Mon avis sur : THÉ VERT BIO

img_8950

Marque : SPORTHEM

Par Alex, MuscleXperience team

Parmi les suppléments faisant partie de ma routine depuis des temps immémoriaux figurent le thé vert : thé vert comme boisson, mais également sous forme de capsules, car pour bénéficier pleinement des bienfaits du thé vert il est nécessaire d’en consommer des quantités importantes, et absorber entre trois et cinq tasses par jour n’est pas évident.

Si les effets de l’extrait de thé vert les plus couramment mis en avant dans le milieu du fitness sont ses propriétés drainantes et « brûle graisse », ses vertus sont bien plus étendues, et nombre d’entre elles nous sont probablement encore inconnues puisque même si le Camellia sinensis (le nom latin du thé vert) est un des végétaux les plus étudiés au monde et qu’il est préconisé depuis des millénaires par la médecine traditionnelle chinoise, il recèle encore bien des mystères.

Sa composition chimique comprend des polyphénols ou « tanins », dont une multitude de flavonoïdes catéchines, flavonols etc.). Parmi ces dizaines de composés phytochimiques, citons  l’Epigallocatéchine-3-gallate, un très puissant antioxydant qui aurait un effet positif sur la composition corporelle, la régulation de la glycémie et le système cardio-vasculaire. Certaines études suggèrent même que l’EGCG aurait un effet protecteur contre certains cancers…

Le thé vert contient également des vitamines (notamment de la vitamine C, E, B2 et B3) et minéraux (fer, potassium, calcium…), des acides aminés dont de l’arginine, de la glutamine, de la lysine et de la théanine, un acide aminé dont la prise par voir orale a un effet relaxant et « déstressant » (dans cet optique il m’arrive d’ajouter 200/300mg de théanine en poudre à mon shake du coucher).

img_8948

Le thé vert contient enfin évidemment de la caféine, improprement appelée « théine » alors qu’il s’agit de la même molécule quelle que soit la plante qui la contient (formule C8H10N4O2, désignée comme 1,3,7-triméthylxanthine ou méthylthéobromine).

La composition du thé vert en fait donc un allié de poids dans la quête d’un organisme sain. En vertu de ses propriétés antioxydantes, le thé vert jouit d’un indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity, capacité d’absorption des radicaux oxygénés en français, qui indique les capacités antioxydantes des aliments) élevé.

Ainsi, la consommation d’un supplément d’extrait de thé vert sert aussi bien les objectifs du sportif chevronné en quête d’un physique affuté que celui du monsieur tout le monde soucieux de se maintenir dans une forme optimale et de vieillir le mieux possible. A ce titre, c’est l’un des quelques suppléments dont je ne fais jamais l’économie : j’augmente simplement les dosages quand je cherche à améliorer ma composition corporelle (perdre du gras, et si possible gagner de la masse maigre). La vraie difficulté est de trouver un extrait de qualité, car la quasi totalité des produits brûle-graisse et la grande majorité des extraits de thé verts purs ne fournissent que peu d’informations sur l’origine de la matière première, et sur son traitement. En clair, si vous consommez un extrait de thé vert de piètre qualité tous les jours, votre forme et votre santé ne s’en portereront sûrement pas mieux. En sachant que des analyses menées sur certains échantillons ont révélé la présence de plusieurs dizaines de pesticides différents, choisir un extrait de thé vert issu de l’agriculture biologique semble être un choix judicieux voire impérieux, et là le nombre de références fond à vue d’oeil.  Je suis donc satisfait d’avoir trouvé un produit de qualité, issu de l’agriculture biologique et commercialisé par une jeune marque française, SPORTHEM. Au lieu de proposer un nombre élevé de références de qualité incertaine, SPORTHEM offre un catalogue resseré mais qualitatif, et leur extrait de THÉ VERT BIO m’a convaincu.

Mon ressenti :

Le THÉ VERT BIO de SPORTHEM est un produit simple, transparent, conforme à ce qu’on lui demande : pas d’esbrouffe, pas de marketing agressif, juste de la qualité. Un extrait de thé vert de Chine, dosé à 220mg pour deux gélules, issu de l’agriculture biologique et dont l’emballage arbore le logo du label AB (Agriculture Biologique) et le label bio européen, le THÉ VERT BIO de SPORTHEM étant conforme à leurs exigences. La marque n’a pas hésité à m’envoyer la fiche technique du produit, qui précise bien qu’aucun pesticides n’a été utilisé avant la récolte, ni aucune technique de traitement agressive (irradiation, fumigation) après celle-ci, ce qui garantit l’intégrité de l’extrait dans le produit fini.

L’extrait sec est contenu dans des gellules d’origine végétale (donc sans gélatine animale), et cerise sur le gâteau le packaging est réalisé au moyen d’un emballage responsable Doypack, dont la fabrication nécessite beaucoup moins de matière première qu’un emballage plastique standard (Trois grammes de plastique pour la confection d’un Doypack, au moins 30 gr pour une assiette en plastique par exemple). En outre il est beaucoup plus léger qu’un emballage plastique classique, ce qui réduit d’autant son empreinte carbone (moins de poids, donc transport moins coûteux et moins gourmand en carburant). Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, l’avenir de la planête me préoccupe beaucoup, donc je valide doublement ce produit.

img_8949

Conclusion : 

SPORTHEM nous livre un produit qualitatif, correspondant aux attentes du sportif ou du consommateur lambda en quête d’un extrait de thé vert sous forme de gélules dont les vertus n’auront pas été compromises par des techniques de traitement chimiques et non respectueuses de la matière première. Avec ce  THÉ VERT BIO, on sait ce qu’on consomme, qui vend le produit et d’où il provient. Son prix est en outre plus qu’abordable, puisque le sachet de 90 gelules est proposé au prix de 8,49€, ce qui est moins cher que beaucoup d’extraits non issus de l’agriculture biologique et donc bourrés de résidus de pesticides, et en fait donc une bonne affaire. La marque SPORTHEM a été transparente en ce qui concerne ce test, elle n’a pas entouré son produit de mystère comme le font nombre de concurrents qui ne veulent rien dévoiler concernant l’origine de leurs produits. Il n’y à pas grand chose à ajouter si ce n’est que ce produit est … MuscleXperience approved !

NOTE : 9/10

Composition : Maltodextrine*, extrait aqueux de feuilles de thé vert (Camellia sinensis)*
Tunique : gélatine végétale (HPMC).
* Ingrédient issu de l’Agriculture Biologique

Pour 2 gélules

Thé vert 220 mg

Précautions d’emploi :

· A consommer dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré et varié.
· Ne pas dépasser la dose journalière indiquée.
· Tenir hors de portée des jeunes enfants.
· Conserver à l’abri de la chaleur.

Conseil d’utilisation du fabricant : Prendre 2 gélules par jour

Nous vous conseillons de prendre vos gélules entre les repas.

  • Si vous souhaitez perdre quelques kilos, il est conseillé de prendre vos gélules de Thé Vert Bio 20 minutes après vos repas.
  • Si vous souhaitez augmenter vos niveaux de protéines et de minéraux, mieux vaut prendre vos gélules de Thé Vert Bio avant chaque repas

Le THÉ VERT BIO de SPORTHEM est disponible sur le site de la marque: https://www.sporthem.fr

Article sponsorisé 

Publicités

Mon avis sur : MUTANT MASS®

IMG_7897

Marque : MUTANT

Par Alex, MuscleXperience team

MUTANT MASS est selon le groupe Fit Foods Ltd qui possède la marque MUTANT l’un des gainers les plus vendus au monde. Rien d’étonnant donc à ce que je reçoive toutes les semaines en messages privés des demandes d’avis concernant ce weight gainer emblématique qui séduit nombre de débutants en quête de gains musculaires importants et rapides. J’ai cédé à ces demandes, je vous livre mon avis sur MUTANT MASS !

En fait, ce test ne constitue pas ma « première fois » avec MUTANT MASS, dont j’avais testé une version antérieure il y a quelques années, à une période où il me fallait prendre beaucoup de poids en peu de temps : un gainer apportant 1050 calories dans un shake faisait alors bien mes affaires, et j’avoue que je le consommais comme l’on consomme un dessert tant le goût me changeait de mon ordinaire… J’en avais donc un souvenir plein de tendresse.

