Mon avis sur: COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN

Marque : MST® NUTRITION

Ayant des problèmes articulaires récurrents depuis plusieurs années, dus à des accidents et à l’usure naturelle consécutive à des années d’entraînement intensif, je suis en quête perpétuelle de suppléments à même de soulager mon inconfort, voire de contribuer à régénérer le cartilage endommagé, tout en restant réaliste : les suppléments peuvent être un plus dans ce type de démarche, mais leur action reste limitée, il ne faut pas placer d’espoirs démesurés en eux.

Parmi les nombreux suppléments développés et commercialisés pour soutenir la santé articulaire et réduire les douleurs et l’inconfort, le collagène est l’un de ceux étant les plus plébiscités actuellement, et s’il était assez difficile d’en trouver il y a encore dix ans (on devait se tourner vers de la gélatine basique, ou du collagène de poulet ou de bœuf hydrolysé en poudre, relativement cher à l époque, dont l’odeur et le goût étaient d’après mon expérience peu agréables). Les choses ont bien changé, et le collagène est désormais décliné par nombre de marques de nutrition sportive, en poudre, liquide, parfois aromatisé ; collagène de poulet, collagène bovin, collagène marin, le consommateur a l’embarras du choix. Les produits se démarquent donc grâce à leur processus de fabrication, leur poids moléculaire qui influe directement sur leur bio-disponibilité, ou encore leur formulation (quand le collagène est intégré à d’autres composés, vitamines, minéraux etc).

L’offre était désormais plus large, les produits se démarquent par les procédés de fabrication, par leur poids moléculaire qui influe directement sur leur bio-disponibilité, et par leur formulation quand on additionne au collagène d’autres composés, vitamines, minéraux etc.

Avant d’en venir à mon avis sur le COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN de MST® NUTRITION, il est utile de rappeler certaines notions :

Le collagène  est la protéine la plus abondante dans le règne animal, et représente environ un quart de la masse protéique totale des mammifères, y compris des humains (il représente environ 6 % de notre masse totale). Comme toute protéine elle est composée d’acides aminés, notamment  la proline, la glycine, l’alanine, l’hydroxyproline, l’acide glutamique etc.

Secrété par les cellules des tissus conjonctifs, on le retrouve dans les os, les muscles, la paroi des vaisseaux sanguins et des artères et évidemment dans les articulations : on sait en effet que le tissu conjonctif est l’une des pièces maîtresses des articulations puisqu’il compose le cartilage articulaire et les ligaments articulaires, et que ce tissu conjonctif est composé de trois types de fibres : les fibres de réticuline (ou l’on retrouve des fibrilles élémentaires de collagène de type III) les fibres élastiques (qui contiennent du collagène de type VI) et les fibres de collagène.

Sans se lancer dans un cours de biochimie, rappelons également qu’il existe vingt-huit types de collagènes, dont je liste ici les plus présents quantitativement dans le corps  humain :

  • Le collagène de type I : Le plus abondant dans le corps humain. On le retrouve dans la plupart des parties du corps, les tendons, les ligaments, les organes internes, la peau, la cornée, les os, ainsi que dans l’annulus fibrosus, l’anneau de cartilage fibreux qui entoure le nucleus pulposus (Le noyau gélatineux oupulpeux  qui contient des fibres en suspension dans un gel de mucoprotéine).
  • Le collagène de type II : Le collagène de type II est prépondérant dans le cartilage, (avec les collagènes IX, X et XI) dans le nucleus pulposus (le noyau gélatineux, entouré de couches fibreuses) des disques intervertébraux ainsi que dans le corps vitré de l’œil.
  • Le collagène de type III : Le collagène de type III est un composant majeur de la matrice extracellulaire qui constitue nos organes et notre peau. On le retrouve également dans les vaisseaux sanguins et les tissus à l’intérieur du cœur.
  • Le collagène de type IV : collagène spécifique aux lames basales (assemblage de protéines et glycoprotéines extracellulaires sur lequel reposent les cellules épithéliales et aussi les cellules musculaires) que l’on trouve dans les cellules endothéliales qui forment les tissus qui entourent les organes, les muscles et la graisse. Il est associé au collagène de type VII.
  • Les collagènes de type V et VI se retrouvent dans le tissu conjonctif, où ils s’associent au collagène de type I.

