Mon avis sur : DELICIOUS WHEY PROTEIN

img_8689

Marque : Peak International

Par Alex, MuscleXperience team

L’un des « problèmes » secondaires mais néanmoins récurrents auxquels je suis désormais confronté  lorsqu’il s’agit pour moi de choisir une protéine en poudre, c’est l’arôme : trouver une protéine qui se boit avec plaisir, et lutter contre la lassitude. Je ne fais évidemment aucun compromis sur la qualité de la protéine elle-même, l’arôme étant secondaire. Oui mais, les années passant, et les milliers de shakes s’accumulant au compteur, et bien je deviens exigeant.   

C’est dans cette optique que j’ai décidé de tester la DELICIOUS WHEY PROTEIN de PEAK INTERNATIONAL : en présentant sa Muscle Building Delicious Whey Protein comme « une formule de protéines de lactosérum à absorption ultra rapide spécialement composée avec les normes les plus élevées, idéale pour obtenir une croissance maximale de la masse musculaire maigre avec un goût « milkshake » ultra crémeux », PEAK a retenu mon attention. Si la marque est réputée pour produire une protéine de qualité, DELICIOUS WHEY PROTEIN est un produit se démarquant à priori par son goût exceptionnel. Il n’en fallait pas plus pour que je l’essaye. Let’s try it !

En ce qui concerne la composition de DELICIOUS WHEY PROTEIN, PEAK reste fidèle à sa réputation : un mélange de concentré de protéines de lactosérum (whey) bio-active et non dénaturée et d’isolat (35% de la protéine totale), obtenues par des procédés respectueux de la matière première (filtration « Cross flow » ou à flux croisé ou encore tangentielle, ultrafiltration), un excellent aminogramme que PEAK INTERNATIONAL nous livre en détail, voire les informations nutritionnelles citées plus bas). Pour 100g de produit, DELICIOUS WHEY PROTEIN affiche 3,7g de lipides et 4,6g de lipides,soit pour la dose recommandée de 30g 1, 3g de glucides et 1,1g de lipides, ce qui est ridiculement bas. 27% d’acides aminés ramifiés (BCAA), 52% d’acides aminés essentiels, et pas loin de 5g de leucine par shake : le cocktail idéal pour construire et conserver du muscle sec sans prendre de gras.

DELICIOUS WHEY PROTEIN contient en outre un mélange d’enzymes digestives permettant de mieux assimiler la protéine (papaïne extraite de la papaye, Bromélaïne extraite de l’ananas, lactase permettant de mieux digérer le peu de lactose présent dans cette whey), ainsi qu’un cocktail de vitamines notamment du groupe B essentielles pour le métabolisme.

IMG_8691.JPG

Au niveau de la formulation, DELICIOUS WHEY PROTEIN correspond parfaitement à mes attentes. Restait à savoir si au niveau du goût elle se démarquait vraiment de ses cousines, en particulier de la WHEY FUSION proposée par la même marque, et à laquelle j’ai également consacrée un test. La WHEY FUSION s’illustre par un goût très discret, léger, dû en particulier aux choix des arômes et des édulcorants. Avec DELICIOUS WHEY PROTEIN, PEAK INTERNATIONAL nous promet la saveur maximale avec un impact maximum ! Qu’en est-il ?

Mon ressenti :

Avec DELICIOUS WHEY PROTEIN, on a vraiment l’impression de déguster une boisson « plaisir » riche en protéines. Elle est déclinée en plusieurs saveurs: Tropical punch, milkshake fraise, milkshake vanille, milkshake coco, Double chocolat, Cookies & cream et Nut mix deluxe. Pour ma par j’ai goûté le Double chocolat et la Nut mix deluxe,  et … c’est plutôt réussi !!! Les arômes sont convaincants, doux et intenses à fois. Dans un shaker avec de l’eau c’est pas mal, au mixer/blender c’est encore mieux, et avec du lait ou une boisson type lait d’avoine (si vous n’êtes pas au régime sec)… C’est à tomber.

Conclusion :

Une protéine de lactosérum de bonne facture, formulée pour stimuler l’anabolisme de manière maximale (glutamine, facteurs de croissance, ajout de leucine), une teneur faible en lipides et en glucides mais élevée en protéine (85%), hautement assimilable (enzymes digestives), enrichie en vitamines et à la saveur effectivement convaincante, un cran au dessus de nombreuses wheys du marché.

PEAK nous dit que DELICIOUS WHEY PROTEIN est née de la collaboration d’experts biologistes et pharmaciens et de pâtissiers moscovites réputés, et bien ce travail a été fructueux. Une protéine de lactosérum de qualité, aux saveurs réussies et à un prix très abordable puisque le sac d’un kilo de DELICIOUS WHEY PROTEIN est disponible aux alentours de 21€, et que le prix est dégressif en fonction de la quantité. Moins cher que nombre de produits de qualité inférieure !

Comme toute la gamme proposée par la marque allemande, ce produit respecte des standards de qualité élevés (HACCP, GMP et ISO 9001-2000), et fait l’objet de contrôles réguliers effectués par un laboratoire indépendant.