Il faut cependant faire preuve d’objectivité : certains de mes anciens professeurs de nutrition feraient une syncope rien qu’en lisant la liste d’ingrédients de MUTANT MASS, et pas à cause de leur âge avancé. Regardons la d’un peu plus près :

Pré-Mélange Clean-Carb™ [Vextrago™ – Hydrate de carbone à masse moléculaire élevée (PM 1,000,000 – 1,200,000; provenant de fécule d’orge), Maltodextrine, Fructose (Levulose), Maïs, Inuline (de chicorée), Fibre de soja, Fibre de blé], Pré-Mélange de matrice de protéines IsoStack10™ [Mélange de multiples protéines de petit lait (CFM-92 et ISO-95 Isolat de protéine de petit lait, WPC-85 et WPC-80 Protéines de petit lait concentré, Whey-80P {Peptides}), Isolat de protéine de lait, Caséine micellaire, Caséinate de calcium, Fat Free Eggplete™ Isolates de protéines à base de blancs et jaunes d’oeuf], Pro-Mélange de Super Huile Sport LipoTherm™ [MCT (Triglycérides à chaîne moyenne issus d’ huile de noix de coco fractionnée), CLA de Huile de tournesol, Poudre d’huile de graine de lin, Poudre d’huile de bourrache], IntraSorb5 [Colostrum Bio-Immune(Immunoglobuline, Lactoferrine, EGF, IGF-1 & IGF-2), Complexe Insu-Drive(Acide alpha lipoïque, D-Pinitol, Inositol, 4-Hydroxyisoleucine)], Arômes naturels, Sucralose, farine d’avoine complète, Lécithine de soja

Nous avons donc comme dans tout mass gainer des protéines, des glucides, mais aussi des lipides et des adjuvants à l’assimilation et à la production d’insuline.

Pour les protéines, MUTANT nous livre un mélange d’isolat et de concentré de protéine de lactosérum (de petit lait), deux formes de caséine à digestion lente (Caséine micellaire, Caséinate de calcium) et de la protéine d’œuf sans matière gras (Fat Free Eggplete™) au sein d’une matrice multi-source (MUTANT-PRO®). Pour quatre dosettes (260g de poudre, 1060 calories !), MUTANT MASS affiche 52g de protéines. 52g de protéines c’est une dose massive, mais il ne faut pas oublier qu’avaler 4 dosettes de MUTANT MASS vous fait ingurgiter 182g de glucides en une prise. En ce qui me concerne j’ai consommé ce produit à raison de 2 dosettes puis 2 dosettes et demie après l’entraînement, ce qui fait aux alentours de 100g de glucides en post exercice. Une quantité plus importante me paraît superflue, puisque je consomme un repas solide contenant des glucides une heure et demi après ce shake pour continuer à renflouer mes réserves de glycogène. Or, avec deux dosettes nous n’avons plus que 26g de protéines, ce qui pour un sportif de plus de 85kg ne me paraît pas suffisant en post-exercice, avec ce dosage j’ai donc ajouté 10g de whey (goût chocolat blanc qui se marie plutôt bien avec le « Biscuit et crème » du MUTANT MASS). Avec deux dosettes et demie on est bon, à 32g de protéines.

Il faut souligner que le mélange de protéine est très correct, avec des protéines à assimilation rapide (isolat et concentré de whey) et lente (caséine, protéine d’œuf).

Concernant les glucides, MUTANT nous livre un mélange (« CLEAN CARBS ™ ») contenant majoritairement des index glycémiques (IG) très élevés : du Vextrago™, un hydrate de carbone à masse moléculaire élevée  provenant de fécule d’orge (toute ressemblance avec le Vitargo® – dont l’IG est supérieur à 130 – est évidemment fortuite), Maltodextrine (IG : 95), mais aussi du sirop de maïs sous forme sèche (IG : 115), de la farine d’avoine (IG: 40) et du fructose (IG: 20). J’ai expliqué en détail dans l’article Les weight ou mass gainers: amis ou ennemis? pourquoi les glucides à index glycémiques modérés et bas étaient à privilégier durant les repas et les collations, alors que les IG élevés étaient à préférer durant la séance et éventuellement juste après, dans un mélange avec de la poudre d’avoine ou de patate douce. On peut dire qu’ici MUTANT a globalement respecté cette règle d’or, en forçant cependant la dose sur les index glycémiques élevés. Le but est de provoquer le fameux pic d’insuline post-exercice, hormone anabolisante et régulatrice de la glycémie (taux de sucre sanguin), qui va permettre aux cellules musculaires de capter le glucose sanguin.

IMG_7877

MUTANT a ajouté à la formule de MUTANT MASS un Complexe « Insu-Drive » destiné à  favoriser la sécrétion d’insuline. Il contient notamment de l’acide alpha lipoïque (puissant antioxydant connu pour diminuer l’insulinorésistance), de l’inostitol (qui joue un rôle dans le métabolisme des glucides et améliore la sensibilité à l’insuline), de l’extrait de cannelle (qui facilite la captation du glucose par les cellules et aurait un effet comparable à certains médicaments utilisés dans le traitement du diabète, les thiazolinediones) et de la 4-hydroxyisoleucine, acide aminé isolé à partir du fénugrec (légumineuse présente dans le pourtour méditerranéen, réputé augmenter  l’appétit et le taux de testostérone), qui fait actuellement l’objet d’études motivées par son effet insulino-stimulant…

MUTANT a également ajouté à sa potion magique des peptides de glutamine (forme supérieure et mieux assimilable de l’acide aminé le plus présent dans les tissus musculaires, consommé par les athlètes pour accélérer la récupération et accroître les taux d’hormone de croissance), du colostrum (qui contient des facteurs de croissance dont le bénéfice est discuté chez l’homme mais qui améliore l’immunité) et un cocktail de « bons lipides », le complexe LipoTherm™, qui intègre des triglycérides à chaîne moyenne (TCM), tirés de l’huile de coco, des oméga 3 et 6, et du CLA, réputé pour son effet sur la fonte adipeuse. Mettre dans une même formule un adjuvant à la fonte adipeuse et 182g de glucides dont 38g de sucre, il fallait oser, mais apparemment c’est la marque de fabrique de MUTANT !

Au final on a un peu l’impression que le docteur Frankenstein défoncé au crystal meth est descendu au labo pour nous concocter un mass gainer extrême et assez improbable. Mais quid des résultats ?

Mon ressenti :

Je dois l’avouer à la lecture de la liste des composants de MUTANT MASS j’étais un peu circonspect. Je me fais cependant un devoir de ne pas avoir d’ a priori concernant les produits que je teste, et il faut le reconnaître j’ai pris beaucoup de plaisir à tester MUTANT MASS. Les deux saveurs que j’ai testées, « Triple chocolate » et « Cookies n’ cream » sont vraiment délicieuses, et la miscibilité est telle que la poudre se mélange aisément, sans aucun grumeau. Elle se boit très facilement, contrairement à certains gainers auxquels il faut ajouter un litre d’eau pour avoir une boisson vraiment liquide. Cela se ressent au moment de la prise, et pour ma part il n’a jamais été aussi rapide et facile d’avaler plus de 500 calories (deux dosettes et demie) en quelques secondes.

Au niveau des résultats, en ce moment je fais de la masse, mon alimentation et mon entraînement sont donc tournés vers cet objectif. Sur la balance il y a du poids en plus, et même si mon taux de graisse corporelle a légèrement augmenté, cela s’est accompagné d’un gain de masse musculaire et de force. Je remarque aussi que ma récupération entre les séances a été particulièrement bonne durant ce test. Au niveau de la digestion, durant les 20 minutes suivant la prise d’un shake de MUTANT MASS, je me suis parfois senti lourd, voire carrément « ballonné ». Cela n’a pas duré, et cela est probablement dû à l’avalanche de calories issues de glucides en un si cours laps de temps. Je précise que je pèse actuellement 92kg, et que je me suis contenté de deux dosettes et demie au plus. Je déconseille la consommation des quatre dosettes recommandées par MUTANT, à moins bien sûr que vous affichiez un physique de 140kg avec un taux de masse grasse de 8%… (si c’est le cas vous pouvez probablement devenir ambassadeur de la marque!).