Généralement, c’est le collagène de type II qui est le plus plébiscité pour contrer la dégénérescence articulaire, simplement parce qu’il est prépondérant dans le cartilage. Cependant, si l’on souffre de problèmes de dos, il est légitime de se demander si le collagène de type I, présent dans l’annulus fibrosus, l’anneau de cartilage fibreux qui entoure le noyau gélatineux des disques inter-vertébraux, ne pourrait pas accélérer la cicatrisation d’un disque endommagé. A ma connaissance aucune étude n’a été menée spécifiquement sur ce point, même si les effets positifs d’une consommation de collagène sur les articulations endommagées et douloureuses sont connus, et démontrés12

Pour les suppléments alimentaires à base de collagène, la qualité du produit est essentielle pour assurer une bio-disponibilité optimale et donc apporter des effets bénéfiques. Quelques firmes leader du marché produisent des collagènes brevetés de haute qualité. C’est le cas de la marque PEPTAN® , distribuée par des marques de nutrition sportive bien connues. La marque allemande MST® s’est elle tournée vers un autre leader du marché, le groupe allemand GERLITA, propriétaire de la marque VERISOL®. VERISOL® est un collagène sous formes de peptides, de haute biodisponibilité dont la formule est protégée par un brevet. GERLITA propose à son catalogue un nombre impressionnant de complexes à base de collagène, certains axés sur la santé articulaire (FORTIGEL®), osseuse (FORTIBONE®), tendineuse (TENDOFORTE®), d’autres sur l’aspect et la santé de la peau. C’est le cas du collagène VERISOL®, qui est la matière première du complexe commercialisé par la marque allemande MST NUTRITION. Ce collagène est fabriqué à partir de plusieurs sources animales, notamment le bœuf (VERISOL®B, le porc (VERISOL®P) et le poisson (VERISOL®F). COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN est élaboré uniquement à partir de collagène de bœuf.

J’avoue n’avoir jamais investi dans un supplément destiné à entretenir la santé, l’élasticité et la « beauté » de ma peau. En effet, je suis encore jeune, j’ai une bonne hygiène de vie (ni tabac ni alcool, qui sont deux ennemis mortel de la peau), je m’hydrate bien, et j’hydrate ma peau localement. Cependant il est indéniable que passé la trentaine, des ridules puis des rides peuvent commencer à apparaître, et l’élasticité de l’épiderme s’amenuise progressivement. En revanche, j’ai testé plusieurs références de collagène, notamment le fameux PEPTAN®, afin d’améliorer ma santé articulaire et de diminuer les douleurs, notamment au niveau des genoux et du dos, que la pratique intensive de la musculation n’épargne pas, et cela avec plus ou moins de succès selon les références. Certaines m’ont apporté un vrai mieux, alors que d’autres se sont avérées totalement inutiles, en plus d’être parfois difficiles à consommer (le goût de certaines poudres de collagène est désagréable, et difficile à masquer même mélangé à une boisson ou à une protéine en poudre). J’étais donc particulièrement curieux de tester le COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN de MST® NUTRITION, qui d’après le fabriquant est assez révolutionnaire : le faible poids moléculaire de ces peptides permettraient de traverser facilement et rapidement la barrière digestive, et d’avoir une action extrêmement rapide (quelques heures) sur la peau et les articulations, en stimulant la biosynthèse de nouveau collagène. Ce collagène VERISOL® aurait une capacité accrue à stimuler la production endogène de collagène, et donc de participer à la régénération des tissus articulaires. Cerise sur le gâteau, il influencerai positivement la production d’élastine, protéine secrétée par les fibroblastes (que l’on retrouve également dans les tendons et le cartilage) et possédant des propriétés élastiques qui confèrent à la peau sa souplesse, ce qui influencerait directement l’élasticité de la peau3, et contribuerait à réduire significativement les rides4 . Preuve supplémentaire de l’efficacité du produit apportée par le fabriquant GERLITA, la propension du collagène VERISOL® à stimuler la pousse … des ongles5 (personnellement si c’est le cas ça va m’obliger à les couper plus souvent, mais peut être que ce point sera apprécié par certain(e)s, et si c’est avéré, c’est effectivement un indice d’efficacité).