NOTE : 9/10

 

Composition et analyse nutritionnelle : Delicious Muscle Whey Protein

Description: Concentré de protéine de lactosérum enrichie en vitamines
Catégorie: Produit diététique de l’effort. Complément alimentaire
Conditionnement: Contient des édulcorants. Ce produit ne peut en aucun cas se substituer à une alimentation équilibrée et variée.
Goûts disponibles: Double Chocolat / Vanille
Conseils d´utilisation: Diluer 30 g (~ 3 cuillères à soupe ou 2 dosettes ) dans 300 ml de lait (écrémé de préférence). Prendre 1 à 4 fois par jour, selon votre besoin en protéines et de préférence après l´entraînement.
Ingrédients: Concentré de Whey Proteine cross-flow ultra-filtré et pré-filtré (54%), Isolat de Whey Proteine cross-flow ultra-filtré et pré-filtré (35%), L-leucine, poudre de cacao dégraissé (4%), émulsifiant: lecithine de soja et MCT, arôme, acidifiant: acide citrique, épaississant: xanthane (0,2%), édulcorant: sucralose, mélange d’enzyme (lactase, extrait de papaye riche en papaïne, extrait d’ananas riche en Bromelaine).
Valeur nutritionnelle / 100g Chocolat Autres goûts
Valeur énergétique 376 kcal / 1592 kJ 382 kcal / 1618 kJ
Lipides 3,7 g 3,4 g
dont acides gras saturés 3,1 g 2,8 g
Glucides 4,6 g 3,8 g
dont sucre 4,3 g 3,5 g
Protéine 81 g 84 g
Sel 1,2g 1,3 g
Ingrédients spéciaux /prise (30 g)
lactase, extrait de papaye riche en papaïne, extrait d’ananas riche en Bromelaine 30mg
Aminogramme /100 g
Alanine 4,5 g
Arginine * 1,9 g
Acide aspartique 10,0 g
Cystine / Cystéine 2,5 g
Glutamine + Acide de glutamine 18,3 g
Glycine 1,2 g
Histidine* 1,6 g
Isoleucine* 6,1 g
Leucine* 15,0 g
Méthionine* 9,3 g
Phénylalanine* 3,1 g
Proline 4,9 g
Sérine 4,2 g
Thréonine 6,0 g
Tryptophane* 1,2 g
Tyrosine 2,4 g
Valine 5,9 g
BCAAs 27,0 g
EAAs 52,0 g
*acides aminés essentiels
Vitamines pour 100g par portion (30 g) AJR*
Vitamine E 10,0 mg 3,0 mg 25 %*
Vitamine C 66,7 mg 20 mg 25 %*
Thiamine 0,92 mg 0,275 mg 25 %*
Vitamine B2 1,17 mg 0,35 mg 25 %*
Niacine (vitamine B3) 13,3 mg 4,0 mg 25 %*
Vitamine B6 1,17 mg 0,35 mg 25 %*
Acide folique 167 µg 50 µg 25 %*
Vitamine B12 2,08 µg 0,63 µg 25 %*
Biotine (vitamine H) 41,7 µg 12,5 µg 25 %*
Acide pantothénique 5,0 mg 1,5 mg 25 %*

DELICIOUS WHEY PROTEIN est un complément alimentaire.

Mon avis sur : Intra-VeNOus

 

IMG_6846

Marque : Peak International

Par Alex, MuscleXperience team

Trouver la formule intra-entraînement idéale n’est pas une mince affaire. Certes une boisson de l’effort devra toujours comporter à minima des glucides, des électrolytes (sodium, potassium, calcium, magnésium) dont le sodium est le seul dont il ne faudra jamais faire l’économie dans le cas d’une séance qui s’éternise, ou dans le cas où on enchaîne musculation et cardio… et évidemment de l’eau, le tout dans une boisson isotonique, c’est-à-dire qui a une pression osmotique égale à celle du plasma sanguin. Cela est nécessaire pour que le passage des nutriments dans le sang soit rapide et optimal.

Le classique de la boisson de l’effort « à l’ancienne » c’est donc de l’eau, du sucre, et du sel. Pour un litre d’eau, de 30 à 80g de glucides et 1g/1,5g de chlorure de sodium (sel de table). On peut aussi choisir le fameux jus de raisin, plébiscité depuis des lustres pour cet usage, pur ou dilué. On peut préférer les options industrielles et plus chères des boissons de l’effort (Powerade, Gatorade, Overtsim Isostar et j’en passe), qui sont généralement davantage élaborées pour les sports d’endurance que pour la musculation. Si on y trouve le strict nécessaire, on regrette toujours dans ce genre de boisson l’absence, au minimum, de BCAA, et pourquoi pas de glutamine. Et pourquoi pas un peu de créatine (lien glossaire) aussi, puisqu’ elle soutient la production d’ATP (la créatine est convertie – phosphorylée – en phosphocréatine qui en se liant à l’ADP va donner de l’ATP, source d’énergie musculaire).

Du coup la liste s’allonge, et j’ai pris l’habitude de préparer moi-même mon « stack intra-entraînement », pour être sûr que rien n’y manque. Problème:  mélanger 5 ou 6 poudres différentes dans les bonnes proportions, peser la maltodextrine ou le Waxy Maize, ajouter l’arôme, tout cela est très chronophage. Alors en parallèle j’ai continué à chercher, et j’ai testé des dizaines d’intra-workout différents, avec plus ou moins de succès. Dans cet article je vous présente Intra-VeNOus, de PEAK INTERNATIONAL, qui fait partie de mes heureuses surprises.

Intra-VeNOus est présenté par PEAK comme une « formule intra-entraînement supersonique pour un apport ultra-rapide de 65 agents anaboliques et anti-cataboliques clés », qui « stoppe la fatigue et limite la dégradation musculaire avec une intensification spectaculaire de la pompe musculaire au cours de la séance». Cela correspond, en tout cas sur le papier, à ce que je cherche … Let’s try it !

