Mon avis sur: LEAN MASS

lean mass 1

Marque: BODYMAXX SPORTSNUTRITION (BMXX)

Dans Les weight ou mass gainers: amis ou ennemis?, j’ai expliqué ce que l’on pouvait attendre de ce type de supplément, et ce qu’il ne fallait certainement pas en attendre. De même, j’ai avancé quelques critères susceptibles de permettre au consommateur de différencier les bons produits des gainers médiocres.

Un supplément de prise de poids ou « mass gainer », c’est classiquement un mélange de protéines et de glucides, selon un ratio adapté à ses objectifs. C’est souvent là que le bât blesse: avec une ration avoisinant parfois les 30/70 (30% de protéines, le reste en glucides), on obtient souvent un ratio déséquilibré avec une dose de protéines trop faible (pour un individu de 80kg, une dose de 30g par shake est un minimum), et une dose de glucides bien trop élevée, en sachant que l’organisme est limité dans sa capacité à transformer le glucose en glycogène, et qu’une partie du surplus finira dans le tissu adipeux. Quand il s’agit de glucides à index glycémique élevé, comme la maltodextrine, le dextrose ou l’amidon de maïs cireux (waxy maize), il faut ajouter un effet néfaste sur la glycémie, avec la possibilité de souffrir d’une hypoglycémie réactionnelle.

Je faisais le distingo entre deux utilisations des suppléments de prise de poids: 1) en lieu et place d’une collation, en tant que « collation d’urgence », bien que les collations solides soient toujours à privilégier, elles ne sont pas toujours pratiques 2) en post training, ou autour de l’entraînement, c’est à dire juste avant, voire pendant l’entraînement (une utilisation peu conventionnelle sur laquelle je reviendrai). Les gainers contenant surtout des glucides à index glycémique bas (poudre d’avoine, de patate douce, de quinoa) seront adaptés dans l’option 1) et 2), alors que ceux contenant des glucides à index glycémique élevé seront réservés à l’entraînement.

LEAN MASS 2

Les doses massives de ce type de glucides sont plus néfastes qu’autre chose pour l’organisme: la charge glycémique (qui s’obtient en multipliant l’index glycémique par la quantité de glucides, puis en divisant par 100) sera démesurée, et l’afflux d’une grande quantité de glucose (ou de polymères de glucose) est susceptible de provoquer des inconforts digestifs divers et variés. Si les gainers contenant des doses insensées de maltodextrine et de dextrose et des valeurs nutritionnelles stratosphériques (2000 calories par shake, parfois plus!) faisaient partie du paysage de la nutrition sportive dans les années 1990-2000, ils sont aujourd’hui complètement dépassés. Pourtant, je ne suis pas de ceux qui prônent le bannissement pur et simple des index glycémique élevés. Dans un mélange de glucides, ils ont clairement leur utilité, justement par leur vitesse d’assimilation et par leur digestibilité. Le tout est de les utiliser à bon escient et au moment opportun.

Après avoir rappelé ces pré-requis, entrons dans le vif du sujet: LEAN MASS, par BODYMAXX SPORTSNUTRITION (BMXX). Il se trouve que pour effectuer une séance « marathon », donc plus longue qu’à l’ordinaire, je cherchais un mélange de protéines de qualité aux temps d’assimilation différents pour assurer une libération prolongée d’acides aminés, et de glucides rapidement et facilement assimilables, le tout devant être digéré facilement et rapidement. Je prévoyais de prendre un shake juste avant la séance, pour épargner les réserves de glycogène, puis au milieu de cette longue séance, lors d’une pause d’une vingtaine de minutes. Certes, c’est une utilisation peu orthodoxe, et d’aucuns opposeront que l’utilisation d’un shake protéiné durant une séance peut impacter négativement les performances, en « pesant » sur l’estomac ou en mobilisant du sang pour la digestion plutôt que pour l’irrigation des muscles travaillés. Je réponds « protéines de qualité » et pause de 15-20 minutes avant la reprise de l’exercice. Je réponds également que plusieurs études, notamment menées par l’université de Maastricht aux Pays-Bas, ont mis en évidence le fait qu’un shake protéiné consommé pendant une longue séance était susceptible de réduire significativement le catabolisme musculaire, mais également d’accroître la synthèse protéique.

Mon avis:

En utilisant ainsi LEAN MASS de BODYMAXX SPORTSNUTRITION (BMXX), j’ai pu vérifier que le mélange de protéines contenu dans le produit se digère extrêmement facilement et rapidement. Aucun ballonnement et autres joyeusetés suivant parfois l’ingestion de protéines bas de gamme. Il faut reconnaître que BODYMAXX est une marque qui ne transige pas avec la qualité de ses ingrédients, est c’est une des seules marques (pour ne pas dire la seule) à accepter de me fournir des informations détaillées sur ceux-ci (certificats d’analyses, fiches produits, provenance des matières premières…).

Le produit est fabriqué en Belgique et les matières premières proviennent de France, Belgique, Pays-Bas et Irlande, pays qui disposent d’une production laitière importante. Il est ainsi rassurant d’appendre que la matière première ne provient pas de pays où les normes sanitaires sont moins contraignantes, et donc moins rigoureuses.

LEAN MASS contient une matrice de cinq sources de protéines, toutes issues du lait mais dont les temps d’assimilation sont différents, ce qui va assurer une libération progressives d’acides aminés dans le sang: nous avons ainsi du concentré de lactosérum (whey protein concentrate), de la caséine Micellaire (la protéine majoritaire du lait, dont la digestion est plus lente), de l’isolat de protéine de lactosérum (protéine obtenue par ultrafiltration, ne contenant presque plus de lactose et pouvant atteindre des taux plus élevés de protéines que le concentré), de l’hydrolisat de protéine de lactosérum (forme de whey obtenue par une hydrolyse, c’est à dire une réaction chimique utilisant une molécule d’eau pour couper les liaisons peptidiques entre les acides aminés composant la protéine, qui la rend plus rapidement assimilable, et aussi plus chère pour le producteur), et enfin de la caséinate de calcium (fabriqués à partir de la caillebotte issue de la coagulation acide du lait écrémé). C’est un mélange très complet, et quand on connaît le soin apporté par le fabricant dans la fabrication du produit, on sait que le shake que l’on va s’envoyer après la séance contiendra exactement ce qu’on a pu lire sur l’étiquette.

LEAN MASS contient également du lait écrémé en poudre, le lait étant un aliment prise de masse par excellence (évidement déconseillé aux intolérants au lactose), contenant des protéines (caséine et lactosérum), et des glucides: le lactose. Désormais diabolisé, le plus souvent par méconnaissance et par mode (le « sans »), il est nécessaire de rappeler quelques vérités à son sujet:

– Le lactose est un diholoside (ou disaccharide), composé d’une molécule de galactose et d’une molécule de glucose.

– Son index glycémique est modéré (40).

– Le lactose est la seule source alimentaire de galactose, qui possède de nombreuses fonctions biologiques, notamment au niveau neuronal et immunologique. En outre, le lactose pourrait jouer un rôle dans l’assimilation de minéraux comme le calcium, le zinc et le cuivre.

– Le lait humain contient 7,2% de lactose (le lait de vache en contient seulement 4,7%), qui fournit jusqu’à 50% des besoins énergétiques d’un nourrisson.

– Chez les sujets lactase-persistants, la production de l’enzyme digestive lactase persiste toute la vie durant et ne régresse pas. Chez les sujets lactase-deficients, l’intolérance ne survient que pour des doses de lactose supérieures à 10/12g par jour, soit un verre.

– Enfin, la propension à être intolérant au lactose ne concerne pas tout le monde: la baisse dans la production de lactase à l’âge adulte est moins répandue en Europe, en Amérique du Nord (dans les deux cas chez les individus d’origine européenne), en Inde et au Moyen-Orient que dans certains pays d’Asie et d’Afrique (notamment équatoriale), puisque ces derniers consomment traditionnellement moins de produits laitiers. Ainsi en Europe du Nord elle est quasi inexistante, alors qu’elle est prépondérante dans certains pays d’Asie.

Donc si vous n’êtes pas intolérant au lactose, vous n’avez à priori aucune raison de le retirer de votre alimentation (et non pour ceux qui se posent la question, je ne suis pas subventionné par le lobby des produits laitiers, ni par personne d’ailleurs).

LEAN MASS3

On retrouve également dans la composition de LEAN GAINER de l’inuline (une fibre alimentaire), du sucralose (édulcorant) et pour le parfum « creamy strawberry » (fraises à la crème), de la poudre de fraises, ce qui nous permet de conclure que LEAN GAINER contient également du fructose. C’est une bonne nouvelle car le fructose est le seul glucide à pouvoir reconstituer les réserves glycogéniques du foie (ce qui explique également ses effets néfastes sur la fonction hépatique. quand il est consommé en excès, notamment par des individus non sportifs).