IMG_7901

Conclusion :

Si vous ne mangez que Bio, sans lactose, sans gluten, n’achetez pas ce produit. Si les livres de Julien VENESSON (par ailleurs très intéressants) sont pour vous des textes sacrés, n’achetez pas ce produit, vous iriez en Enfer. Si vous êtes ce que l’on appelle un hardgainer, c’est à dire un ectomorphe ayant beaucoup de mal à prendre de la masse et à atteindre un surplus calorique nécessaire pour ajouter des kilos de muscle à votre physique, vous pouvez peut être envisager d’ajouter MUTANT MASS à votre arsenal post-séance, ce produit contient ce dont vous avez basiquement besoin (des protéines à assimilation rapide et lente et beaucoup de glucides). Pour ma part, je regrette que la formule n’intègre pas une dose de leucine un peu plus importante, voire des enzymes digestives (dans le complexe favorisant l’assimilation) et de la créatine. Anyway, globalement ce test a été satisfaisant, et même si je n’intégrerais pas MUTANT MASS à ma diet de tous les jours, de temps en temps, quand il s’agit de prendre rapidement du poids, je ne dis pas non. C’est en outre une très bonne affaire : aux alentours de 25€ pour un sac de 2,5kg, et environ 60€ pour un sac de 6,8kg (oui un tel format ça fait un peu nourriture pour bétail mais bon…), c’est beaucoup moins cher que certains produits concurrents qui ne proposent pas mieux !

NOTE : 7/10

Ingrédients : Pré-Mélange Clean-Carb™ [Vextrago™ – Hydrate de carbone à masse moléculaire élevée (PM 1,000,000 – 1,200,000; provenant de fécule d’orge), Maltodextrine, Fructose (Levulose), Maïs, Inuline (de chicorée), Fibre de soja, Fibre de blé], Pré-Mélange de matrice de protéines IsoStack10™ [Mélange de multiples protéines de petit lait (CFM-92 et ISO-95 Isolat de protéine de petit lait, WPC-85 et WPC-80 Protéines de petit lait concentré, Whey-80P {Peptides}), Isolat de protéine de lait, Caséine micellaire, Caséinate de calcium, Fat Free Eggplete™ Isolates de protéines à base de blancs et jaunes d’oeuf], Pro-Mélange de Super Huile Sport LipoTherm™ [MCT (Triglycérides à chaîne moyenne issus d’ huile de noix de coco fractionnée), CLA de Huile de tournesol, Poudre d’huile de graine de lin, Poudre d’huile de bourrache], IntraSorb5 [Colostrum Bio-Immune(Immunoglobuline, Lactoferrine, EGF, IGF-1 & IGF-2), Complexe Insu-Drive(Acide alpha lipoïque, D-Pinitol, Inositol, 4-Hydroxyisoleucine)], Arômes naturels, Sucralose, farine d’avoine complète, extrait de cannelle, Lécithine de soja.


Informations nutritionnelles (Pour 4 doses : 260g) :

Composants

Dosage

% Journalier

Calories

1060

Protéines

52g

Lipides (Graisses)
Saturées
Trans

14g
8g
0g

27%
15%
**

Hydrates de carbone
Sucres
Fibre

182g
38g
6g

57%
**
36%

Potassium

1070mg

51%

Sodium

580mg

15%

Cholestérol

90mg

20%

Calcium

40%

Fer

20,00%

Vitamine A

0%

Vitamine B

0%

Acides Aminés
Acide aspartique

5,4g

Acide glutamique

3,4g

Alanine

2,30g

Arginine

1,9g

Cystine

1,g

Glutamine

6,9g

Glycine

1,4g

Histidine

1g

Isoleucine

3g

Leucine

5g

Lysine

4,1 g

Methionine

0,9g

Phenylalanine

2g

Proline

3,2g

Serine

2,7g

Threonine

3g

Tryptophane

0,8g

Tyrosine

1,6g

Valine

2,9g

Pourcentage des valeurs journalières basé sur un régime de 2000 calories/jour
** Pourcentage des valeurs journalières non établi

 

Mon avis sur : COMPLETE LEAN MASS™

IMG_7699

Marque : BULKPOWDERS™

Par Alex, MuscleXperience team

Quand je vois certaines étiquettes de gainers contenant des dizaines d’ergogènes différents, une matrice multi-glucidique, 5 ou 6 sources de protéines différentes, du CLA (dans des formules qui contiennent souvent des doses ahurissantes de sucre, cherchez l’erreur), des minéraux et des extraits végétaux (pseudo anabolisants naturels, modulateurs hormonaux – inhibiteurs supposés de l’aromatase etc) je ne peux m’empêcher de me dire que pour nous vendre des suppléments à prix d’or (Une grande marque américaine vend actuellement son gainer à plus de 120€ les 4,6kg … de quoi acheter 70kg de riz basmati ou 57kg de pâtes complètes biologiques!)

on essaye souvent de nous faire oublier l’essentiel : un weight gainer c’est une formule mêlant protéines et glucides dans un ratio adapté aux objectifs de l’athlète qui le consomme.

Dans mon article Les weight ou mass gainers: amis ou ennemis? j’explique que l’un des éléments essentiels dans la composition d’un gainer est l’index glycémique (IG) des glucides qu’il contient. En effet, s’il n’est pas complètement illogique d’ajouter une petite quantité de glucides à IG élevé dans le shake post entraînement afin de commencer à renflouer au plus vite les réserve de glycogène musculaire après un effort intense, consommer 20 à 30g de sucres simple dans un shake consommé en remplacement d’une collation éloignée de l’entraînement est un non-sens absolu: autant manger un donut ou un paquet de cookies avec votre protéine.

IMG_7695

Le but en ajoutant des glucides à IG élevé (maltodextrine, dextrose,waxy maize, Vitargo®) au shake post-entraînement est de profiter du pic d’insuline provoqué par l’ingestion de glucides à IG élevé, mais puisqu’ il a été démontré que l’ingestion d’une dose de whey protein suffisait à provoquer un pic insulinique, l’absorption de 30 ou 40g de whey auxquels sont ajoutés des glucides à IG bas et de la caséine est une excellente – si ce n’est la meilleure – option.

Pour ma part, mon shake post-entraînement a longtemps été un mélange maison : whey, caséine et flocons d’avoine en poudre, 5g de glutamine et une cuillère de cacao maigre pour la saveur. Beaucoup plus économique qu’un gainer de grande marque, et ne contenant que le nécessaire. Depuis que BULKPOWDERS™ a ajouté COMPLETE LEAN MASS™ a son catalogue, je n’ai plus qu’a mettre deux trois dosettes dans un shaker et ma petite cuisine est terminée. La composition est idéale, et le prix est dérisoire par rapport à la qualité du produit. COMPLETE LEAN MASS™ est devenu un de mes classiques. Je précise que cet article n’est pas sponsorisé, et que j’ai toujours payé ce produit de ma poche

Rien que de l’utile, pas de cosmétique: des flocons d’avoine de production écossaise, un mélange de protéines combinant protéines à assimilation rapide (concentré de lactosérum) et lentes (protéine de lait contenant de la caséine, blanc d’œuf) et des peptides de glutamine, auxquels sont ajoutés du cacao maigre pour l’arôme chocolat et du sucralose. Cela nous donne 34,3g de protéines, 34,2 g de glucides dont seulement 1,5g de sucre, 5,3g de graisses et 4g de fibres. Un produit réalisé sur mesure pour les athlètes exigeants.

Mon ressenti :

Je consomme ce produit depuis qu’il est proposé par BULKPOWDERS™, je peux donc dire avec beaucoup de recul qu’il ne m’a apporté que de la satisfaction. Sur le plan des résultats j’ai continué à progresser sans faire de gras, le dosage est optimal que ce soit en protéines ou en glucides. Il n’y a en effet aucune utilité à se surcharger avec des doses massives de glucides juste après la séance, puisque d’une part la réplétion glycogénique (reconstitution des réserves de glycogène musculaire et hépatique), si elle est accrue durant les deux heures suivant l’exercice, se poursuit pendant plusieurs heures au-delà de cette fenêtre métabolique durant laquelle les prises de glucides doivent idéalement être régulières, et que d’autre part une telle surcharge peut encourager la mise en réserve sous forme de graisse.

Les saveurs chocolat et fraise sont toutes deux agréables, nullement écœurantes comme c’est parfois le cas avec les gainers. La poudre se mélange bien malgré la présence de poudre d’avoine, et le produit est formulé de telle manière qu’une fois mélangé à de l’eau aucun dépôt constitué par l’avoine ne se forme au fond du shaker, inconvénient qui caractérisait mon mélange « maison ». Enfin, COMPLETE LEAN MASS™ se digère très bien, je n’ai jamais connu aucun désagrément ou inconfort digestif suite à la prise de ce produit.

