène (glucide complexe polymère du glucose stocké pour servir de réserve d’énergie) musculaire et hépatique et améliore donc la performance. De plus, les acides aminés ramifiés sont les seuls que le muscle peut utiliser directement comme source d’énergie alternative au glycogène, ce qui les rend particulièrement utiles en période de régime hypoglucidique. Les BCAA seraient également susceptibles de contribuer à la fonte adipeuse, en particulier viscérale, ce qui n’est pas négligeable.

bcaa nat 3.png

La jeune marque HK NUTRITION, dont j’ai déjà parlé dans Mon avis sur : THERMONAT, a deux références de BCAA à son catalogue : un complexe classique dont le ratio est 2 :1: 1, dans lequel la leucine prévaut sur l’isoleucine et la valine en raison de son rôle clé sur la synthèse des protéines, et BCAA NAT, dont le ratio est 8 :1 :1, avec une surreprésentation massive de la leucine.

Mon ressenti :

La leucine est la clé de l’anabolisme, aussi l’inclure dans de telles proportions peut avoir clairement du sens, plus dans l’optique d’une prise de masse musculaire que du maintien de la masse musculaire sèche durant une phase de régime. En effet, il est bien difficile de prendre du muscle et de perdre de la graisse simultanément (naturellement), et forcer sur la leucine n’aura pas forcément l’effet escompté. En revanche, si vous désirez vous étoffer de quelques kilogrammes de muscle sec, ajouter un complexe de BCAA avec un ratio 8 :1 :1 à un régime riche en calories de qualité peut être judicieux. En ce qui me concerne, durant ces phases de prise de muscle, je consomme des EAA en poudre dilués dans de l’eau pendant la séance, et des BCAA en poudre ou en comprimés entre les collations et surtout pendant les repas, pour compléter l’apport alimentaire en acides aminés. BCAA NAT peut tout à fait être utilisé selon ce protocole, et c’est ainsi que j’ai utilisé mon pot de 300g : entre les collations, tout au long de la journée pour rester hydraté et ne pas cataboliser (laisser le muscle se cannibaliser), et durant les repas, ce qui remplace avantageusement toute boisson gazeuse sucrée ou bourrée d’édulcorants douteux, de colorants et d’arômes chimiques. En effet le créneau de HK NUTRITION est d’offrir une gamme de produits sans agents chimiques controversés, que ce soit dans leurs poudres ou dans leurs gélules. Ici pas de stéarate de magnésium, dioxyde de magnésium ou de titane, pas plus que d’aspartame. BCAA NAT est aromatisé avec un arôme naturel, le choix des parfums étant large : citron vert, pamplemousse, ananas, mangue, framboise, cerise, cerise/framboise, menthe, ou neutre. J’ai pour ma part opté pour le parfum cerise, et je dois dire qu’il passe plutôt bien. Le produit est également adouci avec de la stévia (édulcorant d’origine végétal), qui donne un goût sucré très reconnaissable mais pas désagréable. En tout cas, au niveau de la qualité j’ai pu siroter mes BCAA sereinement sans me demander ce qu’on y avait ajouté de louche et ça, ça n’a pas de prix, car toutes les marques n’offrent pas cette garantie.

bcaa nat 4

Concernant la matière première en elle-même, HK NUTRITION utilise des acides aminés obtenus par fermentation, méthode introduite par le fabricant japonais Ajinomoto® : les acides aminés sont obtenus par fermentation microbienne à partir du sucre ou de l’amidon, ce qui évite d’avoir à utiliser une matière première d’origine animale. Les acides aminés peuvent en effet être extraits de matières animales, de la whey évidemment mais aussi d’autres sous-produits de l’industrie agro-alimentaire, pour le meilleur et pour le pire : pour le meilleur, par hydrolyse de matières organiques (les français disposent notamment d’un vrai savoir-faire, l’entreprise bretonne BCF Life Sciences utilise par exemple des plumes de volailles), mais on parle également chez certains producteurs de carcasses de poulets (les fameux chicken aminos, ne rêvez pas on utilise pas de blanc de poulet, juste les carcasses), et des légendes urbaines font état d’acides aminés extraits de peaux de porc et de cheveux humains…