IMG_7845

Jusqu’ici je dois reconnaître que je n’ai que très rarement (pour ne pas dire jamais) été déçu par les produits PEAK (et je précise au passage que je n’ai jusqu’à présent jamais été sponsorisé par cette marque); cependant, quand j’ai lu que cette formule intra-entraînement contenait 65 ergogènes (substance susceptible d’améliorer les performances, le rendement musculaire) différents, cela m’a interpell. Je suis toujours méfiant vis-à-vis des formules affichant des listes d’ingrédients longues comme le bras, qui plus est quand le dosage exact n’est pas indiqué, ce qui est le cas de Intra-VeNOus. Malgré cela, la (longue) liste des composants n’est pas construite en dépit du bon sens, mais semble au contraire avoir été choisie de manière cohérente pour aider les athlètes à repousser leurs limites durant la séance.

Les composants sont regroupés au sein de 7 matrices distinctes:

1. TURBO-charge-INJECTION

De l’amidon de maïs cireux (Waxy maize starch), un glucide à indice glycémique élevé (aux alentours de 95) et à la bonne digestibilité, auquel est adjoint de l’inositol (molécule organique impliquée dans de nombreux processus biochimiques, notamment la dégradation des graisses, le taux de cholestérol sanguin ou le taux de calcium intracellulaire), de l’acide alpha-lipoïque et du glucuronolactone (ce dernier a une action détoxifiante notamment sur le foie et agirait comme stimulant, on le retrouve d’ailleurs dans la composition du RedBull).

2. veNOus X-pander

Une matrice de stimulation de l’oxyde nitrique destinée à favoriser la congestion, contenant 5 formes d’arginine, de la citrulline malate (lien glossaire), de la norvaline et de l’ornithine (HCL)

3. Myocyte RELOADER & Performance BOOSTER

Elle regroupe 8 forme de créatine différentes, deux formes de taurine  (taurine et taurine AAKG – Alpha-kétoglutarate), de la béta-alanine micronisée et de la D-Ribose, un pentose (monosaccharide qui comporte 5 atomes de carbone) essentiel pour les êtres vivants puisque c’est un des composants de l’ARN et que l’un de ses dérivés (le désoxyribose) est un élément de la chaîne composant les hélices de l’ADN. Quelle utilité dans un supplément ? Le D-ribose s’est montré potentiellement efficace dans la réduction des symptômes de la fibromyalgie et du syndrome de fatigue chronique chez des patients atteints de ces pathologies.

IMG_7856

4. emergency INTRA-aid

Un mélange d’antioxydants judicieusement choisis (thé vert à teneur élevé en gallate d’épigallocatéchine – epigallocatechin gallate en anglais d’ou EGCG, extrait de pépin de raisin riche en oligo-proanthocyanidines, un flavonoïde aux puissants effets antioxydants, N-acétylcystéine, ou NAC, précurseur du glutathion utilisé en médecine depuis des décennies dans les cas d’intoxication au paracétamol, dont le surdosage est toxique pour le foie), d’adaptogènes (plantes dont la consommation assiste l’organisme dans l’adaptation aux différents stress qu’il peut ressentir, c’est le cas du Ginseng – Panax ginseng, de la Rhodiola rosea, de l’ecdystéroïde ecdystérone, notamment extrait de l’épinard et qui a également un effet adaptogène), de composés protecteurs des articulations (méthylsulfonylméthane ou MSM, sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine), ainsi que de la carnitine et du cordyceps, un champignon qui agirait sur le renforcement de l’immunité et élèverait le taux de testostérone chez l’homme.  

5. Amino-IN-fusion

C’est une matrice de plusieurs acides aminés intégrant des BCAA dont le l’effet anti-catabolique est particulièrement appréciable durant la séance et de la glutamine, acide aminé clé de la récupération qui a une influence positive sur la concentration de leucine dans les fibres musculaires, sur la digestion, l’immunité et la sécrétion d’hormone de croissance. Ces acides aminés sont présents dans la matrice Amino-IN-fusion, qui contient en outre du HMB. L’ensemble est cohérent, c’est un complexe axé autour de la récupération, de la synthèse protéique et de l’optimisation du taux de GH.

6. Testo-INTRActivator

Une matrice à base d’extraits végétaux et de minéraux visant à optimiser les taux de testostérone naturelle chez l’athlète durant la séance. Pour les extraits nous avons le célèbre et sulfureux Tribulus terrestris, ainsi que du Maca (Lepidium meyenii Walpers) et du Fenugrec, dont l’effet sur la composition corporelle, le taux de testosterone total et le taux de testostérone biodisponible est avéré. Ce complexe végétal est soutenu par de la glycine, du magnésium et du zinc.

7. electro-IN-jection

Les pertes sudorales sont composées d’eau et d’électrolytes, principalement du sodium dont la présence est nécessaire dans toute boisson de l’effort consommée durant un exercice d’endurance ou de longue durée. Nous avons ici du tri-potassium citrate et du tri-sodium citrate, ce dernier consommé en solution ayant fait ses preuves dans l’amélioration des performances chez les coureurs à pied entraînés.

