Mon avis sur : EAAs MAXX

EAA 1

Marque : BODYMAXX SPORTSNUTRITION

Par Alex, MuscleXperience team

Depuis quelque temps déjà, les complexes d’acides aminés essentiels (EAA pour essential amino acids) tendent à concurrencer si ce n’est à supplanter les complexes de BCAA (pour branched amino acids ou acides aminés ramifiés), en termes de popularité et de visibilité, que ce soit dans les boutiques de diététique sportive ou sur les réseaux sociaux. C’est la rançon de la gloire, et surtout de l’efficacité, car si les BCAA ont été pendant des années un must incontournable pour tout pratiquant de musculation (voire pour tout sportif) soucieux d’optimiser sa composition corporelle, les acides aminés essentiels dans leur globalité leur sont supérieurs sur au moins un point : ils sont clairement plus anaboliques que la formule resserrée Leucine/Isoleucine/Valine.

Les acides aminés sont des composés organiques qui jouent un rôle essentiel dans la structure, le métabolisme et la physiologie des cellules de tous les êtres vivants connus. Ce sont les constituants des protéines, et ils représentent l’essentiel de la masse du corps humain, après l’eau. Ceux des acides aminés qui sont les unités de base des protéines sont appelés acides aminés protéinogènes. Les autres, qui remplissent des rôles physiologiques variés, sont appelés non protéinogènes : c’est le cas de la L-carnitine ou l’acide γ-aminobutyrique (GABA).

Parmi ces acides aminés, certains sont dits essentiels parce que le corps humain ne peut les synthétiser et qu’il doit donc les absorber par la voie alimentaire. Chez l’Homme, on compte huit acides aminés essentiels: le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine et l’isoleucine. Deux autres, l’histidine et l’arginine, sont dits semi-essentiels car seuls les nourrissons ont besoin d’un apport exogène (on les trouve dans le lait maternel), puisque leur quantité endogène est insuffisante pour couvrir leurs besoins.

Enfin, parmi ces acides aminés essentiels, trois sont dits ramifiés ou branchés car leur chaîne latérale est un groupe aliphatique ramifié. On compte trois acides aminés protéinogènes ramifiés: l’isoleucine, la leucine et la valine. Ce sont tous les trois des acides aminés essentiels pour l’homme. Ils représentent 35 % des acides aminés essentiels des protéines musculaires.

Les BCAA ont des vertus indéniables pour le sportif : maintien de la masse musculaire, amélioration de la composition corporelle (en favorisant la fonte adipeuse), fourniture d’énergie durant l’effort en particulier en absence de glucose, préservation du glycogène musculaire, maintient d’un environnement anticatabolique… C’est un complément versatile dans la mesure où on peut les solliciter pendant l’effort, après l’effort, entre les repas, pendant les repas pour optimiser le profil en acide aminés de ceux-ci.

Néanmoins, malgré ces nombreuses vertus, il existe une version « augmentée » des BCAA, qui sont les EAA. La raison en est simple : pour créer un environnement anabolique, c’est-à-dire enclencher l’ensemble de réactions chimiques de synthèse moléculaire entraînant l’accroissement de la masse maigre, le corps humain a besoin de l’ensemble des acides aminés essentiels. En effet, les BCAA n’auront pas d’effet anabolique sans les autres acides aminés essentiels (et/ou semi-essentiels selon la catégorie où l’on place l’histidine et l’arginine). C’est leur synergie qui déclenche la synthèse des protéines. Ce processus comprend en effet 22 acides aminés, ceux des acides aminés que l’on qualifie de protéinogènes car ils sont les éléments constitutifs des protéines. Sur ces 22 acides aminés, les huit (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine – neuf si l’on compte l’histidine, dix avec l’arginine) qui ne peuvent être synthétisés doivent faire l’objet d’un apport exogène. Sans eux, pas de synthèse protéique. Si l’on est dans une optique de prise de masse, les EAA seront par conséquent un choix plus judicieux, bien que les BCAA restent une valeur sûre en complément d’un régime alimentaire adapté aux objectifs.

EAA 2

Parmi les étoiles montantes de la nutrition sportive, BODYMAXX SPORTSNUTRITION ne m’a pour l’instant jamais déçu, avec des formules efficaces et des ingrédients traçables et de qualité. Voyons donc si leurs EAAs MAXX sont à la hauteur de leurs standards. EAAs MAXX, let’s try it !

Au niveau de la composition, EAAs MAXX intègre classiquement les huit acides aminés essentiels précités, à savoir la L-leucine, la L-Valine, la L-isoleucine, la L-lysine, la L-phénylalanine, la L-thréonine, la L-méthionine et le L-tryptophane On notera donc l’absence de l’acide aminé semi-essentiel L-arginine. La composition intègre également de l’acide citrique, du dioxyde de silicium comme anti-agglomérant, de la maltodextrine pour accroître la miscibilité, des arômes (artificiels) ainsi que du sucralose comme édulcorant. Composition assez classique pour ce type de produit, ne contenant rien de trop controversé (comme le dioxyde de titane, à prohiber).