Conclusion :

HK NUTRITION nous livre avec BCAA NAT un produit fidèle à son leitmotiv, à savoir un produit de qualité sans additifs douteux ou controversés. Du point de vue de la composition, c’est un complexe d’acides aminés ramifiés fortement dosé en leucine, qui sera donc particulièrement bien mis à profit durant une période de prise de masse. La poudre est extrêmement fine, sans aucun morceaux, et sa miscibilité est parfaite : dans un shaker ou un verre d’eau, elle se dissout quasiment instantanément. Je mettrais un très léger bémol sur le goût, dont l’arôme est légèrement masqué par la stévia, au pouvoir sucrant très important (200 fois supérieur au sucre, pour un dosage équivalent). N’oublions pas que les arômes utilisés sont naturels, et donc plus subtils que le goût très prononcé des arômes artificiels, évoquant parfois plus les bonbons ou les chewing gums que les fruits.

BCAA NAT est un bon produit, que l’on peut consommer les yeux fermés. Le prix est très raisonnable, puisqu’il faut compter 32€ pour un pot de 300g, ce qui correspond aux prix pratiqués par la plupart des marques, parfois pour une qualité inférieure et une traçabilité incertaine.

 

NOTE : 8.5/10

 

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

BCAA issu de la fermentation (L-Valine, L-Isoleucine) et de l’hydrolyse L-leucine ; lécithine

Pour une dosette (5g) :

L-Leucine : 3,451

L-Valine : 0,431

L-Isoleucine : 0,431

Recommandations fabricant :

5 grammes pendant l’entraînement et 10 grammes après.

Diluer dans un verre d’eau, ou de jus de fruits non acide.

 

BCAA NAT est un complément alimentaire

 

Mon avis sur : THERMONAT

THERMONAT&

Marque : HK NUTRITION

En matière de suppléments agissant sur la fonte adipeuse, la simplicité est souvent un gage d’efficacité. Certaines formules disponibles sur le marché combinent des dizaines d’ingrédients, misant sur la « synergie » entre ces différents composés. Ne soyons pas naïfs, il s’agit souvent d’impressionner le consommateur avec une liste à la Prévert de composés sous-dosés, provoquant parfois de interactions néfastes voire dangereuses. Il peut aussi s’agir d’ingrédients sous-dosés, controversés ou mal utilisés: par exemple inclure du chitosan ou du nopal, qui sont des bloqueurs de lipides, dans un brûle-graisse thermogénique spécifiquement conçu pour être consommé avant ou pendant l’effort, donc l’estomac vide, est simplement inutile. Saupoudrer une formule de quelques milligrammes de CLA (acide linoleique conjugué) de L-carnitine ou de cétones de framboises (dont aucune étude sérieuse n’a prouvé l’efficacité) l’est tout autant.

Parmi les composés les plus efficaces pour augmenter le métabolisme basal et donc la fonte adipeuse figurent les thérmogéniques (du grec ancien θερμός, thermós : chaud). Ces composés favorisent la mobilisation des graisses corporelles en augmentant la température du corps. Parmi ceux-ci, l’on peut citer la caféine et ses variantes (guaranine, théine, il s’agit de 1,3,7-triméthylxanthine ou méthylthéobromine, formule C8H10N4O2, donc le même alcaloïde), la synéphrine (présente dans les agrumes), ou encore la capsaïcine, alcaloïde présent dans le poivre ou le piment.

Je suis en période de régime, et augmenter mon métabolisme basal est exactement ce que je vise en ce moment. A la recherche d’un produit à la fois simple et efficace, j’ai décidé de tester THERMONAT, de la jeune marque française HK NUTRITION.

THERMONAT5

HK NUTRITION est une marque plutôt récente sur le marché, mais elle dispose déjà d’un catalogue solide, et surtout d’arguments de poids du point de vue qualité : HK NUTRITION mise en particulier d’avantage sur la qualité et la traçabilité de ses produits que sur des noms et des emballages tapageurs. Les composés végétaux inclus dans ses produits, s’ils proviennent d’un peu partout sur la planète, sont conditionnés, testés et fournis par un fournisseur d’ingrédients naturels dans les domaines de la nutrition et de la santé reconnu internationalement et basé en France : cela garantit la qualité constante et la fiabilité des produits, qu’il s’agisse de la standardisation des extraits, de leur pureté (tests notamment sur les métaux lourds et les pesticides) ou de l’absence d’OGM.