IMG_7696

Conclusion :

Je l’ai déjà dit, COMPLETE LEAN MASS™ est un de mes classiques. C’est un mass gainer simple, bien formulé à la composition adaptée à une prise de masse maigre : le ratio 50% glucides 50% protéines va dans ce sens, tout comme le choix de la source de glucide utilisée: de l’avoine en poudre à l’index glycémique modéré (40), ce qui rend COMPLETE LEAN MASS™ consommable à n’importe quel moment de la journée. Le grand avantage de COMPLETE LEAN MASS™ est ainsi de pouvoir remplacer une collation ou un repas (même si, hormis l’après-séance, un repas solide est toujours préférable, sa consommation est parfois difficile, contraintes sociales et professionnelles obligent), ce qui n’est pas le cas de nombre de mass gainers actuellement sur le marché qui intègrent de la maltodextrine comme principale source glucidique. Son prix modique (28€ les 2,5kg hors réduction) fait en outre de ce produit qualitatif une très bonne affaire !

NOTE : 9,5/10

Ingrédients : Avoine instantanée, mélange de protéines à libération lente et à libération rapide (concentré de protéine de lait, concentré de protéine de lactosérum, blancs d’œufs en poudre), peptides de glutamine, poudre de cacao (arômes chocolat seulement), colorant naturel (rouge betterave pour le goût fraise), arôme (fraise, chocolat), stabilisant (gomme xanthane), édulcorant (Sucralose).

Informations nutritionnelles :

  • Par portion de 85 g : Énergie kJ/Kcal 1 415/398, protéines 34,3 g, glucides 34,2 g, (dont sucres) 1,5 g, graisses 5,3 g, (dont graisses saturées) 2,7 g, fibres 4 g.
  • Par 100 g : Énergie kJ/Kcal 1 665/398, protéines 40,3 g, glucides 40,2 g, (dont sucres) 1,8 g, graisses 6,3 g, (dont graisses saturées) 3,1 g, fibres 4,7 g.

Convient pour : Végétariens.

Allergènes : Lait, gluten, œuf et soja (provenant de la lécithine de soja).

 

Mon avis sur : AMINO 5600

IMG_7603

Marque : SCITEC NUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

Un complexe d’acide aminés est l’un des suppléments dont tout pratiquant sérieux et soucieux de faire croître sa masse musculaire pourra difficilement se passer. Sur ma liste de suppléments dont je ne veux jamais faire l’économie il y a moins de 10 entrées, et tout en haut, côtoyant la whey, il y un un complexe d’acides aminés essentiels. Dans mon article Acides aminés essentiels (EAA) ou acides aminés ramifiés (BCAA), lesquels choisir?j’explique quelle plus-value peut apporter un complexe d’EAA (Essential amino acids) par rapport à un complexe de BCAA, et dans quel contexte l’un est à préférer à l’autre.

Les BCAA constituent en supplément de choix pour maintenir la masse musculaire: les acides aminés ramifiés ont un effet anti-catabolique et sont particulièrement utiles en période de régime stricte grâce à leur action positive sur la fonte adipeuse (dû au rôle inhibiteur de la valine sur la synthèse des acides gras à partir du glucose et en présence d’insuline et à l’activation des récepteurs PPAR – récepteur activé par les proliférateurs de peroxysomes, peroxisome proliferator-activated receptor, PPAR en anglais –  protéines qui agissent sur la transcription des gènes cibles impliqués dans le métabolisme et l’adipogénèse  par l’isoleucine) et sur la conservation du glycogène musculaire et hépatique, précieux lorsque l’on suit un régime hypoglucidique.

IMG_7338

Maintenir sa masse musculaire c’est bien. Continuer à en fabriquer, c’est mieux! Et pour cela, vous aurez besoin de l’intégralité des acides aminés essentiels pour l’homme adulte (c’est à dire les huit que le corps humain ne peut synthétiser), le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine et l’isoleucine, et dans une moindre mesure des deux dits semi-essentiels, l’histidine et l’arginine, qui sont essentiels chez l’enfant en bas âge (leur quantité endogène étant insuffisante pour couvrir leurs besoins, le complément est apporté par le lait maternel). C’est ce que l’on attend d’un complexe d’EAA, c’est ce que nous apporte AMINO 5600 de SCITEC NUTRITION.

Nous avons donc un complexe de 19 acides aminés, les huit essentiels, les deux demi-essentiels ainsi que la grande majorité des acides aminés protéinogènes (ceux qui constitue les unités de base des protéines de l’organisme humain), pour un dosage de 3676mg d’acides aminés totaux par dose (dont 1593mg d’EAA et 766mg de BCAA) soit 4 comprimés. Il est à noter que le dosage exact de chaque acide aminé est indiqué sur l’emballage, ce qui est clairement un bon point.

Mon ressenti :

AMINO 5600 est l’un de mes classiques, j’en ai toujours un pot chez moi (que je paye de ma poche car cet article n’est pas sponsorisé!). Outre le fait qu’ils remplissent leur mission à merveille en complétant l’aminogramme de mes repas et de mes collations, ces acides aminés sont bien dosés, et la dose recommandée de 4 comprimés suffit à fournir un apport conséquent en acides aminés rapidement mobilisable. Certes certains objecteront que les comprimés sont de taille conséquente, mais ayant testé au fil des années de très nombreux complexes d’acides aminés, je peux dire que ceux-là « passent bien ». Le problème de nombreux produits concurrents est de présenter un format de comprimés peu pratiques à avaler (trop gros ou de forme rectangulaire ce qui peut être désagréable à ingurgiter), ce qui à mon sens n’est pas le cas de AMINO 5600. Autre problème posé par d’autres complexes d’acides aminés en comprimés, c’est la friabilité des comprimés, qui fait que bien souvent ceux se trouvant au fond du pot sont cassés ou réduits en poudre (si on veut des BCAA ou des EAA en poudre, on les achète en poudre, c’est moins cher!). Je n’ai pas rencontré ce souci avec AMINO 5600 : certes dans un pot de 1000 on trouve quelques comprimés cassés en deux au fond du pot, mais globalement ceux-ci sont compactés de telle manière qu’ils ne sont pas friables. Certains objecteront que 4 comprimés par dose c’est déjà trop (que dire des complexes imposant d’avaler des poignées de 10 comprimés pour une dose!), pour ceux-là ils reste toujours les acides aminés liquides ou en poudre à diluer dans de l’eau.

IMG_7600

Conclusion :

Je valide AMINO 5600 pour plusieurs raisons : tout d’abord c’est un complexe d’acides aminés bien formulé et équilibré. La leucine et l’acide glutamique sont plus abondants que les autres acides aminés, ce qui fait sens au vu des propriétés anticataboliques et anaboliques de ces composés. Ensuite, il y a le conditionnement : SCITEC propose AMINO 5600 en pots de 200, 500 et 1000 comprimés, et cette déclinaison rend le produit adapté à toutes les situations (voyage pour le pot de 200 comprimés, bureau ou lieu de travail pour le 500, les gros consommateurs trouvant leur bonheur dans le 1000 comprimés…ce qui est mon cas). Pour les paranoïaques (et parfois à raison) soucieux de connaître l’origine des acides aminés qu’ils consomment, qu’ils se rassurent, rien de douteux dans l’origine de ceux-ci : de la protéine de lait, c’est tout !

Enfin, il y a le prix : à environ 15€ le pot de 200 comprimés et moins de 50€ les 1000, ce produit est clairement une bonne affaire !

NOTE : 8,5/10

 

Informations nutritionnelles : 

Analyse moyenne

Portion: 4 comprimés
 

Quantité par portion

*% AJR

Calories

20 Kcal

 
Protéine

4,2 g

Profil typique des acides aminés par portion    
L-Alanine

160 mg

 
L-Arginine

77 mg

 
Acide L-aspartique

352 mg

 
L-Cystéine

66 mg

 
L-Glutamine

907 mg

 
Glycine

48 mg

 
L-Histidine**

63 mg

 
L-Isoleucine**†

210 mg

 
L-Leucine**†

352 mg

 
L-Lysine**

316 mg

 
L-Méthionine**

78 mg

 
L-Phénylalanine**

110 mg

 
L-Proline

209 mg

 
L-Serine

162 mg

 
L-Threonine**

214 mg

 
L-Tryptophane**

46 mg

 
L-Tyrosine

102 mg

 
L-Valine**†

204 mg

 
* Pourcentage des valeurs journalières basé sur un régime de 2000 calories
† Valeurs journalières non établies
Acides aminés totaux: 3676 mg par portion
** Acides aminés essentiels: 1 593 mg par portion
† Chaîne ramifiée acides aminés (BCAA): 766 mg par portion

Ingrédients :

Concentré de protéines de lait hydrolysées (lait), agent de charge: cellulose microcristalline, caséinates de sodium (lait), L-glutamine, anti-agglomérants: talc, silice colloïdale, stéarate de magnésium.

Informations allergènes : élaboré dans une usine utilisant des protéines de lait, de soja et d’oeufs, du gluten et des arachides.