Mon ressenti :

Je suis toujours méfiant devant une liste d’ingrédients interminable, des noms de matrices d’ingrédients alambiqués et de manière générale devant les produits « all in one » (tout en un), qui se proposent à la fois de vous fournir une boisson glucidique de l’effort, un booster d’oxyde nitrique, de testostérone, et en plus de soulager vos articulations. À ce titre Intra-VeNOus fait pour moi figure d’exception, et en ce moment j’imagine mal m’en passer. Auparavant je prenais durant la séance un mélange d’acides aminés, de glucides et de vitamines, mais il me manquait un petit quelque chose pour les séances vraiment hardcore qui se prolongent au-delà d’une heure. Mon astuce consistait à ajouter une dose (ou deux…) de pre-workout à cette formule pour accroître ma congestion et mon énergie en cours de séance. Problème, j’arrivais à des doses cumulées de caféine vraiment trop élevées. Intra-VeNOus a pour moi répondu à un vrai besoin, une formule intra-entraînement qui me garde énervé et congestionné à outrance jusqu’à la dernière rep.  

Intra-venous n’est vendu que dans un seul parfum, Plasma punch injection, au goût fruits rouges plutôt agréable, et qui à la couleur … du sang. C’est cohérent avec le nom du produit, son packaging, et le nom du parfum, mais j’ai remarqué que les regards des adhérents de ma salle étaient encore plus interrogateurs que d’habitude (pourtant avec moi ils en voient de toutes les couleurs, c’est le cas de le dire). Le produit est vraiment concentré, les effets sont indéniables, le packaging soigné: le pot contient la poudre (j’en mets pour ma part deux bonnes dosettes, mais cela dépendra de votre poids et de la durée de votre séance), et le compartiment situé dans le couvercle du pot contient des comprimés à prendre en début de séance (j’en prends deux). Pour les séances de plus de 45 minutes, PEAK conseille de doubler la dose, soit 4 dosettes de poudre et 4 comprimés.

IMG_7854

Conclusion : 

Intra-VeNOus est pour moi un très bon produit, qui m’apporte vraiment un plus durant les séances éreintantes. Les effets sont là, qu’il s’agisse de l’énergie ou de la congestion, et le goût agréable est un plus qui permet de rester parfaitement hydraté tout au long de la séance (si le goût est médiocre, vous ne boirez pas votre boisson régulièrement, ou à contrecœur, et il vous en restera au fond de la bouteille quand vous aurez terminé). Le petit bémol que j’apporterais est l’absence d’un complexe d’acides aminés essentiels complet, qui sont essentiels à la synthèse protéique et que je considère comme un must dans une formule intra-entraînement (Acides aminés essentiels (EAA) ou acides aminés ramifiés (BCAA), lesquels choisir?). J’ajoute donc 10g d’EAA en poudre à 43/45g d’Intra-VeNOus pour obtenir la parfaite potion magique.

Globalement, Intra-VeNOus est un produit bien formulé, efficace, vendu à un prix correct (aux alentours de 50€ les 1125g). Bref je valide. MuscleXperience approved !

NOTE : 8,5/10

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

Valeur nutritionnelle   /100g  / portion ( 45g )  GDA*
Valeur énergétique   302 kcal / 1310 kJ   136 kcal / 589 kJ   6,8%
Proteines    26,6 g   12,0 g   23,9%
Total Carbohydrates    48,9 g   22,0 g   8,2%
dont sucres    0,0 g   0,0 g   0,0 g
Total lipides    0,7 g   0,3 g   0,4%
dont saturés    0,2 g   0,1 g   0,5%
Fibres    1,0 g   0,4 g   1,8%
Sodium    333 mg   150 mg   2,5%
* GDA – % of the Guide Daily Amount
Vitamines-Mineraux    / dose (45 g)   AJR*
Potassium (as Tri-Potassiumcitrate)    100 mg   /
Vitamin B3 (as Niacinamide)    14 mg   75%
Vitamin B6 (as Pyridoxine-HCl)    1,5 mg   75%
Vitamin B12 (as Cyanocobalamine)    0,75 µg   75%
*AJR – Apport Journalier Recommandé
INTRAveNOus ULTIMATE PROPRIETARY BLEND    45.000 mg
Waxy Maize hydrolisé à haute masse moléculaire    †
3-O-Methyl-Chiro-Inositol    †
Extrait de Garcinia-Cambogia (standardizé à 60% d’Acide Hydroxycitric)    †
R-Alpha-Lipoic-Acid (R-ALA)    †
Glucuronolactone    †
veNOus X-pander    I
Di-Arginine-Malate    †
L-Arginine-Hydrochloride    †
L-Arginine-Keto-Isocaproate (A-KIC)    †
L-Arginine-Pyroglutamate    †
L-Citrulline-Malate    †
L-Norvaline    †
L-Ornithine-Hydrochloride    †
L-Arginine-Alpha-Ketoglutarate (A-AKG)    †
Myocyte RELOADER & Performance BOOSTER    I
Creatine-Alpha-Ketoglutarate    †
Creatine-Taurinate    †
Creatine-Magnesium-Chelate    †
Alkalinized Creatine    †
Tri-Creatine-Malate (TCM)    †
Micronized Creatine-Monohydrate    †
Creatine-Pyruvate    †
Creatine-L-Pyroglutamate    †
D-Ribose    †
Taurine    †
Taurine-Alpha-Ketoglutarate    †
Micronized Beta-Alanine    †
emergency INTRA-aid    I
N-Acetyl-L-Cystein (NAC)    †
Acetyl-L-Carnitine (ALCAR)    †
Beta-Ecdysterone (from Spinach)    †
Green-Tea-Extract (HPLC standardized to 95% Polyphenols, 40% Epigallocatechin-3-Gallate (EGCG))    †
Grape-Seed-Extract (standardized to 95% Oligomeric-Proanthocyanidins (OPC))    †
L-Histidine-Hydrochloride    †
Glucosaminsulfate    †
Chondroitinsulfate    †
Methylsulfonylmethane (MSM)    †
Rhodiola-Rosae-Extract (standardized to 4% Rosavines)    †
Cordyceps-Extract (standardized to 7% Polysaccharides)    †
amino-IN-fusion    I
L-Glutamine-Alpha-Ketoglutarate    †
N-Acetyl-L-Glutamine    †
L-Alanyl-L-Glutamine    †
L-Glutamine    †
L-Leucine    †
L-Leucine-Malate    †
L-Leucine-Alpha-Ketoglutarate    †
N-Acetyl-L-Leucine    †
L-Isoleucine    †
L-Isoleucine-Alpha-Ketoglutarate    †
N-Acetyl-L-Isoleucine    †
L-Valine    †
L-Valine-Malate    †
L-Valine-Alpha-Ketoglutarate    †
N-Acetyl-L-Valine    †
Calcium-Hydroxy-Methyl-Butyrate (HMB)    †
testo-INTRActivator    I
Tribulus-Terrestris-Extract (standardized to 90% Saponins)    †
Fenugreek-Extract (standardized to 50% Saponins)    †
Maca-Root-Extract (standardized to 0,6% Glucosinolate)    †
Magnesium-Aspartate    †
Zinc-L-Monomethione    †
Glycine    †
electro-IN-jection    I
Tri-Potassium-Citrate    †
Tri-Sodium-Citrate    †
† Valeur journalière recommandée non établie
AUTRES INGREDIENTS    I
ALLERGENS    I