La qualité se retrouve également dans le choix des gélules : HK NUTRITION n’a pas fait le choix des gélules en gélatine bovine ou en gélatine végétale bas de gamme, mais a opté pour du pullulan (E1204), un polysaccharide obtenu par fermentation végétale dont le procédé de fabrication n’implique aucun additif, solvant ou conservateur. Le pullulan est reconnu pour mieux protéger les substances sensibles à l’oxygène que les gélules de gélatine classiques. Ce procédé d’encapsulation est en outre garanti sans OGM et sans gluten. Ainsi, on ne retrouve pas dans les produits HK NUTRITION ces additifs douteux et omniprésents dans l’industrie agroalimentaire mais également dans nos suppléments sous forme de nano particules: dioxyde de titane, stéarate de magnésium, dioxyde de silicium etc.

THERMONAT4

Alors, Quid de THERMONAT ? Une formule simple, qui réunit deux valeurs sûres en matière de fonte adipeuse : le thé vert, et l’extrait de piment rouge.

  • Concernant le thé vert (Camellia Sinensis), c’est un des composés les plus
  • connus et les plus communs dans les formules brûle-graisses, et à raison puisque c’est l’un des plus efficaces. Sa composition chimique comprend des polyphénols ou « tanins », dont une multitude de flavonoïdes catéchines, flavonols etc.). Parmi cette myriade de composés phytochimiques, citons  l’Epigallocatéchine-3-gallate, un très puissant antioxydant qui aurait un effet positif sur la composition corporelle, la régulation de la glycémie et le système cardio-vasculaire. L’un des points forts de THERMONAT est que le consommateur dispose des informations exactes concernant la teneur en polyphénols, en catéchines et en Epigallocatéchine-3-gallate. Une gélule contient ainsi :
  • 339mg de Polyphénols totaux
  • 60,3mg de catéchines totales
  • 19,23mg d’ Epigallocatéchine gallate

Le thé vert contient également de la caféine, improprement appelée « théine », à raison de 29,4mg pour une gélule de THERMONAT. L’action de la caféine sur l’oxydation des graisses et bien documenté, il s’agit d’un classique quasiment incontournable dans les « brûleurs » thermogéniques.

Le thé vert contient d’autres nutriments intéressants, notamment des vitamines (vitamine C, E, B2 et B3) et minéraux (fer, potassium, calcium…), des acides aminés dont de l’arginine, de la glutamine, de la lysine et de la théanine.

THERMONAT3

En vertu de ses propriétés antioxydantes, le thé vert jouit d’un indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity, capacité d’absorption des radicaux oxygénés en français, qui indique les capacités antioxydantes des aliments) élevé. Outre ses effets « brûle-graisses » et drainants, il s’agit donc d’un composé intéressant du point de vue purement santé.

  • THERMONAT affiche également dans sa composition un extrait de piment rouge, sous forme de CAPSIMAX®, un extrait de piment rouge indien de très haute qualité, hautement bio-disponible et standardisé en capsaïcine (2mg de capsaicinoids par gélule). Encore une fois HK NUTRITION fait bien les choses, en sélectionnant ce qui se trouve de mieux sur le marché actuellement. La capsaïcine (du latin Capsicum, poivre) stimule la production d’adrénaline et de noradrénaline, et a un impact positif sur la dépense énergétique et l’oxydation des graisses. Son impact sur l’oxydation des graisses dans l’organisme a été mis en évidence dans plusieurs études[1].

HK NUTRITION a donc fait les choses bien, pour formuler un produit simple mais soigné, où rien n’est laissé au hasard. Au niveau de la qualité, THERMONAT remplit largement notre cahier des charges. Qu’en est-il concernant son efficacité ?