Précautions d’emploi : Ce produit est un complément alimentaire. Ne peut être utilisé comme substitut d’un régime alimentaire varié. Tenir hors de portée des enfants. Respecter les doses journalières recommandées. Ne pas donner aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes enceintes ou allaitant, aux personnes sous traitement médical. Ne contient pas d’épéhdrine ni d’éphédra.

AMINO 5600 est un complément alimentaire.

Mon avis sur : THERMOPRO™

IMG_7323

Marque : THE PROTEIN WORKS™

Par Alex, MuscleXperience team

Il y a une chose particulièrement frustrante quand on est exigeant en matière de supplémentation sportive, c’est qu’il est difficile de trouver un produit correspondant parfaitement à vos attentes. J’entends par-là un produit qui contient exactement les principes actifs que vous auriez intégré, par exemple dans un preworkout ou un fat burner, pour peu bien évidemment que vous ayez fait des recherches préalables sur les ingrédients. Si l’emballage est prometteur il y a souvent quelque chose qui cloche : un ingrédient inutile ou inefficace inclus dans la formule (mais que vous payez quand même), ou au contraire un composé dont l’efficacité est reconnue et éprouvée qui sera absent de la formule (si par exemple un brûleur ne contient pas d’extrait de thé vert, ou si un vasodilatateur ne contient pas de citrulline malate ou d’arginine, c’est clairement un mauvais point) ou sous-dosé.

Deux options s’offrent alors à nous : soit acheter tous les composés séparément et passer sa journée à farfouiller dans un pilulier énorme, soit essayer d’acheter le produit le plus complet et le mieux dosé possible, le cas échéant en complétant ses lacunes : il est par exemple évident qu’aucun brûleur de graisse « all in one » ne pourra nous apporter 3g de carnitine et 7g de CLA (ou ALC en français pour acide linoléique conjugué). La carnitine et le CLA doivent être répartis sur la journée, alors que les thermogènes sont surtout utiles pendant la séance. En outre pour mettre 7g de CLA et 3 ou 4g de carnitine dans un seul supplément en plus d’autres composés, il faudrait conditionner en bidons de 500 ou 1000 comprimés…

Ainsi ma stratégie concernant les brûleurs de graisse est la suivante : séparer composés stimulants et non stimulants. Pour les non stimulants, je prends la carnitine et le CLA (si je choisis d’en inclure) séparément et répartis les prises sur la journée. Pour les stimulants, je me mets en quête du brûleur le plus complet possible, regroupant les ingrédients thermogènes que je juge nécessaire car leur efficacité et prouvée et éprouvée, et les vitamines et minéraux supportant le métabolisme. Si composés stimulants et non stimulants ont leur place dans un programme de supplémentation axé autour de la fonte adipeuse, il est important de les différencier car d’une part certaines personnes ne supportent pas les stimulants, et que d’autre part pour les pratiquants qui les supportent bien les thermogènes présentent une plus-value intéressante avant une séance : on vise ici la stimulation du système nerveux pour repousser les limites de la fatigue physique, ainsi que la thermogenèse (production de chaleur par l’organisme), qui est enclenchée par l’exercice et se traduit par une accélération du métabolisme, et que la prise de thermogènes va accentuer.

Reste à trouver ce produit regroupant tout ce que j’inclurais dans MA formule idéale, et là comme sur Tinder, le perfect « Match » est plutôt rare.

En passant en revue nombre de produits proposés par des marques différentes, j’ai trouvé mon bonheur en constatant que le THERMOPRO™ de THE PROTEIN WORKS™ incluait tous les ingrédients dont je n’envisage pas de me passer quand j’ai du gras à carboniser. Il ne me restait plus qu’à le tester !

Premier bon point, le marketing entourant ce produit : il est minimaliste. Packaging sobre, présentation conforme à l’étiquetage. On nous dit qu’il s’agit d’une formule regroupant des ingrédients sélectionnés avec soins pour délivrer une efficacité maximale. Quand je pense thermogène je pense : caféine, capsaïcine, synephrine (alcaloïde présent dans l’écorce du Citrus aurantium ou orange amère). Parmi les principes actifs disponibles légalement ce sont ceux qui m’ont donné les résultats les plus impressionnants. Les trois sont présents dans  THERMOPRO™. Ensuite, THE PROTEIN WORKS™ prévient :

« AVERTISSEMENT : Avant de prendre THERMOPRO™, consultez un médecin car la formule est TRÈS PUISSANTE. »

IMG_7322

Je l’ai déjà dit dans des articles précédents, il est particulièrement agaçant de lire des publicités jouant à fond la carte du hardcore, vous mettant en garde contre les effets extrêmes de tel ou tel brûleur de graisse « à la limite de la légalité », et de se rendre compte que ce produit contient 2mg d’extrait d’ortie, 3mg de pissenlit saupoudré d’acide ascorbique (vitamine C). Or ici pour trois capsules de THERMOPRO™ nous avons 300mg de Citrus aurantium, deux sources de capsaïcine et … 450mg de caféine, auxquels s’ajoute la caféine apportée par le café vert, le thé vert et le guarana. Strong stuff here, THE PROTEIN WORKS™ ne s’est pas moqué de nous et il est clair que je n’aurais pas besoin de me surdoser pour avoir des effets ! J’en profite pour insister sur l’importance de la recommandation faite par la marque de ne pas dépasser les dosages conseillés et je rappelle qu’il est fortement déconseillé de consommer ce produit si vous souffrez d’une pathologie, si vous suivez un traitement médical, si vous êtes sensible à la caféine ou à l’un des autres composants.   

Autre point vraiment appréciable dans la composition de THERMOPRO™ : on y trouve pas d’ingrédients cosmétiques. J’entends pas là des ingrédients à l’efficacité douteuse, ou à des doses grotesquement basses. Rien d’inutile, tout est là pour une raison précise.

Concernant les ingrédients stimulants, nous avons bien sûr de la caféine anhydre (principe actif en poudre), qui stimule le système cardiovasculaire, nerveux (particulièrement utile en période de régime), et qui joue également un rôle avéré dans l’augmentation de la force avant un exercice physique. Nous avons également du thé vert, qui en plus de la caféine contient de l’EGCG (pour épigallocatéchine-3-gallate), puissant antioxydant aux nombreuses vertus qui a un impact positif sur le métabolisme et le stockage des graisses corporelles ainsi que sur la glycémie, en imitant le rôle de l’insuline. On trouve également du guarana et du café vert qui contiennent également de la caféine, mais pas seulement. La caféine anhydre est l’alcaloïde pur, alors que le guarana, le café vert contiennent comme le thé vert divers substances dont des polyphénols antioxydants et de l’acide chlorogénique, qui améliore la captation du glucose et diminue la lipogenèse hépatique (synthèse des acides gras à partir du glucose) : idéal pour limiter la prise de gras. L’autre intérêt d’additionner différentes sources végétales de caféine et d’obtenir des temps de diffusion différents, car les différents nutriments peuvent différer l’effet de la caféine.

La capsaïcine est un autre composé clé dans un bon brûleur de graisse, car elle stimule la production d’adrénaline et de noradrénaline, et a un impact positif sur la dépense énergétique et l’oxydation des graisses. On en trouve deux sources dans THERMOPRO™, le piment de Cayenne et le poivre noire. Cela nous promet des suées extrêmes…

On trouve ensuite un complexe d’ingrédients classiques pour ce type de supplément, avec de la biotine (vitamine B8 en France, B7 dans tous la plupart des autres pays) et du chrome qui ont tous deux un impact positif sur la régulation de la glycémie et le métabolisme des lipides, de la vitamine B5 (acide  pantothénique, dont l’action sur la dégradation des acides gras ainsi que sur le cholestérol est avéré), de la B12 (également impliqué dans le métabolisme des lipides), de la carnitine (je vous revoie à La carnitine et la fonte adipeuse : mythe commercial ou réalité scientifique ?), de la tyrosine, qui avec la phénylalanine (qui est son précurseur) participent à la synthèse de l’adrénaline, la noradrénaline B, la dopamine B, dont l’effet sur la fonte adipeuse a été évoquée plus haut.

Pour finir, THERMOPRO™ contient de l’extrait de haricot blanc riche en phaséolamine, qui agit comme un « bloqueur » de glucides en inhibant l’enzyme alpha-amylase, ce qui empêche la transformation de l’amidon en glucose puis en acides gras via la lipogenèse.