« Ce produit a été fabriqué d’après les normes HACCP, GMP et ISO 9001-2000. Contrôle qualité constant des produits par un laboratoire indépendant »

Mon avis sur : PROTEIN PUDDING

IMG_7668

Marque : PEAK INTERNATIONAL

Par Alex, MuscleXperience team

Pouvoir manger un dessert délicieux mais sain à la fois, riche en protéines, en vitamines et minéraux, pauvres en glucides et en lipides, le tout prêt en quelques secondes, ne serai-ce pas merveilleux ? Dans le mode de vie propre aux pratiquants de musculation soucieux de leur rapport masse maigre/ masse grasse, il y a assez peu de place pour les desserts décadents délicieux mais plein de sucre. Qu’ils soient artisanaux ou industriels, la plupart des desserts classiques sont des bombes caloriques sinon à proscrire du moins à éviter autant que possible, de surcroît si l’on veut perdre du tissu adipeux. Certes un Paris-Brest ou une glace tous les 6 mois ne vont pas vous tuer, mais la consommation de ce genre de « petits plaisirs » doit pour nous rester anecdotique.

Certes il existe des centaines de recettes de desserts allégés, protéinés et tout aussi savoureux que leurs versions sucrées. Mais cuisiner prend du temps, et après une journée de travail et 1h30/2h passées à la salle, on a pas forcément le temps ni la motivation pour se cuisiner des petits muffins au fromage blanc ou du gâteau au thé vert sans sucre et sans gluten (mon favori).

PROTEIN PUDDING de PEAK INTERNATIONAL a été conçu pour répondre à cette problématique :

« Le PROTEIN PUDDING de Peak International combine la fonctionnalité avec un maximum de goût pour un dessert parfait pour tous les athlètes soucieux de leur ligne […]. Grâce à sa préparation extrêmement simple et rapide, avec juste un peu d’eau et un simple Shaker , il est possible en quelques secondes, à tout moment et en tout lieu de déguster cet ultra-délicieux pouding de protéines. »

Pas besoin de vous dire que quand j’ai lu cela, alors que je suivais un régime extrêmement bas en glucides, je me suis mis à nourrir les fantasmes les plus fous. J’ai donc décidé de tester ce PROTEIN PUDDING!

IMG_7663

Mon ressenti :

J »étais tellement impatient de l’essayer (le poulet, le blanc d’œuf et les brocolis commençaient à jouer sur mon système nerveux…) que j’ai lu trop rapidement le mode d’emploi et j’ai mis deux dosettes de PROTEIN PUDDING dans 250ml d’eau, le tout au blender. Résultat : un échec complet, un shaker de protéines en moins onctueux avec des grumeaux. Je mixe à nouveau jusau’à obtenir un shake de protéines classique et je mets au frigo pour plus tard (je l’ai pris au moment du coucher, la composition étant parfaite pour ce créneau). Ne restant jamais sur un échec, et déterminé à manger mon dessert protéiné ce soir là, j’essaie autrement : j’ai mis deux dosettes dans un bol, et j’ai intégré l’eau au fur et à mesure tout en mélangeant. Avec ce procédé et en ajoutant environ 150ml d’eau (un peu moins d’un demi petit verre) et en mélangeant quelques minutes avec une cuillère on obtient une texture onctueuse qui fait penser à une crème dessert classique. Plus vous ajoutez d’eau et plus longtemps vous mélangez plus le résultat final sera onctueux.