Enfin, LEAN MASS affiche dans sa liste d’ingrédients de la maltodextrine. S’il s’agit d’un glucide polysaccharide bien connu des sportifs, car omniprésent dans les « boissons de l’effort », les lecteurs réguliers du blog savent probablement que c’est aussi un ingrédient que j’aime modérément trouver dans un supplément, en particulier quand ce n’est pas un intra-entraînement. Il y a plusieurs raisons à cela:

– en vertu de son index glycémique très élevé (105) la maltodextrine doit être réservée aux alentours de la séance, c’est à dire pendant ou éventuellement juste à la fin, quelques secondes après avoir reposé les altères sur le rack. Mais un supplément de prise de masse contenant de la maltodextrine ne devra pas être utilisé en lieu et place d’une collation par exemple, afin d’éviter l’hypoglycémie réactionnelle, la prise de gras et à long terme la résistance à l’insuline.

– c’est un polysaccharide controversé: certaines études ont mis en évidence de possibles risques de perturbation de la flore intestinale dus à la maltodextrine, comme du reste à de nombreux édulcorants de synthèse. Il est en outre avéré que la maltodextrine provoque chez certaines personnes des désordres intestinaux divers (on va éviter les détails).

– Enfin c’est un ingrédient extrêmement bon marché. Ainsi, quand vous le trouvez sur la liste d’ingrédients d’un complément alimentaire, vous pouvez légitimement vous demander si sa présence est justifiée par ses propriétés (qui se résument à sa vitesse d’assimilation, et à la possibilité de disposer d’énergie rapidement, propriétés partagées par le dextrose ou l’amidon de maïs) ou par son prix dérisoire pour la fabricant …

Conclusion:

LEAN MASS par BODYMAXX SPORTSNUTRITION n’est pas un mauvais produit. Pour ma part il a parfaitement répondu à l’utilisation que je voulais en faire, c’est à dire une recharge instantanée et très digeste en glucides à index glycémique élevé et en protéine rapidement assimilable pour les séances très longues. Il m’est également arrivé de prendre une (38g) ou deux dosettes de LEAN MASS (76g) juste avant une grosse séance, ce qui donne réciproquement 19g de protéines et 14g de glucides, et 38g de protéines/28g de glucides. J’ai même mélangé une dosette de LEAN MASS avec une dose de preworkout dont le parfum était compatible (fruits rouges), et cette séance fut infernale, de l’énergie et une congestion impressionnante.

LEAN MASS allie donc un mélange de protéines de lactosérum très qualitatives et un cocktail de glucides contenant lactose (lait en poudre), fructose (poudre de fruits) et maltodextrine. De quoi épargner ou renflouer les réserves en glycogène musculaire et hépatique, et délivrer de l’énergie graduellement. Néanmoins, je ne peux qu’être sur la réserve concernant la présence de maltodextrine, que je déplore concernant LEAN MASS. Une protéine aussi qualitative aurait mérité de meilleurs glucides, soit un mélange d’index glycémiques élevés et bas (waxymaize/poudre d’avoine ou poudre de patate douce), soit uniquement de la poudre d’avoine et/ou de patate douce, ce qui permettrait de consommer LEAN MASS en lieu et place d’une collation, et d’être véritablement … LEAN! J’ai fait remonter ces suggestion, peut-être pourra-t-on espérer un LEAN MASS V2 qui pourrait devenir le meilleur gainer du marché.

 

       NOTE: 7,5/10

 

Vous n’êtes pas encore abonné ? Nous espérons que vous avez apprécié cet article et qu’il vous sera utile. Si c’est le cas, n’oubliez pas de vous abonner à MuscleXperience pour recevoir les prochains avis directement par mail (sur l’application mobile dans  l’onglet contact).

 

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

Ingrédients : mélange de protéines (concentré de protéine de lactosérum, caséine micellaire, isolat de protéine de lactosérum (contenant de la lécithine de soja), caséinate de calcium, maltodextrine, arômes, lait écrémé en poudre, fibre alimentaire (inuline), acide citrique, épaississant (sodium carboxy methyl cellulose), sodium, sucralose,  poudre de fruits (pour le parfum fraises à la crème : poudre de fraises).

Valeurs nutritionnelles /100g /130g
Énergie 375kcal 491kcal
1594kj 2084kj
Lipides 1,0g 1,3g
Dont saturés 0,6g 0,8g
Glucides 76g 99g
Dont sucre 12g 16g
Fibres 1,2g 1,6g
Protéines 15g 20g
Sodium 0,28g 0,36g
Créatine Monohydrate 2000mg 2600mg
L-Glutamine 2000mg 2600mg
BCAA 2:1:1 COMPLEX
-L-Leucine 1071mg 1392mg
-L-Valine 690mg 897mg
-L-Isoleucine 723mg 940mg

 

LEAN MASS est un complément alimentaire.

Mon avis sur : DELICIOUS WHEY PROTEIN

img_8689

Marque : Peak International

Par Alex, MuscleXperience team

L’un des « problèmes » secondaires mais néanmoins récurrents auxquels je suis désormais confronté  lorsqu’il s’agit pour moi de choisir une protéine en poudre, c’est l’arôme : trouver une protéine qui se boit avec plaisir, et lutter contre la lassitude. Je ne fais évidemment aucun compromis sur la qualité de la protéine elle-même, l’arôme étant secondaire. Oui mais, les années passant, et les milliers de shakes s’accumulant au compteur, et bien je deviens exigeant.   

C’est dans cette optique que j’ai décidé de tester la DELICIOUS WHEY PROTEIN de PEAK INTERNATIONAL : en présentant sa Muscle Building Delicious Whey Protein comme « une formule de protéines de lactosérum à absorption ultra rapide spécialement composée avec les normes les plus élevées, idéale pour obtenir une croissance maximale de la masse musculaire maigre avec un goût « milkshake » ultra crémeux », PEAK a retenu mon attention. Si la marque est réputée pour produire une protéine de qualité, DELICIOUS WHEY PROTEIN est un produit se démarquant à priori par son goût exceptionnel. Il n’en fallait pas plus pour que je l’essaye. Let’s try it !

En ce qui concerne la composition de DELICIOUS WHEY PROTEIN, PEAK reste fidèle à sa réputation : un mélange de concentré de protéines de lactosérum (whey) bio-active et non dénaturée et d’isolat (35% de la protéine totale), obtenues par des procédés respectueux de la matière première (filtration « Cross flow » ou à flux croisé ou encore tangentielle, ultrafiltration), un excellent aminogramme que PEAK INTERNATIONAL nous livre en détail, voire les informations nutritionnelles citées plus bas). Pour 100g de produit, DELICIOUS WHEY PROTEIN affiche 3,7g de lipides et 4,6g de lipides,soit pour la dose recommandée de 30g 1, 3g de glucides et 1,1g de lipides, ce qui est ridiculement bas. 27% d’acides aminés ramifiés (BCAA), 52% d’acides aminés essentiels, et pas loin de 5g de leucine par shake : le cocktail idéal pour construire et conserver du muscle sec sans prendre de gras.

DELICIOUS WHEY PROTEIN contient en outre un mélange d’enzymes digestives permettant de mieux assimiler la protéine (papaïne extraite de la papaye, Bromélaïne extraite de l’ananas, lactase permettant de mieux digérer le peu de lactose présent dans cette whey), ainsi qu’un cocktail de vitamines notamment du groupe B essentielles pour le métabolisme.

IMG_8691.JPG

Au niveau de la formulation, DELICIOUS WHEY PROTEIN correspond parfaitement à mes attentes. Restait à savoir si au niveau du goût elle se démarquait vraiment de ses cousines, en particulier de la WHEY FUSION proposée par la même marque, et à laquelle j’ai également consacrée un test. La WHEY FUSION s’illustre par un goût très discret, léger, dû en particulier aux choix des arômes et des édulcorants. Avec DELICIOUS WHEY PROTEIN, PEAK INTERNATIONAL nous promet la saveur maximale avec un impact maximum ! Qu’en est-il ?

Mon ressenti :

Avec DELICIOUS WHEY PROTEIN, on a vraiment l’impression de déguster une boisson « plaisir » riche en protéines. Elle est déclinée en plusieurs saveurs: Tropical punch, milkshake fraise, milkshake vanille, milkshake coco, Double chocolat, Cookies & cream et Nut mix deluxe. Pour ma par j’ai goûté le Double chocolat et la Nut mix deluxe,  et … c’est plutôt réussi !!! Les arômes sont convaincants, doux et intenses à fois. Dans un shaker avec de l’eau c’est pas mal, au mixer/blender c’est encore mieux, et avec du lait ou une boisson type lait d’avoine (si vous n’êtes pas au régime sec)… C’est à tomber.

Conclusion :

Une protéine de lactosérum de bonne facture, formulée pour stimuler l’anabolisme de manière maximale (glutamine, facteurs de croissance, ajout de leucine), une teneur faible en lipides et en glucides mais élevée en protéine (85%), hautement assimilable (enzymes digestives), enrichie en vitamines et à la saveur effectivement convaincante, un cran au dessus de nombreuses wheys du marché.