Mon ressenti :

Actuellement en phase de régime, j’utilise déjà de l’extrait de thé vert, du guarana, de la L-carnitine, et mon preworkout contient de la caféine. Pourtant, au vu des suées auxquelles j’ai eu droit le premier jour de mon test où j’ai pris, ainsi que recommandé par THE PROTEIN WORKS™, 3 capsules 15 minutes avant mon entraînement, je peux vous assurer que le terme « thermogène » n’est pas usurpé en ce qui concerne ce produit. Beaucoup d’énergie, de l’envie d’en découdre avec les barres, THERMOPRO™ m’a vraiment mis en « beast mode ». Les 9 autres jours ou j’ai utilisé ce produit, j’ai choisi de répartir les doses ainsi:  les jours d’entraînement, une capsule le matin entre le petit déjeuner et la première collation, puis deux capsules avant l’entraînement. Les jours de repos, une capsule à 10h entre mon petit-déjeuner et la première collation, une capsule juste avant le déjeuner, puis une capsule vers 15h avant la deuxième collation. L’augmentation de la chaleur corporelle se ressent dès les premières prises, même sans exercice, on sent que le métabolisme tourne à plein régime. Durant cette dizaine de jours je n’ai pas touché à la répartition de mes macronutriments ni augmenté mon cardio, et sur la balance j’ai constaté une baisse de 0,4% de ma masse grasse corporelle.

Conclusion :

Si je devais formuler moi-même un supplément thermogène complet, je dois avouer que sa composition serait très proche de celle de THERMOPRO™. Bien formulé, efficace et très abordable (18,49€ les 90 capsules), ce brûleur thermogène a répondu très positivement à mes attentes.

NOTE : 9/10

Information importante : Certains pays, notamment la Suède, le Danemark et le Canada, ont interdit les compléments alimentaires associant synéphrine (alcaloïde présent dans l’écorce d’orange amère, Citrus aurantium) et caféine. Précisons que la synéphrine n’est pas seulement présente dans l’écorces de ces agrumes, mais dans tous les fruits de cette catégorie, à des doses variables. En France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande de ne pas utiliser conjointement ces deux composants et souligne les risques inhérents à la consommation de synéphrine par les personnes à risques (les conclusions de cette agence sont disponibles sur son site internet). Certains blogueurs nutrition/santé se font l’écho de ces recommandations (ce qui ne les empêchent pas d’écrire pour des sites qui commercialisent des produits associant les deux). Plusieurs marques, deux deux poids lourds de la nutrition sportive auxquels j’ai déjà consacré des articles commercialisent des produits associant caféine et synéphrine. De nombreuses études effectuées sur ces deux composants seuls ou associés infirment ces conclusions, et pointent un risque seulement avec l’association d’un dosage très élevé en caféine. Il appartient à chacun de prendre ses précautions, ses responsabilités et bien évidemment de respecter sa législation nationale. Dans l’état actuel du droit, la synéphrine n’est pas interdite en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne… En cas de doute, vérifiez votre législation nationale.

Teneur élevée en caféine. Déconseillé aux enfants ou aux femmes enceintes. Ce produit ne doit pas être pris pendant l’allaitement et chez les patients souffrant de maladies cardiaques, d’hypertension et d’hypersensibilité à l’un des constituants de la préparation.


Ne pas donner aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes enceintes ou allaitant, aux personnes sous traitement médical. Mettre hors de la portée des enfants. Ce produit est un complément alimentaire. Ne constitue pas un substitut d’un régime alimentaire varié. Respecter les dosages recommandés.

IMG_7324

AVERTISSEMENT : Avant de prendre THERMOPRO™, consultez un médecin car la formule est TRÈS PUISSANTE. Ne PAS utiliser si vous êtes enceinte ou sujet à la déshydratation, et arrêter d’en prendre ou réduire la dose en cas d’insomnie, tremblements, vertiges, nervosité, maux de tête ou palpitations. THERMOPRO™ est une formule volontairement puissante, à base de stimulants, destinée à la perte de poids, et doit être consommée par des adultes en bonne santé, âgés de 18 à 50 ans, pour les aider à atteindre différents plateaux d’entraînement.

Composition :  3 capsules de Thermopro contiennent

Vitamine B12

600 µg

Biotine

600 µg

Vitamine B5

18 mg

Chrome

57 µg

L-tyrosine

600 mg

Caféine

450 mg

N-acétyl L-carnitine

300 mg

Peau d’orange amère

300 mg

Extrait de haricot blanc

285 mg

Extrait de thé vert

150 mg

L-phénylalanine

75 mg

Extrait de guarana

21,6 mg

Extrait de café vert

27 mg

Piment de Cayenne

15 mg

Extrait de poivre noir

3 mg

Recommandations du fabricant (pour une consommation quotidienne type) : 1 à 3 capsules par jour. En raison de l’effet puissant de THERMOPRO™, il est important d’évaluer tout d’abord votre tolérance, nous vous conseillons donc de commencer par 1 capsule par jour avant l’entraînement, puis d’augmenter la dose si nécessaire. Les utilisateurs qui ont davantage l’habitude peuvent prendre 3 capsules avant l’entraînement ou espacées régulièrement tout au long de la journée.

Article sponsorisé 

Mon avis sur : High Protein Snack Bars

 

IMG_7068

Marque : BULKPOWDERS™

Par Alex, MuscleXperience team

Quand on achète une barre protéinée, que ce soit pour remplacer une collation ou un shaker, il faut souvent faire un compromis difficile entre le prix et la qualité. Les barres vendues comme qualitatives et saines sont le plus souvent vendues à un prix exagérément élevé, alors que leurs concurrentes plus « cheap » dont le marketing peut s’orienter soit vers la performance (comprenez : bourrées de glucides de piètre qualité) soit vers le goût, avec des saveurs et une texture proches de ceux d’une barre chocolatée traditionnelle type SNICKERS® ou TWIX®, parsemées pour se donner bonne conscience de quelques pépites de concentré de whey protein voire de protéine de soja (comprenez : trop peu de protéines – de qualité souvent discutable – et bourrées de sucre et de graisses saturés), sont exactement le contraire d’un produit élaboré pour des sportifs soucieux de leurs performances et de leur santé.

Est-il si difficile d’élaborer un produit à la composition correcte et de le vendre à un prix abordable ? Disons le honnêtement mettre 30g de sucre dans une barre protéinée, vous conseiller de la « déguster » en milieu de matinée ou d’après-midi au bureau et vouloir vous faire gober que c’est un encas sain,  c’est se moquer de vous, un peu comme si l’on vous disait qu’en mangeant MacDo trois fois par semaine à condition de prendre des « pommes à croquer » après votre BigMac et vos frites vous pourriez devenir mannequin fitness. Ça n’arrivera pas.

Cherchant donc une barre protéinée qualitative à un prix abordable, j’ai sélectionné les High Protein Snack Bars de BULKPOWDERS™ pour vérifier si elles étaient conformes à mes critères de recherche :

1) Taux de protéines

2) a) – taux de glucides  2) b) – taux de glucides dont sucres

3) Présence de graisses hydrogénées (trans)

4) Goût et texture

IMG_7075

1) Le taux de protéines : entre 26 et 27g de protéines pour une barre de 85g, ce qui nous donne

31,8% de protéines. C’est un bon ratio. Il s’agit d’un mélange d’isolat de protéine de lait et de  concentré de protéine de lactosérum, dont l’assimilation sera rapide ce qui en fait un encas adapté à l’après-séance.

2) a – Les glucides : entre 22g (chocolat praliné) et 25g (orange chocolat) selon les parfums pour une barre de 85g, c’est tout à fait correct, sauf évidemment si vous suivez un régime hypoglucidique.

2) b – Entre 1,7g et 3,9g de sucre selon le parfum (c’est toujours le chocolat praliné qui offre le meilleur ratio), c’est peu voire très peu, on est vraiment dans la fourchette basse pour ce type de produit.

3) Les High Protein Snack Bars de BULKPOWDERS™ contiennent de l’huile de palme et de l’huile de palmiste (donc extraite des noyaux des fruits des palmiers à huile), non hydrogénée. L’huile de palme, rappelons le, n’est pas nocive en elle-même : elle contient surtout des acides gras saturés, principalement de l’acide palmitique mais également de l’acide stéarique et de l’acide laurique  (présent dans l’huile de noix de coco) et myristique, des acides gras monoinsaturés, surtout de l’acide oléique, majoritaire dans dans l’huile d’olive, des acides gras polyinsaturés et de la vitamine A et E. C’est son raffinement par l’industrie agroalimentaire et en particulier sa transformation en margarine solide effectuée par une hydrogénation partielle des acides gras saturés qui en fait un produit néfaste pour la santé. BULKPOWDERS™ nous assure que les  High Protein Snack Bars ne contiennent pas de ces graisses hydrogénées ou acides gras « trans » aux effets délétères. Restent les préoccupations environnementales : la culture du palmier à huile est l’une des causes majeures de déforestation et de disparition des forêts tropicales en Asie et en Afrique.