Au niveau de la saveur,PROTEIN PUDDING « passe bien », et permet de manger un dessert ou un encas hyperprotéiné (80% de protéine) qui à bon goût et qui contrairement à un shake de protéines « cale » bien, c’est à dire qui a un vrai effet sur la satiété. J’ai opté pour le parfum « vanille Dream » (rêve de vanille) qui est réussi, et il me tarde de goûter le « chocolate deluxe ». Je suppose qu’un accroc au sucre vous dira toujours que c’est moins bon qu’une Danette. Tout dépend de ce que l’on entend par « Bon » : dans PROTEIN PUDDING nous avons moins de 2g de glucides totaux par portion, le goût sucré étant assuré par du sucralose et de l’acésulfame-K (donc pas d’aspartame). Et aucune crème dessert industrielle n’offre 80% de protéines! Moins bon non, moins sucré et plus protéiné oui. En outre, puisqu’il est composé d’un mélange de protéines comprenant whey, caséine et protéine d’œuf, sa composition rend  PROTEIN PUDDING idéal pour une collation à prendre juste avant d’aller dormir.

IMG_7665

Conclusion :

J’ai trouvé une vrai place à PROTEIN PUDDING dans ma diète. Ce produit permet d’apporter un complément de protéines de qualité, à l’aminogramme excellent à la fin d’un repas ou en lieu et place d’une collation hypoglucidique ou d’un shake. L’inconvénient des shakes de protéines, en particulier quand on est en phase de régime ou de « sèche », c’est qu’ils ne rassasient pas. Ce n’est pas le cas de PROTEIN PUDDING, et même la dose standard de 30g tient bien au corps et dissipe la faim. Depuis que j’ai réintégré les glucides dans mon alimentation, j’enrichis mes bols de PROTEIN PUDDING de fraises ou de beurre de cacahuètes. On peut aussi saupoudrer la préparation de cacao en poudre non sucré, pour un effet tiramisu, ou encore la napper d’un sirop aromatisé allégé (comme le SIROP ZERO CALORIES de BULKPOWDERS™). Aussi savoureux qu’une crème dessert classique mais ne comptant que 1,8g de glucides et 0,6g de lipides par portion,  et incluant environ 5g de glutamine, plus de 2g de leucine et des vitamines (E, C, groupe B), tout ça pour un prix correct (environ 25€ les 750, soit 25 portions de 30g). Je valide!

NOTE : 8/10

IMG_7666

Ingrédients :

Goût vanille Dream: mélange de protéines à 97% (caséinate de calcium,protéines du lait, protéines de lactosérum, protéines d’oeuf), arôme, acide citrique,chlorure de sodium,mélange de vitamines (acid ascorbique,  nicotinamide,  acétate deDL-α-tocophéryle, lcalcium D-pantothénate, mononitrate de thiamine, riboflavine, chlorhydrate de pyridoxine, Pteroylmonoglutaminsäure , D-biotine, cyanocobalamine), épaississant: gomme de xanthane, édulcorants: sucralose et l’acésulfame-K, émulsifiant: lécithine de soja (garantie sans OGM), agent de démoulage:sels de calcium d’acide ortho-phosphorique.

Arôme de chocolat de luxe: Mélange de protéines 88% (caséinate de calcium, protéines du lait, protéines de lactosérum, de protéines d’œuf), cacao en poudre réduit à 8%, larôme, lacide citrique , chlorure de sodium, lmélange de vitamines (acide L-ascorbique, lnicotinamide, lacétate de DL-α-tocophéryle, lcalcium D-pantothénate , mononitrate de thiamine, riboflavine, chlorhydrate de pyridoxine, Pteroylmonoglutaminsäure, lD-biotine, cyanocobalamine), épaississant: gomme xanthane, édulcorant: sucralose et d’ acésulfame-K, émulsifiant: lécithine de soja (garantie sans OGM), agent de démoulage: sels de calcium de l’acide ortho-phosphorique.

Informations nutritionnelles :

Analyse nutritionnelle Chocolate Deluxe

/ 100 g RI * / Portion **

RI *

énergie

1527 kJ 18% 458 kJ 5%
351 kcal 18% 105 kcal

5%

graisse

2,70 g 4% 0,80 g

1%

dont saturée 1,80 g 9% 0.50g 3%

hydrates de carbone

6,90 g 3% 02:10 g

1%

dont sucres

05:10 g 6% 1.50g 2%

protéines ***

75 g 150% 23 g

46%

sel

1,20 g 20% 00:40 g

7%

 

Analyse nutritionnelle Vanilla Dream

/ 100 g RI * / Portion **

RI *

énergie

1541 kJ

18% 462 kJ

6%

361 kcal

18% 108 kcal

5%

graisse

1,90 g

3% 0,60 g

1%

dont saturée

01:40 g

7% 00:40 g

2%

hydrates de carbone

6:10 g

2% 1,80 g

1%

dont sucres

05:30 g

6% 1,60 g

2%

protéines ***

80 g

160% 24 g

48%

sel

g une heure et demie

22% 00:40 g

7%

* Montant de référence pour un adulte moyen (8400 kJ / 2000 kcal) 
** portion = 30 g de poudre + 250 ml d’eau 
*** Déterminée conformément à la méthode d’analyse des protéines Kjeldahl N * 6,25

ingrédients

/ 100 g NRV * / Portion **

NRV *

vitamine E

10:00 mg 83% 03:00 mg 25%
vitamine C

67 mg

84% 20 mg

25%

thiamine

0.90 mg

82% 00:28 mg

25%

riboflavine

01:20 mg

86% 00:35 mg

25%

niacine

13 mg

81% 04:00 mg

25%

vitamine B6

01:20 mg

86% 00:35 mg

25%

folate

167 ug

84% 50 pg

25%

vitamine B12

02:10 ug

84% 0,63 ug

25%

biotine

42 ug

84% 13 ug

26%

acide pantothénique

05:00 mg 83% 1h50 mg

25%

* Les valeurs de référence des éléments nutritifs

le profil d’acides aminés

/ 100 g de protéines

alanine

03:20 g

arginine

03:50 g

Asparagine – acide aspartique

07:40 g

cystéine

0,90 g

Glutamine – acide glutamique

19 g

glycine

1,90 g

histidine

2,60 g

isoleucine *

05:10 g

leucine *

09:40 g

lysine *

7,80 g

méthionine *

2,60 g

phénylalanine *

4,60 g

proline

09:20 g

Serin

05:30 g

thréonine *

04:20 g

tryptophane *

1,60 g

tyrosine

05:00 g

valine *

06:00 g

BCAA

21 g

EAA

41 g

* acides aminés essentiels
Les chiffres sont des moyennes et sont soumis à des fluctuations naturelles inhérents aux produits.