PEAK nous dit que DELICIOUS WHEY PROTEIN est née de la collaboration d’experts biologistes et pharmaciens et de pâtissiers moscovites réputés, et bien ce travail a été fructueux. Une protéine de lactosérum de qualité, aux saveurs réussies et à un prix très abordable puisque le sac d’un kilo de DELICIOUS WHEY PROTEIN est disponible aux alentours de 21€, et que le prix est dégressif en fonction de la quantité. Moins cher que nombre de produits de qualité inférieure !

Comme toute la gamme proposée par la marque allemande, ce produit respecte des standards de qualité élevés (HACCP, GMP et ISO 9001-2000), et fait l’objet de contrôles réguliers effectués par un laboratoire indépendant.

NOTE : 9/10

 

Composition et analyse nutritionnelle : Delicious Muscle Whey Protein

Description: Concentré de protéine de lactosérum enrichie en vitamines
Catégorie: Produit diététique de l’effort. Complément alimentaire
Conditionnement: Contient des édulcorants. Ce produit ne peut en aucun cas se substituer à une alimentation équilibrée et variée.
Goûts disponibles: Double Chocolat / Vanille
Conseils d´utilisation: Diluer 30 g (~ 3 cuillères à soupe ou 2 dosettes ) dans 300 ml de lait (écrémé de préférence). Prendre 1 à 4 fois par jour, selon votre besoin en protéines et de préférence après l´entraînement.
Ingrédients: Concentré de Whey Proteine cross-flow ultra-filtré et pré-filtré (54%), Isolat de Whey Proteine cross-flow ultra-filtré et pré-filtré (35%), L-leucine, poudre de cacao dégraissé (4%), émulsifiant: lecithine de soja et MCT, arôme, acidifiant: acide citrique, épaississant: xanthane (0,2%), édulcorant: sucralose, mélange d’enzyme (lactase, extrait de papaye riche en papaïne, extrait d’ananas riche en Bromelaine).
Valeur nutritionnelle / 100g Chocolat Autres goûts
Valeur énergétique 376 kcal / 1592 kJ 382 kcal / 1618 kJ
Lipides 3,7 g 3,4 g
dont acides gras saturés 3,1 g 2,8 g
Glucides 4,6 g 3,8 g
dont sucre 4,3 g 3,5 g
Protéine 81 g 84 g
Sel 1,2g 1,3 g
Ingrédients spéciaux /prise (30 g)
lactase, extrait de papaye riche en papaïne, extrait d’ananas riche en Bromelaine 30mg
Aminogramme /100 g
Alanine 4,5 g
Arginine * 1,9 g
Acide aspartique 10,0 g
Cystine / Cystéine 2,5 g
Glutamine + Acide de glutamine 18,3 g
Glycine 1,2 g
Histidine* 1,6 g
Isoleucine* 6,1 g
Leucine* 15,0 g
Méthionine* 9,3 g
Phénylalanine* 3,1 g
Proline 4,9 g
Sérine 4,2 g
Thréonine 6,0 g
Tryptophane* 1,2 g
Tyrosine 2,4 g
Valine 5,9 g
BCAAs 27,0 g
EAAs 52,0 g
*acides aminés essentiels
Vitamines pour 100g par portion (30 g) AJR*
Vitamine E 10,0 mg 3,0 mg 25 %*
Vitamine C 66,7 mg 20 mg 25 %*
Thiamine 0,92 mg 0,275 mg 25 %*
Vitamine B2 1,17 mg 0,35 mg 25 %*
Niacine (vitamine B3) 13,3 mg 4,0 mg 25 %*
Vitamine B6 1,17 mg 0,35 mg 25 %*
Acide folique 167 µg 50 µg 25 %*
Vitamine B12 2,08 µg 0,63 µg 25 %*
Biotine (vitamine H) 41,7 µg 12,5 µg 25 %*
Acide pantothénique 5,0 mg 1,5 mg 25 %*

DELICIOUS WHEY PROTEIN est un complément alimentaire.

Mon avis sur : MUTANT WHEY®

 

IMG_8023

Marque : MUTANT

Par Alex, MuscleXperience team

Cet article de 2016 a fait l’objet d’une mise à jour en avril 2019, suite à la sortie d’une nouvelle version de ce produit (bas de page). Les informations concernant la version précédente étant toujours disponibles, chacun pourra juger s’il s’agit d’une amélioration, ou pas.

Il y a de cela quelques années, profitant d’une promotion intéressante, j’avais acheté un sac de MUTANT WHEY® ancienne génération. Le principal souvenir que je garde de ce produit, outre son prix bas, est sa mauvaise miscibilité et donc la persistance de grumeaux même après un secouage énergique voire frénétique. Depuis la formule a été entièrement refondue, et MUTANT™ nous propose désormais une formule « unique et ultra-puissante » qui surclasserait les protéines de lactosérum concurrentes. Marketing, quand tu nous tiens… Mais que vaut vraiment la MUTANT WHEY® remastérisée ?  Let’s try it !

La MUTANT WHEY® bénéficie évidemment de la renommée du fameux gainer MUTANT MASS®, ce qui en fait un produit particulièrement bien placé et visible du point de vue marketing. Est-ce légitime ? Pour ma part, la première chose que j’ai remarquée concernant MUTANT WHEY®, c’est son prix : aux alentours de 20€ le pot de 908g, c’est moins cher que les wheys proposées par la quasi totalité des marques de nutrition sportive de renommée internationale. La deuxième chose qui m’a fait tiquer, c’est la concentration en protéines du produit, probablement liée à la première : 61g de protéines pour 100g de produit, soit logiquement 61 % de protéines… C’est très bas pour une whey, dont les standards sont entre 75 et 85 % de protéines.

Du côté de la composition, nous avons pas moins de 5 sources de protéine de lactosérum (whey) différentes : NitroSerum™ (Concentré de protéine de lactosérum obtenu par filtration membranaire unique/complexes de Phospholipides), protéine de lactosérum micro ultra filtrée, Isolat de protéine de lactosérum obtenu par traitement à froid, ActiNOS (isolat de whey hydrolysée est enrichie en bio peptides actifs) Isolat de protéine de lactosérum hydrolysée. A première vue plusieurs formes supérieures de protéine de lactosérum (l’isolat étant la plus onéreuse, le concentré au contraire la moins chère), obtenues par des procédés respectueux de la matière première (traitement à froid), et permettant d’obtenir un taux de glucides (lactose) et de lipides très bas (ultra filtration, hydrolyse).

IMG_8025

Le produit est enrichi en peptides, notamment en peptides de glutamine, forme de glutamine mieux assimilable que la L-Glutamine standard, et dont les propriétés sur la récupération post-exercice sont intéressantes.

MUTANT WHEY® ne contient pas de sucre ajouté, et mise sur le sucralose et l’acesulfame comme édulcorants, ce qui est un autre bon point. Ensuite, hélas, ça se gâte : si l’ajout d’inuline (fibre alimentaire considérée prébiotique) n’est pas une mauvaise idée, l’ajout de gomme xanthane (épaississant), de farine complète et de farine de fève de soja l’est moins: d’abord parce que l’on se demande ce que cela fait dans un pot de whey à part tenir un rôle de « remplissage », ensuite parce qu’en tant qu’homme soucieux de sa santé je déconseille fortement le soja à mes semblables, a fortiori quand le label GMO FREE (sans OGM) ne figure pas sur l’étiquette.

Mis à part les erreurs de casting sur la liste des ingrédients, les arguments avancés par MUTANT™ se vérifient: une protéine qui à bon goût, se mélange très bien contrairement à la version précédente, à l’aminogramme satisfaisant faisant la part belle aux BCAA et notamment à la leucine, et qui a très bon goût. Dommage qu’elle ne soit pas plus concentrée…

IMG_8024

Mon ressenti :

Une poudre fine, à la miscibilité optimale, qui mélangée à de l’eau (elle a apparemment une faible teneur en lactose, il serait donc dommage de la mélanger à du lait) donne une boisson onctueuse au goût agréable. Aucun inconfort digestif, et récupération post-séance ni meilleure ni moins bonne qu’avec des wheys concurrentes. J’ai globalement pris plaisir à tester ce produit, mais son inconvénient majeur reste son faible dosage en protéine : Pour avoir 22g de protéines dans votre shaker, la dose standard de MUTANT WHEY® est de 36g de poudre… A ce rythme là le pot part très vite, le mien était liquidé en 8 jours. Si le prix du kilo de produit fini n’est pas très élevé, celui du kilo de protéines contenu dans MUTANT WHEY® l’est beaucoup plus, ce qui n’en fait pas un produit si rentable que ça.