4) Le goût et la texture : je n’ai pas goûté le parfum chocolat orange, car ce sont les barres qui contiennent le plus de sucre sur les trois parfums existants. En revanche je peux dire que les High Protein Snack Bars parfum « chocolat praliné » sont délicieuses, et ont vraiment un goût de praliné ! Quant au parfum  « fraises à la crème »… Une barre qui a vraiment goût de fraise car elle intègre de vrais morceaux de fraises (lyophilisées, certes) dans sa composition (ce qui avouons-le est plutôt rare dans le monde merveilleux des arômes de synthèse), dans un enrobage saveur chocolat blanc : je résiste vraiment pour n’en manger qu’une à la fois. La texture est légèrement fondante, ni sèche ni gélatineuse, on n’a pas l’impression de manger du caoutchouc aromatisé comme c’est parfois le cas avec d’autres barres protéinées.

Les plus de ce produit sont un taux de fibre important (15 ou 16g selon le parfum), fibres dont j’ai expliqué le rôle important sur la santé dans Mon avis sur : QUEST BAR, et l’ajout d’un probiotique, le LactoSpore® (Bacillus coagulans) dont l’effet est bénéfique sur la flore intestinale et donc sur la digestion et les défenses immunitaires.

Conclusion :

Les High Protein Snack Bars répondent à mon cahier des charges. Un encas adapté pour un dépannage, par exemple dans les transports en commun ou au travail, avec une quantité appréciable de protéines de qualité, une composition plutôt saine, un ratio protéines/glucides correct et un taux de sucre bas. Nous avons remarqué que les High Protein Snack Bars contiennent de l’huile de palme, mais BULKPOWDERS™ nous précise que celle-ci n’est pas hydrogénée. Précisons également que concernant les parfums « chocolat praliné » et « fraises à la crème » ce produit contient du gluten.

Quant au prix, la boîtes de 12 barres coûte dans les 26€  hors promotions (en sachant que la marque propose toutes les semaines des remises importantes), ce qui en fait un produit de bonne facture à un prix très raisonnable et lui vaut un classement dans la catégories des « bonnes affaires ».

NOTE: 8/10

 

Ingrédients : 

Fraises à la crème – par barre de 85 g

Mélange de protéines (isolat de protéine de lait, concentré de protéine de lactosérum (lait)), enrobage goût chocolat blanc (15 %) (édulcorants : isomalt, sucralose ; huile de palme et huile de palmiste non hydrogénées, poudre de lactosérum (lait), farine de blé (gluten), émulsifiant : lécithine de soja; arôme), humectant (glycérine), gélifiant (polydextrose), fructo-oligosacharide, eau, édulcorants (maltitol, sucralose), arôme naturel, morceaux de fraises lyophilisés, LactoSpore® (Bacillus coagulans).

Chocolat praliné – par barre de 85 g

Mélange de protéines (isolat de protéine de lait, concentré de protéine de lactosérum (lait)), enrobage goût chocolat au lait (15 %) (édulcorants : isomalt, sucralose ; huile de palme et huile de palmiste non hydrogénées, poudre de cacao à teneur réduite en matière grasse, farine de blé (gluten), émulsifiant : lécithine de soja E476 ; arôme), humectant (glycérine), gélifiant (polydextrose), fructo-oligosacharide, eau, morceaux de noisettes grillées (fruits à coque), édulcorants (maltitol, sucralose), poudre de cacao à teneur réduite en matière grasse, arôme, LactoSpore® (Bacillus coagulans).

Chocolat orange – par barre de 85 g

Mélange de protéines (isolat de protéine de lait, concentré de protéine de lactosérum (lait)), enrobage goût chocolat noir (15 %) (édulcorants : isomalt, sucralose ; huile de palme et huile de palmiste non hydrogénées, poudre de lactosérum (lait), poudre de cacao à teneur réduite en matière grasse, émulsifiant : lécithine de soja E476 ; arôme), humectant (glycérine), gélifiant (polydextrose), fructo-oligosacharide, eau, morceaux d’oranges, édulcorants (maltitol, sucralose),  LactoSpore® (Bacillus coagulans).

Informations nutritionnelles :

Fraises à la crème

Par barre de 85 g : Énergie kJ/Kcal 1 101/263, graisses 6,1 g (dont graisses saturées) 4,3 g, glucides 24 g (dont sucres) 3,5 g, fibres 15 g, protéines 27 g, sel 0,17 g.

Par 100 g : Énergie kJ/Kcal 1 295/310, graisses 7,2 g (dont graisses saturées) 5,1 g, glucides 28 g (dont sucres) 4,1 g, fibres 18 g, protéines 32 g, sel 0,2 g.

Chocolat praliné

Par barre de 85 g : Énergie kJ/Kcal 1 165/278, graisses 9 g (dont graisses saturées) 4,5 g, glucides 22 g (dont sucres) 1,7 g, fibres 16 g, protéines 26 g, sel 0,11 g.

Par 100 g : Énergie kJ/Kcal 1 370/328, graisses 11 g (dont graisses saturées) 5,3 g, glucides 26 g (dont sucres) 2 g, fibres 19 g, protéines 30 g, sel 0,13 g.

Chocolat orange

Par barre de 85 g : Énergie kJ/Kcal 1 095/328, graisses 6,4 g (dont graisses saturées) 4,5 g, glucides 25 g (dont sucres) 3,9 g, fibres 15 g, protéines 27 g, sel 0,13 g.

Par 100 g : Énergie kJ/Kcal 1 288/308, graisses 7.6 g (dont graisses saturées) 5,4 g, glucides 29 g (dont sucres) 4,6g, fibres 17 g, protéines 31g, sel 0,15g.

Allergènes : Lait, fruits à coque (goût chocolat praliné seulement), soja (provenant de la lécithine de soja).

Convient aux végétariens.

Mon avis sur : MASSIVE GAINER

IMG_6821.JPG

Marque : QUAMTRAX

Par Alex, MuscleXperience team

Comme je l’ai indiqué dans mon article consacré aux gainers (Les weight ou mass gainers: amis ou ennemis?), je considère que ceux-ci peuvent être utiles en phase de prise de masse ou de maintien de la masse musculaire, en particulier en post-entraînement. Hormis cette « fenêtre métabolique », ils ne devraient idéalement servir que de dépannage. Le premier choix restera toujours une collation solide ou les apports de protéines, glucides et lipides sont dosés selon vos besoins exacts, qui dépendant de vos objectifs à ce moment précis. Voilà pourquoi demander à un vendeur de telle ou telle boutique de nutrition sportive combien de dosettes de JUMBO ou de MUTANT MASS vous devez mettre dans votre shake n’a aucun sens. D’abord parce qu’il va vous poussez à en consommer le plus possible pour vous en vendre le plus possible, ensuite parce que la seule personne à même de savoir ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs, c’est vous (et votre coach, si vous en avez un et à condition qu’il maîtrise son sujet).

En post-entraînement, la prise de protéines de qualité à assimilation rapide et de glucides est une nécessité absolue. Pour ma part c’est peut-être le seul shake de la journée dont je ne peux pas faire l’économie. C’est le meilleur moyen de renflouer les réserves de glycogène musculaire et de déclencher la synthèse protéique sans délais. C’est l’urgence absolue après l’entraînement, dans les minutes voire les secondes qui suivent la dernière répétition, et c’est également pour ça que je ne suis pas opposé à l’ajout d’une fraction de glucides à index glycémique élevé dans ce shake. En aucun cas une dose massive, mais un mélange poudre d’avoine/maltodextrine ou poudre d’avoine/ Vitargo® peut avoir du sens. MASSIVE GAINER de la marque espagnole QUAMTRAX m’a paru répondre à ce cahier des charges, pour un prix très raisonnable par rapport à la concurrence, j’ai donc décidé de l’essayer pour vous durant les trois dernières semaines de ma prise de masse.

MASSIVE GAINER est un gainer qui affiche une composition assez simple, et donc pas d’ingrédients inutiles ou cosmétiques. De la whey (concentrée de protéine de lactosérum), des glucides, des vitamines, de la créatine. Les glucides sont de la farine d’avoine, du dextrose et du Vitargo®, donc mélange d’IG bas et élevés, la whey est du concentré de protéine de lactosérum, et la créatine de la monohydrate, la seule qui jusque-là ait vraiment fait ses preuves. Hormis le fait que la répartition exacte entre les trois différents glucides ne soit pas indiquée, la composition est correcte pour un shake post-entraînement. En revanche, en raison de la présence de dextrose (glucose) et de Vitargo®, je le déconseille comme substitut de collation (IG trop élevé) en matinée ou milieu d’après-midi.   