 

BATTLE : C4 EXTREME vs PUMP SERUM

IMG_7513

Par Alex, MuscleXperience team

Le booster/vasodilatateur C4 de la marque CELLUCOR est un classique, désormais décliné en versions « extreme », « ripped » (déchiré, écorché, sec quoi…) et « mass ». Sur le plan de la renommée, il surpasse PUMP SERUM de PEAK INTERNATIONAL. Mais sur musclexperience.com on ne s’attache pas à savoir quel est le produit le plus vendu ou le plus visible, mais quel est le le mieux dosé et le plus EFFICACE. J’ai testé les deux pour vous, et je vous livre mes constatations.

Je dois dire d’emblée que j’ai testé à plusieurs reprises la version EXTREME du C4, et que j’en ai  toujours été satisfait. De bonnes congestions, de l’énergie, la sensation provoquée par l’afflux massif de bêta-alanine dans le sang, un goût limite addictif ( le « fruit punch » est une tuerie, même s’il ne surpasse pas le « icy blue razz » de la version classique !) et 0 calories, bref que du bon, ou presque. J’ai toujours regretté l’absence de citrulline malate dans la formule, qui est pour moi l’un des « must » de tout preworkout qui se respecte.

En face, le PUMP SERUM de PEAK INTERNATIONAL. Moins plébiscité par les consommateurs, ce booster pré-entraînement a attiré mon attention avec une formule bien étudiée, sans glucides et un prix vraiment raisonnable par rapport à ceux pratiqués par certaines marques concurrentes. Il faut l’avouer, dans le rayon preworkout c’est un peu la surenchère niveau prix, et si j’accepte de payer pour de la qualité, il ne faut pas essayer de me refourguer de la camelote à prix d’or !

C4 EXTREME VS PUMP SERUM, voilà ce qu’a donné la confrontation ! Je précise que ce test n’est sponsorisé par aucune des deux marques représentées, j’ai acheté les deux produits moi-même.

C4 EXTREME (CELLUCOR)

PUMP SERUM (PEAK INTERNATIONAL)

Les essentiels

Par portion (6g)

100g Par portion (20g)

100g

Arginine

1000mg

16949,15mg 3660mg

18300mg

Bêta-alanine

1500mg

25423,73mg 3000mg

15000mg

Caféine

160mg

2711,86mg 300mg

1500mg

Citrulline malate

N/A

N/A 3000mg

15000mg

Créatine

1000mg

16949,15mg 3000mg

15000mg

Tyrosine

200mg

3389,83mg 500mg

2500mg

Vitamines
Vit C

250mg

3846,15mg 80mg

400mg

Vit B 6

N/A

N/A 1,4mg

5,20mg

Vit B12

20mcg

338,98mcg 2,5mcg

20,25mcg

Vit B9

150mcg

2542,37mg

Vit B3

30mg

508,48mg 16mg

80mg

Les « plus »
Ginseng Panax

N/A

N/A 200mg

2000mg

Extrait d’orange amère (dont 30% synephrine)

50mg

847,46mg N/A

N/A

Prix indicatif

Environ 1€ (60 servings/360g)

Environ 14 € (60 servings/360g) Environ 1,00 €

Environ 4,98 €

N/A/ non applicable

Conclusion :

Le point fort de PUMP SERUM est clairement le dosage des acides aminés. PEAK INTERNATIONAL a intégré l’arginine, la bêta-alanine et la citrulline dans leurs dosages optimaux, c’est à dire ceux qui ont été mis en évidence dans les recherches scientifiques menées sur ces composés comme étant les plus efficaces sur la performance. Il en est de même pour la tyrosine et la créatine, dont le dosage de 3g correspond à la dose quotidienne généralement recommandée en Europe.

Sur les vitamines, c’est le C4 EXTREME de CELLUCOR qui écrase PUMP SERUM avec des doses massives de vitamine C et de vitamines du groupe B dont l’importance sur le métabolisme est incontestable, alors que PUMP SERUM contient des dosages de ces vitamines établis d’après les apports journaliers recommandés (AJR) . Est-il bénéfique de se surdoser ainsi, en particulier autour de la séance ? Je ne le recommande pas, et même si la vitamine C gagne a être consommée en quantité plus importante que celle qui est souvent intégrée dans les compléments multi-vitamines européens, on parle ici d’un booster/vasodilatateur pré-séance, pas d’un  multi-vitamines. Ce que je veux quand j’achète et quand je consomme ce type de produit, c’est de l’énergie pour attaquer ma séance avec férocité (envers les barres, pas envers les clients ou le staff de la salle…), et une congestion inhumaine… et pour cela je vais avoir besoin de doses massives d’arginine, de bêta-alanine et de citrulline.