Conclusion :

Avec MUTANT WHEY, il faut l’avouer on a quand même un peu l’impression de payer la marque plutôt qu’un produit véritablement exceptionnel. On a du mal à saisir le pourquoi de ce mélange de différentes formes de wheys (probablement pour jouer sur les différents temps d’assimilation, et peut-être aussi sur le prix de revient), et le ratio protéines/produit fini est bas (61%). Le taux de glucides n’est pas négligeable (5g de glucides pour une dose de 36g, contenant également 22g de protéines).

IMG_8026

Nous avons donc un produit dont la composition n’est pas idéale, puisqu’elle contient des produits de remplissage dont de la farine de fève de soja, dont les valeurs nutritionnelles ne sont pas les meilleures qui soient pour cette catégorie de produit, et qui n’est pas spécialement bon marché au vu de son contenu effectif en protéines. Ce n’est pas la pire des protéines de lactosérum que j’ai pu tester, ce n’est pas la meilleure non plus. Si vous l’avez sous la main et que vous n’êtes pas en phase de préparation à une compétition, ou si elle est disponible à un tarif promotionnel intéressant pourquoi pas. Si vous avez le choix et que vous ne consommez que les produits les plus qualitatifs, je ne vous la recommande pas.

NOTE : 6,5/10

Utilisation : Mélanger 1-2 doses à 200-400ml d’eau et consommer immédiatement après l’activité physique.

Ingrédients : NitroSerum™ (Concentré de protéine de lactosérum obtenu par filtration membranaire unique/complexes de Phospholipides), Protéine de lactosérum micro ultra filtrée , Isolat de protéine de lactosérum obtenu par traitement à froid, ActiNOS whey isolate hydrolysée est enrichie en bio peptides actifs  Isolat de protéine de lactosérum hydrolysée, Complexe de dispersion contrôlée (Inuline, gomme Xanthane , farine complète & poudre de fève de soja), Peptides de Glutamine (issus de protéine de lactosérum hydrolysée), Arôme naturels et artificiels, Potassium Citrate, Acesulfame Potassium, Sucralose, Lécithine de soja.

Valeurs nutritionnelles : 2270g / 63 servings / 1 dose (36g)

COMPOSITION NUTRITIONNELLE

(pour saveur :chocolat)

Calories

140 kcal

Protéines

22g

Glucides

5g

Dont sucres

1g

Fibres

1g

Lipides

3g

Cholésterol

50 mg

Sodium

90 mg

Potassium

250 mg

ALLERGÈNES:

Contient des traces de lait et de soja

MUTANT WHEY® est un complément alimentaire

Mon avis sur : MUTANT WHEY® – 2019

file-1

MUTANT WHEY®, nouvelle version, « new and improved » selon la marque MUTANT™, propriété du groupe canadien FIT FOOD LTD. Les produits de la gamme MUTANT™ ont bénéficié de l’aura de l’iconique MUTANT MASS®, qui lui aussi a été dépoussiéré avec une version refondue sur un mode plus healthy que l’ancienne version, qui au-delà des résultats indéniables au niveau de la masse musculaire (et hélas, de la masse adipeuse) aurait probablement été capable, en suivant les recommandations de feu Rich PIANA (à l’époque ambassadeur de la marque), c’est à dire quatre « dosettes » trois fois par jour, de rendre diabétique en quelques mois un individu en bonne santé.

MUTANT™ revient donc avec une MUTANT WHEY® reformulée et « améliorée ». Vérifier si un supplément a été effectivement amélioré n’est pas compliqué, il suffit de le tester (ce à quoi s’emploie sans relâche votre serviteur), et de comparer les étiquettes.

 Comme vous avez pu le voir plus haut, l’ancienne version de MUTANT WHEY® contenait cinq formes de protéine de lactosérum: du « NitroSerum™ », un concentré de protéine de lactosérum « obtenu par filtration membranaire unique », « complexe de phospholipides », de la protéine de lactosérum micro ultra filtrée , de l’Isolat de protéine de lactosérum obtenu par traitement à froid, de l’’ « ActiNOS whey isolate » hydrolysée, enrichie en bio peptides actifs, et enfin de l’Isolat de protéine de lactosérum hydrolysée. En bref, un mélange de concentré de lactosérum et d’isolat, obtenus avec des méthodes de filtration différentes, et à l’origine inconnue. La nouvelle étiquette de MUTANT WHEY® nous promet une nouvelle matrice de quatre whey protéines: du concentré de protéine de lactosérum, du concentré de lactosérum/phospholipide (sic), de l’isolat et de la protéine de lactosérum hydrolysée. La nouvelle version ne contient donc plus de « protéine de lactosérum micro ultra filtrée », et de « bio peptides actifs ». La plus value de cette « protéine de lactosérum micro ultra filtrée » par rapport aux autres formes de whey présentes dans le produit ne sautant pas aux yeux, et les précisions nécessaires manquant sur les fameux « bio peptides actifs » manquant sur l’ancien emballage (on rappelle que les peptides sont des polymères d’acides aminés, reliés entre eux par des liaisons peptidiques, d’où leur nom, et que les protéines sont des assemblages de polypeptides: la whey « classique » contient donc déjà des peptides), la différence ne se fait pas vraiment sentir.

file2-2

Les ingrédients dont je regrettais la présence, notamment l’inuline (fibre alimentaire considérée prébiotique)et la gomme (de guar, qui remplace la xanthane), sont toujours présents, et leurs rangs sont grossis par de la maltodextrine, qui fait son apparition dans la composition. Seul ajout positif, un complexe d’enzymes (lactose, protéase) permettant d’améliorer la digestion et l’assimilation des nutriments.

Au niveau des valeurs nutritionnelles, on était, avec l’ancienne formule et pour une dose recommandée à 36g de MUTANT WHEY®, à 22g de protéine, 5g de glucides dont 1g de sucre, et 3g de lipides. Avec la nouvelle formule de MUTANT WHEY® nous avons, pour une dose de 37g: 22g de protéines, 8h de glucides dont 3g de sucre, et 2,5g de glucides. A vue de nez, le comparatif de l’ancienne et de la nouvelle formule ne plaide pas pour une amélioration: non seulement la dose recommandée augmente (vous avez toujours 22g de protéines par dose, mais la dose passe de 36g de poudre à 37g, ce qui veut dire que le rapport protéines sur matière sèche est inférieur), mais en plus le taux de glucides et notamment de sucre explose! Avec 8g de glucides pour une dose de 37g de MUTANT WHEY®, cela nous fait pas loin de 22% de glucides. 8g de glucides, c’est peut ou prou ce que l’on trouve dans 100g de la majorité des whey de bonne qualité que l’on trouve sur le marché. Avec 22% de glucides, MUTANT WHEY® pourrait quasiment passer dans la catégorie des « Lean gainers », ces mélanges de protéines et de glucides formulés pour favoriser une prise de masse sèche (sans prise de gras). Le problème c’est que ce n’est pas ce qui est écrit sur l’emballage, et ce n’est pas comme c’est qu’est vendu MUTANT WHEY®. En outre, augmenter la quantité de glucides, en particulier de sucre, et de produits de remplissage (maltodextrine), en laissant le prix inchangé, et vendre ce produit comme une version « nouvelle et améliorée », c’est prendre le consommateur pour un demeuré.

file1-1

Le prix de MUTANT WHEY® n’est pas excessif, vous trouverez le sac de 2,27kg (5LBS) à moins de 30€ dans dans la plupart des boutiques spécialisées et en ligne. C’est environ le prix d’un kilogramme de protéine de lactosérum haute gamme. Cependant ne soyons pas dupes, MUTANT™ ne vous vend que 1,36kg de protéine dans un sac de 2,27kg (60%), ce qui n’en fait même pas une bonne affaire .

Conclusion :

Avec la nouvelle version de MUTANT WHEY®, MUTANT™ a fait le choix de baisser la quantité de protéines, d’augmenter la quantité de glucides et en particulier de sucre, et d’ajouter des produits de remplissage inutiles. En outre, le fabricant joue sur les quantités en augmentant la dose recommandée, ce qui fait que le produit est consommé plus rapidement si l’on veut absorber la dose de protéines nécessaire. En bref, on essaie de tromper le consommateur. Concernant le parfum, rien à dire, celui pour lequel j’ai opté (chocolat) est très agréable (avec autant de sucre vous me direz, encore heureux). Mais concernant la qualité, pour les athlètes exigeants et soucieux de leur ligne, je ne recommande pas ce produit.

           NOTE ACTUALISÉE: 4/10

Ingrédients et valeurs nutritionnelles:

file-2

MUTANT WHEY® est un complément alimentaire

Mon avis sur : ISO WHEY

 

IMG_7697

Marque : BODYMAXX SPORTSNUTRITION (BMXX)

Par Alex, MuscleXperience team

Le goût d’une protéine en poudre n’est pas mon premier critère de choix au moment de l’achat. Certes si elle est imbuvable elle restera sur une étagère, mais je privilégierai toujours la composition et de manière générale la qualité du produit à son goût. Quinze ans en arrière on trouvait encore des protéines de lait dont la texture ressemblait à s’y méprendre à du plâtre, et qu’il était impossible de boire sans y ajouter un litre d’eau et laisser le tout dix minutes dans un blender. Aujourd’hui le marché de la nutrition sportive explose, et beaucoup de marques mettent d’avantage l’accent sur la saveur de leurs produits que sur la composition. Je suis toujours étonné de voir du sucre ou de la maltodextrine dans la composition de certaines protéines dites de régime vendues à des prix exorbitants.  