Les points négatifs de ce produit: tout d’abord les dosages recommandés par le fabricant. Comme souvent ils sont ben trop importants, à moins de peser 150kg, ce qui n’est pas mon cas. 180g de produit, donc 4 doseurs de 45g, soit 106,6g de glucides, 39,9g de protéines et … 10g de créatine monohydrate, ce qui est beaucoup trop (et inutile puisque ce que votre corps n’absorbe pas est excrété). En outre prendre une dose importante de créatine en une seule prise n’est pas forcément la meilleure manière de la consommer pour des résultats optimaux, même si c’est sûrement la plus commode.  Ensuite, je l’ai dit plus haut, la répartition entre les trois différents types de glucides intégrés dans la formule n’est pas détaillée. Vous me direz, c’est rarement le cas sur les étiquettes des pots ou sacs de gainers, et je le regrette.  

Concernant les points positifs de MASSIVE GAINER, il y a d’abord le prix : un peu plus de 20 € les 3,7kg, environ 40€ pour un sac de 7kg, on fait difficilement moins cher, ce qui en fait un produit idéal  pour les petits budgets, qui pour autant ne consommeront pas un mauvais produit puisque l’on a un mélange classiques de whey protein et de glucides, dont de la farine d’avoine et du Vitargo®. Personnellement je suis un inconditionnel de la poudre d’avoine, c’est un de mes classiques, un produit peu cher, sain (index glycémique de 40, donc bas) et efficace, quelle que soit l’heure de la journée. Puisque la répartition des glucides n’est pas indiquée on a qu’à espérer que l’avoine soit majoritaire… En tout cas on reconnaît clairement la texture de l’avoine en consommant le produit, ce qui est rassurant.   

Mon ressenti :

Je l’ai dit plus haut, le dosage n’est pas adapté à un athlète qui veut prendre de la masse propre, sans trop de gras à moins 1) qu’il pèse 150kg 2) qu’il ait un métabolisme de centrale nucléaire. Plus de 100g de glucides même en post-entraînement c’est du gras assuré même si la prise de muscle peut-être conséquente. Il y a plusieurs philosophies et plusieurs avis sur la question, moi je ne suis pas partisan d’envoyer des doses massives de glucides en une prise. Pour ma part, j’ai mélangé deux dosettes de 45g de MASSIVE GAINER avec 30g de whey chocolat (j’ai aussi essayé avec de la whey goût pistache, c’était fameux), pendant les 3 semaines qu’ont duré mon test. J’étais sur la fin de ma prise de masse, j’ai quand même ajouté du poids sur la balance (j’utilise une balance impédancemètre, je sais donc si j’ai pris du muscle, du gras, et dans quelle proportion). Cela me faisait exactement 53,3g de glucides en post-entraînement, ce que je considère comme ma limite supérieure (à la fin de ma prise de masse je pèse 97kg). J’ai opté pour le goût chocolat, qui est naturel et agréable.

Conclusion :

Au vu de sa composition, des résultats que j’ai obtenus (un peu plus de masse, majoritairement du muscle, ce que l’on recherche en prise de masse), de son goût et de son prix, je dirais que MASSIVE GAINER est un produit tout à fait correct. Ce ne serait pas mon produit de prédilection, que j’adopterais sans réserve jusqu’à la fin de mes jours, mais il fait « le job ». Surtout, QUAMTRAX nous en donne pour notre argent, contrairement aux dizaines de marques qui vendent de  mauvais mélanges de protéines couplés à de la maltodextrine dans un superbe pot illustré par la photo d’un athlète sponsorisé énorme, sec et veineux (qui n’a probablement jamais consommé lui-même le produit de peur de ruiner sa diète), à des prix hallucinants dictés  par un marketing agressif. Donc si vous tenez à prendre un gainer en post-entraînement, à condition d’adapter les dosages à votre morphologie, pourquoi pas MASSIVE GAINER.

NOTE : 7,5/10

Ingrédients :

Dextrose, farine d’avoine, concentré de protéine de lactosérum, cacao en poudre de matières grasses, levain (lécithine de soja), créatine monohydrate, amylopectine (Vitargo ®), arômes (chocolat et yaourt), vitamines : vitamine C, niacine, vitamine E, vitamine B6, vitamine B2, vitamine B1, acide folique, vitamine B12, biotine, édulcorant (sucralose) et chlorure de sodium.

Conseils d’utilisation :

Les jours de sport mélanger 1 cuillère doseuse 45 g avec 250 ml d’eau ou du lait écrémé, à prendre après le sport ou avant le coucher. Les jours de repos prendre 1 dose le matin ou entre les repas ou avant le coucher.

Précautions d’emploi :

Fiche produit réalisée selon les normes Françaises et Européennes. Pour de plus amples renseignements, visitez le site web du fabricant. Denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière (DADAP) à base de protéine à reconstituer avec de l’eau ou du lait écrémé. Respecter les dosages recommandés. Tenir hors de portée des enfants. Produit déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. Ne pas donner aux enfants de moins de 18 ans. Les denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière ne doivent pas être considérés comme substituts d’une alimentation variée et équilibrée, et d’un mode de vie sain. Attention, en France, le dosage maximum recommandé est de 3 grammes de créatine par jour.

Informations allergènes :

Ce produit contient du lactosérum dérivé de produits laitiers, lait, avoine, et de la lécithine dérivée du soja.

Valeurs  Moyennes

      Pour       100 g

% AR    (*) Par portion   45 g

  % AR    (*)

Valeurs énergétiques

1516

kJ 18 % 683 kJ 8

%

363

kcal 18 % 163 kcal 8

%

Dont Lipides

38

 kcal 17

kcal

Graisses totales

4,2

 g 6 % 1,89  g 3

%

Glucides

59,23

  g 23 % 26,65  g 10

%

Protéines

22

g 44 % 9,9 g 20

%

Valeurs  Moyennes % VNR   (**)
Vitamine E

2,20

 mg 18 % 0,99  mg 8

%

Vitamine C

20

 mg 25 % 9  mg 11

%

Vitamine B1 (Thiamine)

0,47

 mg 42 % 0,21  mg 19

%

Vitamine B2 (Riboflavine)

0,53

 mg 38 % 0,24  mg 17

%

Vitamine B3 (Niacine)

6

 mg 38 % 2,7  mg 17

%

Vitamine B6

0,53

 mg 38 % 0,24  mg 17

%

Vitamine B9 (Acide folique)

60

mcg 30 % 27 mcg 14

%

Vitamine B12

0,33

 mcg 13 % 0,15 mcg 6

%

Vitamine B8 (Biotine)

0,05

mcg 0 % 0,02 mcg 0

%

Aminogramme
L-Leucine (BCAA)

1900

 mg *** 855  mg

***

L-Isoleucine (BCAA)

980

 mg *** 441  mg

***

L-Valine (BCAA)

960

mg *** 432  mg

***

L-Lysine

1780

 mg *** 801  mg

***

L-Méthionine

440

mg *** 198  mg

***

L-Phénylalanine

600

 mg *** 270  mg

***

L-Thréonine

1420

 mg *** 639  mg

***

L-Tryptophane

390

mg *** 176  mg

***

L-Alanine

1040

mg *** 468   mg

***

L-Arginine

470

mg *** 212  mg

***

L-Aspartique Acide

2250

 mg *** 1013  mg

***

L-Cystine

480

mg *** 216  mg

***

L-Glutamique Acide

3280

 mg *** 1476  mg

***

L-Glycine

330

mg *** 149  mg

***

L-Histidine

300

 mg *** 135  mg

***

L-Proline

1150

 mg *** 518  mg

***

L-Sérine

1030

 mg *** 464  mg

***

L-Tyrosine

550

 mg *** 248  mg

***

Créatine

5556

 mg 185 % 2500  mg 83,33

%

*Les pourcentages sont donnés en référence aux Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) (Règlement (UE) n° 1169/2011)

* % AR Apport de référence pour un adulte-type (8400 kJ / 2000 kcal)
** % VNR Valeurs Nutritionnelles de Référence.
*** Apport de référence non établi

Ce produit est fabriqué dans une usine qui traite des produits contenant du lait, soja, blé et œufs.

Fabriqué en Europe (Espagne)