Idem pour la créatine, car même si théoriquement il faudrait la répartir en deux ou trois prises pour en optimiser l’assimilation, c’est durant l’entraînement que vais en avoir besoin pour soutenir la production d’ATP (la créatine est convertie – phosphorylée – en phosphocréatine qui en se liant à l’ADP va donner de l’ATP, source d’énergie musculaire).

En outre, C4 EXTREME contient de la synephrine, alcaloïde présent dans l’écorce d’orange amère dont j’ai abondamment parlé dans Mon avis sur : THERMOPRO™. La consommation de compléments joignant caféine et synéphrine est fortement déconseillée dans plusieurs pays, dont la France, le Canada, le Danemark et la Suède, en raison de potentiels risques pour la santé. La consommation d’un complément alimentaire contenant des stimulants n’est en rien anodine, et il est nécessaire de consulter votre médecin traitant au préalable.

Il faut donc saluer la formulation de PUMP SERUM comme étant la plus proche des besoins de l’athlète juste avant une séance éprouvante. Mais, me direz-vous, la formule du C4 EXTREME est beaucoup plus concentrée, donc plus dosée ! Et bien non, puisque si la formule est plus concentrée (une dose de C4 EXTREME= 6g, contre 20g pour PUMP SERUM), et qu’elle est correctement dosée pour la bêta-alanine (1,5g par dose, c’est la fourchette basse du dosage efficace), elle est un peu faible pour l’arginine (1g par dose). Je suis donc tenté de mettre deux doses de C4 EXTREME dans mon shaker pré-entraînement (12g), et avec une telle quantité PUMP SERUM devient beaucoup plus économique pour un dosage à peu près équivalent en bêta-alanine et caféine, mais toujours moins élevé pour les autres composants.

Le prix est en effet un facteur décisif dans ce test, et sur ce point il n’y a pas photo, PUMP SERUM remporte la manche.

Au final, je dirai donc que le seul point sur lequel C4 EXTREME se démarque par rapport à son concurrent c’est le parfum. L’arôme orange de PUMP SERUM que j’ai pu tester n’est pas extraordinaire, sur ce point j’ai préféré le C4. En revanche en ce qui concerne la formulation, l’efficacité et le rapport qualité prix, PUMP SERUM creuse l’écart face à son concurrent.

WINNER : PUMP SERUM

IMG_7518

Information importante : Certains pays, notamment la Suède, le Danemark et le Canada, ont interdit les complément alimentaire associant synéphrine (alcaloïde présent dans l’écorce d’orange amère, Citrus aurantium) et caféine. Précisons que la synéphrine n’est pas seulement présente dans l’écorces de ces agrumes, mais dans tous les fruits de cette catégorie, à des doses variables. En France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande de ne pas utiliser conjointement ces deux composants et souligne les risques inhérents à la consommation de synéphrine par les personnes à risques (les conclusions de cette agence sont disponibles sur son site internet).  Il appartient à chacun de prendre ses précautions, ses responsabilités et bien évidemment de respecter sa législation nationale. Dans l’état actuel du droit, la synéphrine n’est pas interdite en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne… En cas de doute, vérifiez votre législation nationale.

Ces produits ont une teneur élevée en caféine. Déconseillés aux enfants ou aux femmes enceintes. Ces produits ne doivent pas être pris pendant l’allaitement et chez les patients souffrant de maladies cardiaques, d’hypertension et d’hypersensibilité à l’un des constituants de la préparation.

Mon avis sur: WHEY FUSION

IMG_6921

Marque: PEAK NUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

J’ai détaillé dans Mon avis sur : PURE WHEY PROTEIN™ les différentes formes de whey protein (protéines de lactosérum) ainsi que leurs singularités : le concentré (la forme contenant le plus de lipides et de lactose), l’isolat (protéine obtenue par ultrafiltration, ne contenant presque plus de lactose et pouvant atteindre des taux plus élevés de protéines que le concentré)  et l’hydrolisat, qui est une forme de whey obtenue par un hydrolyse (réaction chimique utilisant une molécule d’eau pour couper les liaisons peptidiques entre les acides aminés composant la protéine) qui la rend de ce fait plus rapidement assimilable – et aussi plus chère pour le producteur et le consommateur.
Lire la suite

Mon avis sur: PROTEIN BAR 50

IMG_6757

Marque : PEAK NUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

Je l’ai déjà écrit, le grand avantage des barres protéinées est de constituer un encas pratique, qui ne demande pas de temps de préparation, qui est facilement transportable, et qui se conserve à température ambiante, tout en ayant des caractéristiques nutritionnelles (à peu près) correctes.

Lire la suite

Mon avis sur: SLEEP

IMG_6603

Marque: PEAK NUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

Avec l’entraînement et le régime alimentaire, la qualité du sommeil est primordiale  pour le maintien et l’accroissement de la masse musculaire. Sans un sommeil suffisant et réparateur, vos gains seront au mieux négligeables. Suffisant, cela veut dire entre 7 et et 10 heures de sommeil selon vos besoins; et pour être réparateur il ne doit pas être fractionné et entrecoupé de périodes de veille. Se lever la nuit pour aller aux toilettes ou pour manger une collation, ce n’est donc pas une bonne idée, c’est pour cela  que l’on conseille de s’hydrater suffisamment durant la journée et au réveil pour ne pas avoir à le faire la nuit, et de consommer des protéines à digestion lente avant le coucher (le premier choix étant la caséine) pour éviter le catabolisme musculaire durant la nuit.

Lire la suite