Pour moi le goût d’une protéine en poudre prend vraiment de l’importance lorsque on est un gros consommateur (car la lassitude finit par s’installer), ou en cas de restriction calorique et glucidique sévère. Dans ce dernier cas un shake de whey ou d’isolat au chocolat, au tiramisu ou à la pistache peut être salvateur… à condition que sa composition soit adaptée à nos objectifs. Je dirais donc que dans le cas d’un isolat de protéine de lactosérum (isolate si on veut le dire « à l’américaine »), je suis aussi exigeant en matière de saveur que de composition, et le prix de ce type de protéine (environ deux fois plus cher qu’un concentré standard) justifie entièrement cette exigence.

La jeune marque néerlandaise BODYMAXX SPORTSNUTRITION s’est justement fixé l’objectif d’apporter aux athlètes des produits qualitatifs, formulés selon les besoins exacts des athlètes, sans faire de compromis sur le goût. Puisque l’occasion m’a été donnée de tester certains des produits proposés par la marque en exclusivité (elle commence juste à être distribuée dans certaines boutiques de nutrition, notamment chez Nutrisport à Colmar et chez le Fond & et la Forme au Luxembourg, et sera bientôt disponible en ligne sur le site de la marque pour les clients français) j’ai décidé de vérifier si l’ISO WHEY proposé par BODYMAXX SPORTSNUTRITION répond à ce cahier des charges. Let’s try it !

IMG_7637

Pour introduire cette review je vais tout d’abord souligner le soin que BMXX a apporté à apporté au packaging de ses produits. Certes encore une fois ce n’est pas l’essentiel, mais ici nous avons vraiment ce que je recherche sur un pot de protéines en poudre, et pas de superflu. Les informations essentielles sont mises en valeur (« sugar free » donc pas de sucre, « Aspartame free » ce qui est toujours une bonne chose), le lieu de production (Union Européenne puisque le lait provient de Belgique et des Pays-Bas – l’un des plus gros producteur européen – et que les produits sont manufacturés en Belgique), la composition exacte et l’aminogramme précis au milligramme près, ce qui est assez rare chez les concurrents pour être souligné.

Cette transparence nous permet de vérifier que ISO WHEY ne contient aucun produit de remplissage inutile: nous avons une matrice d’isolat multi-source contenant de l’isolat de protéine de lactosérum, de l’isolat hydrolysé (la protéine est partiellement scindée en peptides pour en accélérer l’assimilation) ainsi que du concentré obtenu par filtration « cross flow » (Cross Flow Micro Filtration ou CFM, filtration à flux croisé à basse température effectuée avec des filtres en céramique, c’est une méthode de filtration non chimique qui permet d’obtenir une protéine extrêmement pure et non dénaturée) et  par ultrafiltration. Loin d’être un handicap, cette matrice multi-source permet au contraire de délivrer un apport en acides aminés hautement assimilables en plusieurs temps, ce qui est un atout par rapport à un isolat standard. BMXX ajoute à l’ingrédient de base le strict nécessaire, du cacao maigre, du sucralose, colorant (bêta-carotène) un arôme, et c’est tout.

Du côté de l’aminogramme, nous avons plus de 21g d’acides aminés ramifiés (BCAA) et plus de 43g d’acides aminés essentiels pour 100g d’ISO WHEY. La leucine est l’acide aminé le plus important quantitativement dans ISO WHEY, ce qui fait sens au vu de l’effet fortement anabolique résultant de la consommation d’une protéine de lactosérum enrichie en leucine juste après l’effort. Une étude menée en 2012 a en effet mis en évidence que la quantité de leucine contenue dans une protéine avait une influence directe sur la synthèse protéique et l’hypertrophie.  Le compte-rendu de cette étude indique que « la consommation de 3-4g de leucine est nécessaire pour favoriser au maximum la synthèse protéique ». Ça tombe bien, pour une dose de 30g d’ISO WHEY (personnellement je tourne plutôt aux alentours des 40g, mais 30g est un minimum) nous avons 3,1g de leucine. Rien à ajouter, c’est un très bon produit. Ah si : le goût stracciatella est exquis !

Mon ressenti :

ISO WHEY se présente sous la forme d’une poudre si fine que mise au contact de l’eau et à peine mélangée dans un shaker elle se dissout instantanément. La préparation est onctueuse, agréable à boire, se digère très bien et ne m’a occasionné aucun inconfort digestif. Le goût qu’il m’a été donné de tester (stracciatella, donc crème glacée à la vanille saupoudrée de copeau de chocolat) est particulièrement réussi et BMXX ayant ajouté de vrais mini-copeaux de chocolat à son isolat, on a vraiment l’impression de déguster un dessert bien chargé en protéines hautement et rapidement assimilables: attention donc, elle est susceptible de devenir addictive, surtout en période de régime !

IMG_7698

Conclusion :  

ISO WHEY a été pour moi une excellente surprise. Devant les dizaines de marques de nutrition sportive en compétition, on se demande parfois ce que de nouveaux venus peuvent encore apporter. Force est de constater que dans certains cas cette émulation tire la qualité vers le haut : c’est le cas de BODYMAXX SPORTSNUTRITION. Quand j’achète un isolat de whey, j’en veux pour mon argent. Je ne veux pas d’un produit tapageur me promettant monts et merveilles et m’ajoutant tout un tas d’ergogènes inutiles, à grand renfort de messages chocs et de photographies de pros massifs, écorchés et veineux. Je veux juste un isolat de qualité, au taux de glucides et de lipides bas, à l’aminogramme avantageux, et si je sais d’où vient le produit c’est encore mieux. C’est ce que nous livre BMXX. Les seules allégations figurant sur le pot sont celles de l’EFSA (la European Food Safety Authority), le produit est conçu pour répondre aux besoins réels des athlètes, la formulation est transparente et le goût est vraiment réussi. Le prix du pot de deux kilos est de 65€, ce qui est conforme aux prix pratiqués par les grands noms de la nutrition sportive auxquelles BMXX, en tout cas pour ce produit, n’a rien à envier. ISO WHEY se situant sur un créneau haut de gamme, ce n’est pas excessif. MuscleXperience approved!

NOTE : 9/10

Ingrédients :         (saveur stracciatella)

  • Whey protein isolate matrix : Isolat de protéine de lactosérum, Isolat de protéine de lactosérum hydrolysée
  • Émulsifiant: Sodium Carboxy Methylcellulose
  • arôme : (en fonction de la saveur choisie) – cacao en poudre
  • édulcorant: Sucralose
  • Colorants : (en fonction de la saveur choisie) bêta-carotène

Valeurs nutritionnelles

/30gr

/100gr

Énergie

115kcal

383kcal

487kj

1622kj

Protéine (sur matière sèche)

25gr

84gr

Glucides

0,9gr

2,9gr

Dont sucre

0,4gr

1,4gr

graisses

0,4gr

1,2gr

dont saturées

0,3gr

0,9gr

Sodium

0,7gr

2,5gr

Aminogramme :

Acides aminés essentiels (EAAs)

mg/100g

Acides aminés non essentiels

mg/100g

L-Isoleucine(BCAA)

4915

L-Alanine

4915

L-Leucine(BCAA)

10341

L-Arginine

2998

L-Valine(BCAA)

5829

L-Aspartic Acid

10651

L-Lysine

8909

L-Cystine

2421

L-Methionine

2011

L-Glutamic Acid

16718

L-Phenylalanine

3529

Glycine

2408

L-Threonine

6985

L-Histidine

1859

L-Tryptophane

1388

L-Proline

5477

L-Serine

5505

L-Tyrosine

3142

Retrouvez BODYMAXX SPORTS NUTRITION sur Instagram et Facebook

ISO WHEY est disponible en ligne chez FIGHT FITNESS EQUIPMENT

Mon avis sur : PROTEIN PUDDING

IMG_7668

Marque : PEAK INTERNATIONAL

Par Alex, MuscleXperience team

Pouvoir manger un dessert délicieux mais sain à la fois, riche en protéines, en vitamines et minéraux, pauvres en glucides et en lipides, le tout prêt en quelques secondes, ne serai-ce pas merveilleux ? Dans le mode de vie propre aux pratiquants de musculation soucieux de leur rapport masse maigre/ masse grasse, il y a assez peu de place pour les desserts décadents délicieux mais plein de sucre. Qu’ils soient artisanaux ou industriels, la plupart des desserts classiques sont des bombes caloriques sinon à proscrire du moins à éviter autant que possible, de surcroît si l’on veut perdre du tissu adipeux. Certes un Paris-Brest ou une glace tous les 6 mois ne vont pas vous tuer, mais la consommation de ce genre de « petits plaisirs » doit pour nous rester anecdotique.