Au vu de ces éléments, on peut clairement dire que MST® NUTRITION a sorti le grand jeu pour offrir à ses clients l’un des plus hauts standards disponibles en termes de collagène, élaboré et produit en Allemagne par un industriel de renom spécialisé dans le domaine, l’un des plus assimilables, les plus étudiés et … les plus chers (ce que la marque ne répercute pas forcement sur ses clients, le prix restant tout à fait corrects). Est-ce pour tant un bon investissement pour les clients ? Place au test !

Précisons tout d’abord, si cela n’apparaît pas clairement sur les photos illustrant cet article, que COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN est un complexe à base de collagène sous forme liquide. Certains apprécieront, d’autres préfèrent la poudre (qui a ses avantages et ses inconvénients (facile à ajouter à un shake, même préparé à l’avance, mais comme dit plus haut certains ont un goût désagréable et sont parfois peu miscibles, devenant gluants au contact de l’eau). Qui dit complexe dit en outre collagène renforcé par d’autres composés, vitamines et minéraux :

Tout d’abord, la biotine : il s’agit de la vitamine B₈, encore souvent appelée coenzyme R, vitamine H, ou encore vitamine B₇ dans de nombreux pays, notamment en Allemagne ou dans les pays anglo-saxons.

C’est une vitamine essentielle, hydrosoluble, qui contribue à certains processus essentiels dans le corps humains, notamment au niveau des cheveux (il s’agit d’un traitement d’appoint de l’alopécie), des ongles, de la peau et des articulations. Elle a donc toute sa place dans ce type de complexe. Une dose de COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN en contient 25μg, soit 50 % des « NRV », les « valeurs nutritionnelles de référence »6.

COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN contient d’autres vitamines et oligo-éléments bénéfiques à la santé articulaire :

– de la vitamine C évidemment, puisque la vitamine C est nécessaire à la biosynthèse de notre collagène, par hydroxylation (une réaction chimique consistant à ajouter un groupe hydroxyle, à une molécule, par exemple l’hydroxylation de la proline en hydroxyproline par une prolyl hydroxylase qui nécessite de la vitamine C). Une dose de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN en contient 40mg, soit 50 % des NRV.

– de la vitamine B2, ou riboflavine, qui outre son rôle prépondérant dans le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, est impliquée dans la production de kératine, et se trouve donc essentielle pour la santé des cheveux, des ongles mais également de la peau puisque cette protéine est le composant majoritaire des phanères (cheveux et ongles) comme de l’épiderme. Une dose de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN en contient 0,7mg, soit 50 % des NRV.

– de la niacine, ou vitamine B3, également impliquée dans de nombreux processus métaboliques (c’est un précurseur de la Nicotinamide adénine dinucléotide (NAD) et du Nicotinamide adénine dinucléotide phosphate (NADP), deux coenzymes permettant la production d’énergie au niveau cellulaire, mais aussi la synthèse des hormones stéroides). Une dose de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN en contient 8mg, soit 50 % des NRV.

– du zinc, oligo-élément également impliquée dans de nombreuses réactions enzymatiques, crucial pour le métabolisme et intervenant dans la synthèse de la kératine et du collagène. 5mg par dose, soit 50 % des NRV.

– et enfin du cuivre, autre oligo-élément crucial pour la santé articulaire, puisqu’il contribue au maintien des tissus conjonctifs, notamment dans la formation du collagène et de l’élastine.

COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN est donc a priori un complexe composé plutôt intelligemment pour la mission qui lui est assignée. Au niveau de la composition, nous avons évidemment les vitamines et oligo-éléments précités, ainsi que de l’eau, du fructose, du jus d’orange concentré, des arômes et des conservateurs ( benzoate de sodium, sorbate de potassium), et évidemment le fameux VERISOL®, qui représente exactement 9,3% du tout. Les points positifs sont donc une composition plutôt simple et raisonnablement chimique pour ce type de produits (pas d’additif controversé et pas d’édulcorant néfaste pour la flore intestinale), n’intégrant que des composés reconnus pour leurs vertus sur la santé de l’épiderme, des phanères et des articulations, ce qui m’intéressait ici plus particulièrement. Seul point « négatif », la quantité réelle de collagène présente dans le produit, environ 10 %. Probablement inévitable pour obtenir une texture totalement liquide, ressemblant à s’y méprendre à du jus d’orange concentré. Le fait que ce collagène soit plus assimilable que nombre de ses concurrents sur le marché peut-il compenser cette faible concentration ? Il faut également noter que le taux de sucre est relativement important, 4g par dose. Pris après un repas comme cela est recommandé, et si l’on est pas en période de sèche sévère, c’est assez négligeable. Pour ma part, je préfère désormais consommer un produit contenant un peu de sucre plutôt qu’un édulcorant qui aurait un effet néfaste sur mon microbiote intestinal et donc sur l’assimilation des nutriments (et sur ma santé à long terme).

Mon ressenti :

Pour vous faire une réponse simple, je dirai simplement que dès la fin de la première bouteille qui m’a été gracieusement envoyée par MST®, j’ai pensé à en recommander. Pas parce que c’est un collagène agréable à consommer (un « shot » trente minutes après chaque repas, ça passe vraiment bien) en raison de sa texture et de sa saveur (le seul parfum disponible pour l’instant est « orange  juice »), mais parce que c’est un complément alimentaire donc j’ai pu vérifier les effets sur le très court terme, que ça soit concernant mes vieilles articulations douloureuses ou ma peau. Alors certes il faut tempérer cet enthousiasme par le fait que je prends d’autres compléments destinés à soutenir la santé articulaire, notamment du sulfate de glucosamine, de chondroïtine, des oméga 3-6-9, mais je consommais déjà ces compléments bien avant d’entamer ma cure de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN, ce qui me permet d’appréhender de manière objective les effets dus à ce produit.

Après une dizaine de jours de prise, j’ai pu ressentir une réduction de mes douleurs articulaires que je placerais dans une fourchette de 30 à 40 %. Même si l’on prend en compte le processus normal de guérison et les autres compléments consommé sur cette période, je suis pour ma part intimement persuadé que COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN y a été pour beaucoup. Quand à l’aspect esthétique, je dois bien reconnaître que la publicité de MST®/GERLITA à propos de leur collagène breveté VERISOL® n’est pas mensongère. Même si je n’y ai pas été très attentif sur le moment, la peau de mon visage a pris un coup de jeune : n’étant pas encore arrivé à un âge canonique, je m’en suis surtout rendu compte au niveau des ridules entourant les yeux, et des rides naissant sur le front ; et cela m’a surtout frappé après le test, car hélas ces effets positifs se sont estompés très vite après la fin de ma cure. Je pense donc que pour celles et ceux qui visent vraiment un effet anti-âge, c’est un produit à consommer sur le long terme, à raison de deux à trois doses par jour (à raison de 40 doses par bouteille, cela fait environ deux bouteilles par mois).

Conclusion :

Il m’avait déjà été donné de tester du collagène, que ce soit en poudre ou liquide, je ne m’attendais donc pas à des effets significatifs, surtout avec une seule bouteille de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN. Je dois pourtant avouer que j’ai été agréablement surpris, et que ce produit a indéniablement une valeur ajoutée par rapport à d’autres produits concurrents. Le collagène VERISOL® semble tenir ses promesses en termes d’assimilation et de disponibilité, et avoir un effet très rapide sur la production de collagène, conformément à ce qui est vanté dans la communication du groupe qui le produit, GERLITA. Pour ma part, COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN a fait ses preuves en ce qui concerne la réduction des douleurs articulaires, et représente un vrai plus en notamment après une blessure, articulaire ou tendineuse. Les bénéfices esthétiques n’étant pas ma priorité, je n’ai pu que remarquer que ce produit agit également très rapidement sur l’aspect de la peau : il peut donc parfaitement être intégré à une routine pour celles et ceux qui cherchent à ralentir le vieillissement cutané de l’intérieur, pour un coût modique. En effet, sans aucune réduction, COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN est disponible sur le site de MST NUTRITION à 22€, ce qui est inférieur à la majorité des complexes de peptides de collagène disponibles actuellement. On peut cependant trouver moins cher, en poudre , surtout quand on considère la teneur totale en collagène de COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN. D’après ma propre expérience, c’est exactement le type de produits sur lesquels les économies de bouts de chandelles sont contre-productives, et quand j’écris ces lignes je garde en mémoire les pots de collagène hydrolysé de poulet à la couleur incertaine et à l’odeur de bouillon pas frais que je n’ai jamais pu finir. Je préfère nettement m’envoyer un petit verre de COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN, qui présente une saveur proche de n’importe quelle boisson commerciale à l’orange, n’a aucun arrière goût désagréable, et apporte des bénéfices vérifiables sur le court terme.