Mon ressenti :

L’objectif que l’on doit assigne à un supplément alimentaire découle directement de la signification de ce mot : par définition un supplément est un produit dont on n’a pas besoin, mais qui est susceptible d’apporter un petit plus, ce 1% qui fera (ou pas) la différence. Certains parlent de produit de croyance, car les effets ne sont que rarement quantifiables et vérifiables. Il ne faut donc pas s’attendre à des effets immédiats, sauf peut-être avec certains preworkouts qui vous occasionneront excitabilité, irritabilité, tremblements, insomnies, troubles gastriques etc.

Pourtant, avec THERMONAT, j’ai fait l’expérience d’une suée épique dès la prise de ma première gélule, lors d’une séance de cardio mémorable dont je suis sorti trempé. L’effet thermogénique se fait donc parfaitement ressentir, que l’on préfère prendre THERMONAT avant une séance d’entraînement ou au cours des repas, comme HK NUTRITION le recommande. En effet, l’effet thermogénique peut être intéressant au cours de la séance puisqu’il va s’ajouter à celui lié à l’exercice physique. D’un autre côté, dans les études menées sur les effets de la capsaïcine sur l’obésité et l’oxydation des graisses, la prise de capsaïcine avait lieu durant les repas. HK NURITION conseille donc de prendre une gélule de THERMONAT avant le petit-déjeuner et une autre avant le déjeuner. C’est l’utilisation pour laquelle j’ai opté après mon premier essai, et je dois dire que l’effet fut plutôt concluant : même si je n’ai effectué le test que durant un mois (une boîte contient 60 gélules, soit une cure d’un mois), les résultats sur la balance et dans le miroir sont indéniables. Je n’en suis pas surpris, puisque la composition de THERMONAT ne comprend que deux ingrédients dont l’efficacité est scientifiquement prouvée.

Conclusion :

Ce test m’a permis de découvrir une nouvelle marque intéressante, dont la philosophie est résolument tournée vers la qualité des matières premières utilisées. C’est en effet plutôt désagréable de se rendre compte qu’une marque de nutrition sportive, dont la finalité devrait être de contribuer à améliorer ou en tout cas à maintenir votre bon état de santé et vos performances, fait des économies en utilisant des conditionnements, gélules ou agents de charge ou de texture bas de gamme et potentiellement toxiques pour l’organisme humain. C’est véritablement un symptôme du délabrement moral de certains acteurs économiques prêt à mettre en danger la santé de leurs clients pour s’enrichir: les « consommateurs » que nous sommes veulent des produits « santé », on va leur en vendre, mais en faisant des économies de bout de chandelles quitte à les empoisonner avec des actifs végétaux bourrés de pesticides et des nanoparticules qui seront stockées dans les tissus corporels pendant des décennies. Les petits sous avant tout !

La démarche de HK NUTRITION est inverse, en cherchant à maximiser la qualité de ses produits quitte à rogner sur ses marges. C’est la preuve que l’on peut vendre des produits de qualité, efficaces et sûrs à la fois, et tirer son épingle du jeu face à la concurrence.

J’ai été agréablement surpris par THERMONAT : simple, efficace, sain, et vendu à un prix raisonnable puisque la boîte de 60 gélules est vendue au prix de 25, 90€ sur le site de la marque et dans les boutiques qui la distribuent. C’est un produit que je recommande les yeux fermés.

 

NOTE : 9/10

 

Vous n’êtes pas encore abonné ? Nous espérons que vous avez apprécié cet article et qu’il vous sera utile. Si c’est le cas, n’oubliez pas de vous abonner à MuscleXperience pour recevoir les prochains avis directement dans vos mails (sur l’application mobile dans  l’onglet contact, sur la page d’accueil sur ordinateur ou tablette).

 

 

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

thé vert indien (camellia sinensis), piment rouge indien (capsicum annuum L), Gélules : PULLULAN (E1204)

Recommandations d’HK NUTRITION : prendre 2 gélules par jour, 1 le matin et 1 le midi avant les repas

THERMONAT est disponible sur le site de HK NUTRITION.

[1] Notamment Pilou L. H. R. Janssens, Rick Hursel, Eveline A. P. Martens, and Margriet S. Westerterp-Plantenga, Acute Effects of Capsaicin on Energy Expenditure and Fat Oxidation in Negative Energy Balance.