Certes il existe des centaines de recettes de desserts allégés, protéinés et tout aussi savoureux que leurs versions sucrées. Mais cuisiner prend du temps, et après une journée de travail et 1h30/2h passées à la salle, on a pas forcément le temps ni la motivation pour se cuisiner des petits muffins au fromage blanc ou du gâteau au thé vert sans sucre et sans gluten (mon favori).

PROTEIN PUDDING de PEAK INTERNATIONAL a été conçu pour répondre à cette problématique :

« Le PROTEIN PUDDING de Peak International combine la fonctionnalité avec un maximum de goût pour un dessert parfait pour tous les athlètes soucieux de leur ligne […]. Grâce à sa préparation extrêmement simple et rapide, avec juste un peu d’eau et un simple Shaker , il est possible en quelques secondes, à tout moment et en tout lieu de déguster cet ultra-délicieux pouding de protéines. »

Pas besoin de vous dire que quand j’ai lu cela, alors que je suivais un régime extrêmement bas en glucides, je me suis mis à nourrir les fantasmes les plus fous. J’ai donc décidé de tester ce PROTEIN PUDDING!

IMG_7663

Mon ressenti :

J »étais tellement impatient de l’essayer (le poulet, le blanc d’œuf et les brocolis commençaient à jouer sur mon système nerveux…) que j’ai lu trop rapidement le mode d’emploi et j’ai mis deux dosettes de PROTEIN PUDDING dans 250ml d’eau, le tout au blender. Résultat : un échec complet, un shaker de protéines en moins onctueux avec des grumeaux. Je mixe à nouveau jusau’à obtenir un shake de protéines classique et je mets au frigo pour plus tard (je l’ai pris au moment du coucher, la composition étant parfaite pour ce créneau). Ne restant jamais sur un échec, et déterminé à manger mon dessert protéiné ce soir là, j’essaie autrement : j’ai mis deux dosettes dans un bol, et j’ai intégré l’eau au fur et à mesure tout en mélangeant. Avec ce procédé et en ajoutant environ 150ml d’eau (un peu moins d’un demi petit verre) et en mélangeant quelques minutes avec une cuillère on obtient une texture onctueuse qui fait penser à une crème dessert classique. Plus vous ajoutez d’eau et plus longtemps vous mélangez plus le résultat final sera onctueux.

Au niveau de la saveur,PROTEIN PUDDING « passe bien », et permet de manger un dessert ou un encas hyperprotéiné (80% de protéine) qui à bon goût et qui contrairement à un shake de protéines « cale » bien, c’est à dire qui a un vrai effet sur la satiété. J’ai opté pour le parfum « vanille Dream » (rêve de vanille) qui est réussi, et il me tarde de goûter le « chocolate deluxe ». Je suppose qu’un accroc au sucre vous dira toujours que c’est moins bon qu’une Danette. Tout dépend de ce que l’on entend par « Bon » : dans PROTEIN PUDDING nous avons moins de 2g de glucides totaux par portion, le goût sucré étant assuré par du sucralose et de l’acésulfame-K (donc pas d’aspartame). Et aucune crème dessert industrielle n’offre 80% de protéines! Moins bon non, moins sucré et plus protéiné oui. En outre, puisqu’il est composé d’un mélange de protéines comprenant whey, caséine et protéine d’œuf, sa composition rend  PROTEIN PUDDING idéal pour une collation à prendre juste avant d’aller dormir.

IMG_7665

Conclusion :

J’ai trouvé une vrai place à PROTEIN PUDDING dans ma diète. Ce produit permet d’apporter un complément de protéines de qualité, à l’aminogramme excellent à la fin d’un repas ou en lieu et place d’une collation hypoglucidique ou d’un shake. L’inconvénient des shakes de protéines, en particulier quand on est en phase de régime ou de « sèche », c’est qu’ils ne rassasient pas. Ce n’est pas le cas de PROTEIN PUDDING, et même la dose standard de 30g tient bien au corps et dissipe la faim. Depuis que j’ai réintégré les glucides dans mon alimentation, j’enrichis mes bols de PROTEIN PUDDING de fraises ou de beurre de cacahuètes. On peut aussi saupoudrer la préparation de cacao en poudre non sucré, pour un effet tiramisu, ou encore la napper d’un sirop aromatisé allégé (comme le SIROP ZERO CALORIES de BULKPOWDERS™). Aussi savoureux qu’une crème dessert classique mais ne comptant que 1,8g de glucides et 0,6g de lipides par portion,  et incluant environ 5g de glutamine, plus de 2g de leucine et des vitamines (E, C, groupe B), tout ça pour un prix correct (environ 25€ les 750, soit 25 portions de 30g). Je valide!

NOTE : 8/10

IMG_7666

Ingrédients :

Goût vanille Dream: mélange de protéines à 97% (caséinate de calcium,protéines du lait, protéines de lactosérum, protéines d’oeuf), arôme, acide citrique,chlorure de sodium,mélange de vitamines (acid ascorbique,  nicotinamide,  acétate deDL-α-tocophéryle, lcalcium D-pantothénate, mononitrate de thiamine, riboflavine, chlorhydrate de pyridoxine, Pteroylmonoglutaminsäure , D-biotine, cyanocobalamine), épaississant: gomme de xanthane, édulcorants: sucralose et l’acésulfame-K, émulsifiant: lécithine de soja (garantie sans OGM), agent de démoulage:sels de calcium d’acide ortho-phosphorique.

Arôme de chocolat de luxe: Mélange de protéines 88% (caséinate de calcium, protéines du lait, protéines de lactosérum, de protéines d’œuf), cacao en poudre réduit à 8%, larôme, lacide citrique , chlorure de sodium, lmélange de vitamines (acide L-ascorbique, lnicotinamide, lacétate de DL-α-tocophéryle, lcalcium D-pantothénate , mononitrate de thiamine, riboflavine, chlorhydrate de pyridoxine, Pteroylmonoglutaminsäure, lD-biotine, cyanocobalamine), épaississant: gomme xanthane, édulcorant: sucralose et d’ acésulfame-K, émulsifiant: lécithine de soja (garantie sans OGM), agent de démoulage: sels de calcium de l’acide ortho-phosphorique.

Informations nutritionnelles :

Analyse nutritionnelle Chocolate Deluxe

/ 100 g RI * / Portion **

RI *

énergie

1527 kJ 18% 458 kJ 5%
351 kcal 18% 105 kcal

5%

graisse

2,70 g 4% 0,80 g

1%

dont saturée 1,80 g 9% 0.50g 3%

hydrates de carbone

6,90 g 3% 02:10 g

1%

dont sucres

05:10 g 6% 1.50g 2%

protéines ***

75 g 150% 23 g

46%

sel

1,20 g 20% 00:40 g

7%

 

Analyse nutritionnelle Vanilla Dream

/ 100 g RI * / Portion **

RI *

énergie

1541 kJ

18% 462 kJ

6%

361 kcal

18% 108 kcal

5%

graisse

1,90 g

3% 0,60 g

1%

dont saturée

01:40 g

7% 00:40 g

2%

hydrates de carbone

6:10 g

2% 1,80 g

1%

dont sucres

05:30 g

6% 1,60 g

2%

protéines ***

80 g

160% 24 g

48%

sel

g une heure et demie

22% 00:40 g

7%

* Montant de référence pour un adulte moyen (8400 kJ / 2000 kcal) 
** portion = 30 g de poudre + 250 ml d’eau 
*** Déterminée conformément à la méthode d’analyse des protéines Kjeldahl N * 6,25

ingrédients

/ 100 g NRV * / Portion **

NRV *

vitamine E

10:00 mg 83% 03:00 mg 25%
vitamine C

67 mg

84% 20 mg

25%

thiamine

0.90 mg

82% 00:28 mg

25%

riboflavine

01:20 mg

86% 00:35 mg

25%

niacine

13 mg

81% 04:00 mg

25%

vitamine B6

01:20 mg

86% 00:35 mg

25%

folate

167 ug

84% 50 pg

25%

vitamine B12

02:10 ug

84% 0,63 ug

25%

biotine

42 ug

84% 13 ug

26%

acide pantothénique

05:00 mg 83% 1h50 mg

25%

* Les valeurs de référence des éléments nutritifs

le profil d’acides aminés

/ 100 g de protéines

alanine

03:20 g

arginine

03:50 g

Asparagine – acide aspartique

07:40 g

cystéine

0,90 g

Glutamine – acide glutamique

19 g

glycine

1,90 g

histidine

2,60 g

isoleucine *

05:10 g

leucine *

09:40 g

lysine *

7,80 g

méthionine *

2,60 g

phénylalanine *

4,60 g

proline

09:20 g

Serin

05:30 g

thréonine *

04:20 g

tryptophane *

1,60 g

tyrosine

05:00 g

valine *

06:00 g

BCAA

21 g

EAA

41 g

* acides aminés essentiels
Les chiffres sont des moyennes et sont soumis à des fluctuations naturelles inhérents aux produits.