Outre ces points incontestablement positifs, COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN, est produit comme les autres produits de MST selon un cahier des charges très strict : le produit est élaboré à partir d’un collagène breveté fabriqué en Allemagne, produit selon les standards GMP (Good manufacturing practice) et IFS (International featured standard), ce qui est rassurant quand on compare avec des produits à bas coût à l’origine douteuse, et aux labels parfois usurpés (comme les collagènes prétendument « peptan » mais n’étant pas référencés sur le site de la marque).

En bref, COLLAGEN PEPTIDES+ BIOTIN est un produit que je peux recommander, en particulier à celles et deux désireux d’améliorer leur mobilité articulaire, notamment après une blessure, ainsi qu’aux personnes engagées dans une démarche anti-âge soucieux de conserver leur peau d’adolescents !

NOTE : 9/10

COLLAGEN PEPTIDES + BIOTIN est disponible sur le site officiel de MST®NUTRITION (- 10% sur tout le site avec le code MXP)

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

Eau, fructose, collagène hydrolysé (9,3 % VERISOL®B, collagène bovin) , jus d’orange concentré (5%), arôme, acide ascorbique, acide lactique, benzoate de sodium, sorbate de potassium, citrate de zinc, nicotinamide, riboflavine, gluconate de cuivre

Pour une dose (25ml:)

Énergie : 118kj

Glucides : 4,2g (dont sucre 4g)

Protéines : 2,6g

Sodium : 0,04g

1Kristine L Clark , Wayne Sebastianelli, Klaus R Flechsenhar, Douglas F Aukermann, Felix Meza, Roberta L Millard, John R DeitchPaul S Sherbondy, Ann Albert, 24-Week study on the use of collagen hydrolysate as a dietary supplement in athletes with activity-related joint pain, Current medical research and opinion, 2008 May;24(5):1485-96

2Denise Zdzieblik, Steffen Oesser, Albert Gollhofer, Daniel König, Improvement of activity-related knee joint discomfort following supplementation of specific collagen peptides, Appl Physiol Nutr Metab. 2017 Jun;42(6):588-595

3Oral Supplementation of Specific Collagen Peptides Has Beneficial Effects on Human Skin Physiology: A Double-Blind, Placebo-Controlled Study
Proksch E., Segger D., Degwert J., Schunck M., Zague V., Oesser S. Skin Pharmacol Physiology, August 2013

4 Oral Intake of Specific Bioactive Collagen Peptides Reduces Skin Wrinkles and Increases Dermal Matrix Synthesis
Proksch E., Schunck M., Zague V., Segger D., Degwert J., Oesser S. Skin Pharmacol Physiology, December 2013

5Hexsel D, Zague V, Schunck M, Siega C, Camozzato FO, Oesser S. Oral supplementation with specific bioactive collagen peptides improves nail growth and reduces symptoms of brittle nails. J Cosmet Dermatol.   2017;00:1–7.  https://doi.org/10.1111/jocd.12393

6Les « valeurs nutritionnelles de référence » (VNR) désignent un ensemble de valeurs alimentaires numériques qui couvrent : les besoins moyens (BM), la référence nutritionnelle pour la population (RNP), l’apport satisfaisant (AS) et l’intervalle de référence pour les macronutriments (IR). Elles prennent également en compte également la limite supérieure de sécurité (LSS) qui correspond à la quantité maximale d’un nutriment susceptible d’être consommé en toute sécurité sur le long terme. Ces valeurs sont utilisées par les professionnels pour établir les besoins en nutriments nécessaires à l’équilibre nutritionnel d’un individue en bonne santé (les patients souffrant de certaines pathologies peuvent avoir des besoins spécifiques).

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s