 

Mon avis sur:  DIET MEAL REPLACEMENT

 

IMG_7387

Marque : THE PROTEIN WORKS™

Par Alex, MuscleXperience team

En période de régime ou de « sèche », il est parfois difficile de trouver un produit ne contenant que très peu de calories issues des glucides et des lipides, au goût agréable et qui vous « cale » suffisamment pour ne pas souffrir de la faim dix minutes plus tard. Pour ma part (et comme beaucoup de pratiquants), lors des dernières semaines de régime l’essentiel de mon alimentation provient du poisson blanc, de viandes blanches, rouges, de blanc d’œuf, le tout accompagné de légumes. Je consomme énormément de blanc d’œuf, en particulier au réveil, et j’avoue que parfois cela devient lassant. C’est dans ce contexte que j’ai décidé de tester DIET MEAL REPLACEMENT de THE PROTEIN WORKS™.

Une formule de substitut de repas protéiné en poudre, j’avoue que mes attentes n’étaient pas immenses. J’ai pris comme beaucoup d’entre vous des milliers de shakes dans ma vie, et mis à part les bon gros shakes de gainer bourrés de glucides, un shake ne contenant que des protéines ne rassasie pas. J’étais cependant tellement las du blanc d’œuf que je n’ai pu résister à la perspective d’un shake hypocalorique, hyper-protéiné et « riche en nutriments et spécialement conçu pour faciliter la perte de graisse », soit exactement ce que je cherchais à ce moment précis.

Du côté de la composition, nous avons les essentiels, et les alliés utiles.

Du côté des essentiels, THE PROTEIN WORKS™ a inclus dans sa formule un mélange de protéines de lait de haute qualité, mêlant du concentré de whey non dénaturé, du concentré de protéines de lait (donc de la whey – lactosérum – et de la caséine à digestion plus lente) et du Prolibra®, un complexe minéral issu du lait riche en protéines qui présente l’avantage de réduire la réponse glycémique post-prandiale : autrement dit, la prise de Prolibra® va réduire l’élévation du taux de sucre sanguin induite par une prise alimentaire, ce qui réduit significativement les risques de mises en réserves sous forme de tissu adipeux.

Pour les alliés utiles en période de régime strict, THE PROTEIN WORKS™ inclut également dans son DIET MEAL REPLACEMENT les grands classiques de la fonte adipeuse: du Clarinol®, une formule brevetée de CLA provenant d’huile de carthame, qui contribue à réduire le stockage de triglycérides dans les adipocytes et à réduire la taille de celles-ci, de la carnitine (La carnitine et la fonte adipeuse : mythe commercial ou réalité scientifique ?), du thé vert japonnais matcha, qui est l’un des meilleurs choix possibles en matière de thé vert, et du glucomannane ou konjac, fibre hydrosoluble qui présente la particularité de gonfler de manière importante au contact de l’eau : une fois dissoute, le volume du glucomannane est multiplié par 17 et une faible quantité suffit à réguler la transit, faire baisser la glycémie et les lipides sanguins. En outre, du fait de cette propriété, elle permet de ressentir une sensation de satiété sans pour autant consommer d’ingrédients caloriques, ce qui est idéal en période de régime. DIET MEAL REPLACEMENT contient également de l’inuline, un autre type de fibre qui renforce la sensation de satiété et le fonctionnement du système digestif, des triglycérides à chaîne moyenne (TCM), des lipides bénéfiques pour la santé, notamment cardiovasculaire, et qui améliorent la sensibilité à l’insuline, ainsi qu’un cocktail de vitamines.

IMG_7402

Mon ressenti :

Je l’ai dit mes attentes n’étaient pas irréalistes, et j’ai été très agréablement surpris par ce produit, tout d’abord parce qu’il a tenu ses promesses concernant la satiété et la saveurs. Avec la dose recommandée pour les hommes (60g soit deux dosettes), j’ai pu tenir du réveil à la première collation de la journée, 2h30 plus tard, sans fringale. Quant à l’arôme « fraises à la crème » que j’ai goûté, il est particulièrement réussi, si bien que le moment du shake en est devenu un moment de gourmandise en lieu et place d’une corvée durant la semaine qu’a durée mon test. Oui je sais j’ai fauté, j’ai pris du plaisir en période de sèche… Mais j’ai malgré tout perdu du tissu adipeux !

Conclusion :

DIET MEAL REPLACEMENT est une très bonne surprise. Un shake savoureux, qui apporte les nutriments nécessaires au maintien de la masse musculaire et de l’énergie en période de régime strict. Il remplace avantageusement un shake de protéines de lait, et présente l’avantage de « remplir l’estomac » et de contribuer à la fonte adipeuse grâce aux ingrédients qui ont été ajoutés à la formule : du CLA, du thé vert et de la carnitine, les grands classiques. Rien de tapageur, rien d’inutile, que des valeurs sûres. Le taux de glucides reste bas pour ce type de préparation, et même s’il reste plus élevé que dans mon traditionnel blanc d’œuf matinal, il n’est pas extravagant et n’est pas supérieur à celui que j’ai constaté dans les produits équivalents proposés par des marques concurrentes. Bref, DIET MEAL REPLACEMENT m’a permis de continuer à perdre du gras tout en maintenant un taux de masse maigre rigoureusement identique, et en prenant du plaisir. Je valide !

Note : 8/10

 

Ingrédients Concentré de Whey Non Dénaturé (Lait), Concentré de Protéines de Lait, Poudre de Lait Écremé, Inuline, Arômes Naturels, Colorants Naturels – Curcumine, Triglycérides à Chaine Moyenne, Prolibra® – (Isolat de Whey Protéine Partiellement Hydrolisé) (Lait), Konjac Glucomannane, Clarinol® CLA Microencapsulée, N acetyl L-carnitine, Thé Vert Matcha, Édulcorant(Sucralose®), Mélange de Vitamines (Acide Ascorbique, Vitamine E Acétate, Nicotinamide, Vitamine A Acétate, Calcium D Pantothenate, Maltodextrine, D-Biotine, Vitamine B12, Acide Folique, Vitamine D3, Pyridoxine Hydrochloride, Mononitrate de Thiamine , Riboflavine); Emulsifiant (Lécithine de Soja)

Allergènes : Lait, Soja

IMG_7495

Composition Nutritionnelle – par portion

Valeurs basées sur :

Serving: per 100g | per 60g (Men) | per 30g (Women)

Énergie (kJ)

1630 | 978 | 489

Valeur énergétique (kcal)

389 | 233 | 117

Matières grasses (g)

7.8 | 4.7 | 2.35

Matières grasses dont graisses saturées (g)

3.3 | 2.0 | 1.0

Glucides (g)

13.2 | 7.9 | 3.9

Glucides dont sucres (g)

10.6 | 6.4 | 3.2

Fibres (g)

5.9 | 3.6 | 1.8

Protéines (g)

63.5 | 38.1 | 19.0


Dosage recommandé :

  • Pour les hommes: Ajouter 2 cuillerées (60g) à 300-350ml d’eau ou de lait dans votre shaker, bien mélanger et consommer.
  • Pour les femmes: Ajouter 1 cuillère (30g) à 150-175ml d’eau ou de lait dans votre shaker, bien mélanger et consommer.

DIET MEAL REPLACEMENT est un complément alimentaire.

Article sponsorisé

Mon avis sur : DELICIOUS PROTEIN

IMG_7522

Marque : FITNESS BOUTIQUE

Par Chloé, MuscleXperience team

Exactement de la même manière que leurs homologues mâles, les filles ont besoin d’un apport suffisant en protéines. Pour les sportives, c’est une nécessité absolue, sans laquelle nos efforts à la salle ne serviront à rien, et seront même contre-productif sur nos performances et notre santé.

Je me rappelle que la première fois que j’ai sorti un shake de protéine et ma bouteille d’eau de source pour la ménager après ma séance, les autres filles dans le vestiaire m’ont jeté un regard interrogateur à la limite de la réprobation. « Droguée », « dopée » pouvais-je lire dans leurs yeux.

Ce ne fut pas la dernière fois que je fus confrontée à ce type de comportement. Aux mises en garde « santé » ineptes provenant de personnes n’ayant aucunes connaissances dans en matière médicale (attention la protéine c’est mauvais pour tes reins), s’ajoutaient les prophéties les plus grotesques (« tu vas ressembler aux filles qui font les concours de culturistes », « les muscles pour les filles c’est moche » etc…). Plusieurs années après cela, ces prêtresses de la malbouffe s’empiffrent toujours de pains aux chocolat industriels aromatisés à la graisse hydrogénée et de frites au silicone, alors que moi je fais 10 heures de sport par semaine et j’affiche un bodyfat inférieur à 16%  toute l’année.

Les mentalités changent, heureusement, et si nous somme de plus en plus nombreuses à fréquenter les salles de sport, nous n’avons plus honte de nous afficher shaker en main… et les marques de nutrition sportive ont senti le filon ! Elles sont désormais nombreuses à sortir leur gamme consacrée à un public féminin.

C’est dans ce contexte que FITNESS BOUTIQUE a sorti sa gamme féminine, SECRET FITNESS, dont j’ai choisi de tester la protéine DELICIOUS PROTEIN. J’étais à la recherche d’une protéine à prendre le matin au réveil et après ma séance, et puisque je suis une petite consommatrice (comparé à d’autres membres de la team… ) le goût et la qualité des matières premières étaient mes premiers critères de choix. FITNESS BOUTIQUE communique abondamment sur la qualité des matières premières utilisées pour l’élaboration de ses produits, qu’il s’agisse de la gamme SECRET FITNESS ou de ses WHEY HARDER, LEAN HARDER ou HARD GAINER. Ce sont ces arguments « qualité » que le vendeur de FITNESS BOUTIQUE auquel j’ai eu à faire à utilisé pour achever de me convaincre d’acheter cette protéine de lait qui, il faut bien l’avouer, n’est pas donnée : 24,90€ pour 375g grammes de produit contenant 70% de protéines (soit 262,5g).  Il faut dire les choses, à plus de 66€ le kilo de produit, c’est le prix d’une protéine de luxe. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

DELICIOUS PROTEIN est une protéine de lait contenant du concentré de protéine de lactosérum, de la caséine (caséinate de calcium, à assimilation plus lente que le lactosérum), et de l’isolat de protéine de lactosérum. Ce n’est donc pas une Whey (qui contiendrait uniquement de la protéine de lactosérum), mais une protéine de lait classique mêlant les deux types de protéines présentes dans le lait, et deux types de protéines de lactosérum, du concentré (la forme contenant le plus de lipides et de lactose, la forme la plus abordable) et de l’isolat (protéine obtenue par ultrafiltration, ne contenant presque plus de lactose et pouvant atteindre des taux plus élevés de protéines que le concentré). Tout cela est expliqué en détail dans l’article Mon avis sur : PURE WHEY PROTEIN™. Ces différences sont importantes puisqu’elles impactent directement la qualité du produit et (théoriquement) son prix.

Ce type de protéine de lait présente l’avantage d’être assimilable en plusieurs temps, et la supériorité d’un mélange de lactosérum (whey) et de caséine sur une whey classique durant la phase de récupération post entraînement été mise en évidence par plusieurs études. DELICIOUS PROTEIN correspond donc à la catégorie de produit que je cherchais.

IMG_7524

Concernant la qualité des matières premières mises en avant par FITNESS BOUTIQUE, regardons la de près :

  • du lait 100% français. C’est le « made in France » applicable aux protéines en poudre, cela rassure certains consommateurs. L’intérêt du lait français, mis à part le patriotisme économique qui n’est absolument pas notre sujet sur Musclexperience.com, quel est-il au juste? Peut-être avoir des garanties concernant l’élevage des vaches, et sur la nourriture qui leur est donnée. Ici nous devons nous poser UNE question. Le lait utilisé comme matière première est-il certifié biologique ? S’il l’est, les normes imposées à la filière bio en France me rassurent en tant que consommatrice. S’il ne l’est pas, le fait que le lait soit français, allemand, britannique ou néerlandais m’importe peu puisque la qualité n’en souffre aucunement, les standards de production étant très élevés dans ces différents pays, et que lesdites normes, il faut le rappeler, sont élaborées au niveau de l’Union européenne (règlement Agriculture Biologique). DELICIOUS PROTEIN a t-elle été élaborée à partir de lait biologique ? Non. Et qu’on ne me dise pas que cela n’existe pas ou que le prix de revient serait exorbitant (ce que m’a dit mon vendeur de FITNESS BOUTIQUE), c’est FAUX. Des protéines de lait biologiques produites en France sont disponibles en France à un prix inférieur, et de grandes marques européennes proposent également ce type de produit respectant le règlement européen AB. Donc ici le label « Fabriqué en France » ne présente aucune plus-value au niveau de la qualité du produit.
  • SANS OGM.
  • SANS GLUTEN

What else ? La mention indiquant que la protéine est une protéine native du lait, non dénaturée, ne figure pas sur ce produit contrairement à la WHEY HARDER du même fabricant, j’en déduis que ce n’est donc pas le cas.

Regardons de plus près la composition de DELICIOUS PROTEIN :

Protéines de lait (concentré de protéine de lait, caséinate de calcium, isolat de protéine de petit lait ; émulsifiant : lécithine de soja), cacao en poudre (11 %), poudre de lait écrémé, arômes, antiagglomérant : phosphate tricalcique, sel, café en poudre, dextrose, maltodextrine, vitamines (C, E, A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12), chlorure de chrome, édulcorants : sucralose et acésulfame de potassium. Sodium 593,7 mg, pour 100 g de produit.

Concernant le chocolat utilisée, le pot indique la composition suivante : sucre, pâte de cacao, cacao maigre en poudre.

On comprend donc mieux les 2,8g de glucides donc 2,5g pour une dose de 25g, ce qui fait 10% du produit. Je suis navré de dire que pour une protéine vendue dans un objectif « Objectif Sculpt & définition » c’est beaucoup. J’ai devant les yeux un pot de 100% WHEY ISOLATE de chez SCITEC, produit également conçu pour les phases de régime et de « sèche », qui pour une dose de 25g affiche 0,6g de glucides dont … 0g de sucre (produit disponible aux alentours de 30€ le pot de 700g).

Pourquoi ajouter du dextrose (glucose) et de la maltodextrine, glucides à index glycémiques extrêmement élevés, dans une protéine destinée au maintien d’un masse musculaire sèche, voire à la fonte adipeuse ? Pourquoi choisir une poudre de cacao contenant du sucre alors qu’il existe sur le marché d’excellentes poudres de cacao maigres ne contenant aucun sucre ajouté ? Est-ce une question de coût de production ?

IMG_7525

Mon ressenti :

DELICIOUS PROTEIN est décliné en trois arômes, chocolat, fruits rouges et stracciatella. C’est celui que le vendeur m’a conseillé comme étant le meilleur, et effectivement il est excellent. La poudre se mélange très bien, ne laisse aucun grumeau et se digère très bien. En outre, consommée après une séance à la salle ou de running intense, elle améliore vraiment la récupération post-exercice. Quant aux effets sur ma silhouette, le pot ne faisant que 375g soit 15 doses la durée de la prise n’était peut être pas suffisant pour en observer de significatifs. Je dirai donc que concernant les effets immédiats et le goût du produit, mon ressenti est positif.

Conclusion :

DELICIOUS PROTEIN n’est pas un mauvais produit, loin s’en faut. J’ai pris plaisir à le tester, et il m’a permis de bien récupérer après mes séances. Certains choix opérés dans la conception de ce produit soulèvent néanmoins quelques interrogations. Tout d’abord, pourquoi avoir ajouté des glucides à une préparation protéinée destinée avant tout à garder la ligne, voire à « l’affûter », d’autre part le conditionnement : 375g, pourquoi un pot si petit ? Parce que nous sommes des filles nous n’avons pas le droit au pot de 900g/1kg comme les garçons ? Ça fitness boutique, c’est à revoir!    

NOTE : 7,5/10

Ingrédients : Protéines de lait (concentré de protéine de lait, caséinate de calcium, isolat de protéine de petit lait ; émulsifiant : lécithine de soja), cacao en poudre (11 %), poudre de lait écrémé, arômes, antiagglomérant : phosphate tricalcique, sel, café en poudre, dextrose, maltodextrine, vitamines (C, E, A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12), chlorure de chrome, édulcorants : sucralose et acésulfame de potassium. Sodium 593,7 mg, pour 100 g de produit.

Valeurs nutritives

pour 100 g

Energie

 1495,83 kJ / 357 kcal

Matières grasses

3,2 g

dont acides gras saturés

2 g

Glucides

10,3 g

dont sucres

6,3 g

Fibres alimentaires

3,3 g

Protéines

70 g

Sel

1,5 g

Vitamine C

48,5 mg (61 % )

Niacine (Vitamine B3 / PP)

10,7 mg (67 % )

Vitamine E

7,2 mg (60 % )

Acide Pantothénique (Vitamine B5)

4,1 mg (68 % )

Riboflavine (Vitamine B2)

1,4 mg (100 % )

Vitamine B6

1,1 mg (79 % )

Thiamine (Vitamine B1)

0,9 mg (82 % )

Vitamine A

500,6 µg ER (63 % )

Acide folique (Vitamine B9)

252,2 µg (126 % )

Biotine (Vitamine B8 / H)

29,2 µg (58 % )

Vitamine B12

1,9 µg (76 % )

Phosphore

1208,4 mg (173 % )

Calcium

1158,1 mg (145 % )

Chrome

33,6 µg (84 % )