EAAs MAXX est produit en Suède dans une usine certifiée HACCP1, ISO, et Halal, à partir d’une matière première provenant d’Irlande et de Belgique. Comme tous les produits BODYMAXX, EAAs MAXX bénéficie en outre du label GMP (Certification gérée par une association internationale privée créée dans les années 1990 pour répondre à plusieurs scandales sanitaires dans l’industrie agroalimentaire. Les agences nationales procèdent à des inspections régulières pour garantir une qualité constante selon les cirières de cette certification.2. En outre, la marque BODYMAXX SPORTNUTRITION enregistre tous ses produits sans exceptions auprès des autorités nationales des pays où ils sont distribués, dont la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes en France,  ce qui lui permet d’obtenir une attestation de déclaration prouvant que le produit respecte toutes les exigences en matière de sécurité sanitaire (Ce qui est loin d’être une règle chez d’autres marques). Sur le papier, EAAs MAXX semble donc être un produit qualitatif. Voyons ce qu’a donné le test.

Mon ressenti :

J’ai eu l’occasion de tester les EAAs MAXX pendant près d’un mois, et dans deux parfums différents : Citron (Citrus) et pomme verte (Green apple). Du point de vue de leur efficacité sur la fourniture d’énergie durant entraînement, et sur le maintien de la masse musculaire, je n’ai rien à dire d’autre que du positif sur ce produit. Les EEAs MAXX m’ont accompagné durant une période chargée sur le plan personnel et professionnel (donc moins d’entraînements, et de moins longue durée), et durant laquelle je me remettais également d’une blessure, et pourtant la perte de masse musculaire n’a pas été aussi désastreuse que j’aurais pu m’y attendre. Sans en être le seul élément, les EAAs MAXX, consommé quotidiennement durant les entraînements mais également durant les repas y ont forcément contribué. Quant aux deux parfums que j’ai pu tester, ils sont plutôt agréables. L’arôme est fort, mais du coup il couvre totalement le goût caractéristique et assez désagréable de la leucine.

eaa 3

Autre bon point, le conditionnement : les pots contiennent 400g de poudre, ce qui est plus que la plupart des produits concurrents, le plus souvent conditionnés en pots de 250 ou 300g. Quant au prix, il est plus que correct puisque EAAs MAXX est disponible selon les revendeurs entre 32,90 et 35€ le pot de 400g.

Conclusion :

EAAs MAXX ne fait pas mentir la réputation de BOXYMAXX SPORTSNUTRITION concernant la qualité du produit, ce qui inclut la traçabilité de ses matières premières, son efficacité et son rapport qualité-prix . Un produit fabriqué en Europe, avec des ingrédients produits au sein de l’Union européenne dans des pays ayant des standards sanitaires particulièrement élevés, à un prix raisonnable et qui en plus à bon goût, que demander de plus ?

Les seuls bémols que je pourrais apporter à cet avis objectif portent sur la composition : on peut en effet regretter l’absence d’arginine (acide aminé protéinogène  non considérée comme essentiel chez l’homme mais qui peut être produit par le corps humain (en quantité possiblement insuffisante par l’organisme selon l’état de santé des individus, d’où un nécessaire apport alimentaire), et qui permet la synthèse du monoxyde d’azote (NO) par la NO synthase, intervenant ainsi dans la vasodilatation des artères.) et la présence de maltodextrine en quantité relativement importante (3,5g pour 10g de poudre), ce qui n’est pas dérangeant en intra-workout excepté si l’on suit un régime hypoglucidique. Me concernant, EAAs MAXX ne m’a apporté que de la satisfaction : correctement formulé et dosé, goût plutôt agréable, pas d’ingrédients louches à la provenance douteuse… En bref, je peux recommander.

NOTE : 7,5/10

Vous n’êtes pas encore abonné ? Nous espérons que vous avez apprécié cet article et qu’il vous sera utile. Si c’est le cas, n’oubliez pas de vous abonner à MuscleXperience pour recevoir les prochains avis directement par mail (sur l’application mobile dans  l’onglet contact).

 

Ingrédients et valeurs nutritionnelles :

Ingrédients : BCAA’S (L-leucine, L-isoleucine, L-valine), maltodextrine, L-lysine, L-méthionine, L-phénylalanine, L-thréonine, L-tryptophane, arômes, acide citrique, agent anti-agglomérant (Dioxyde de silicium), édulcorant (sucralose), colorants (carotènes).

Valeurs nutritionnelles /100g /10g
Énergie 380kcal 38kcal
1616 kj 162kj
Lipides 0g g
Dont saturé 0g 0g
Glucides 35g 3,5g
Dont sucre 2,8g < 0,5 g
Fibres 0g 0g
Protéines 57g 5,7g
Sodium
Profil d’acides aminés (en mg)
L-Leucine 18000 mg 1800mg
L-Valine 9000mg 900mg
L-Isoleucine 9000mg 900mg
L-Lysine 6000mg 600mg
L-Phenylalanine 6000mg 600mg
L-Thréonine 5000mg 500mg
L-Méthionine 2000mg 200mg
L-Tryptophan 1500mg 150mg

EAAs MAXX est un complément alimentaire.

1Hazard Analysis Critical Control Point en anglais, que l’on peut traduire par « Analyse des risques et points critiques pour leur maîtrise. L’HACCP est une méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires élaborée aux États-Unis par un laboratoire dépendant de la NASA dont l’objectif est la prévention, l’élimination ou la réduction à un niveau acceptable de tout danger biologique, chimique et physique, standard de qualité et de sécurité des produits alimentaires désormais imposé par les différents règlements des autorités européennes pour l’hygiène des aliments, notamment par le règlement européen 178/2002.

2En Europe, le texte de réference est EUDRALEX The rules governing Medicinal Products in the EU vol. 4 – EU guidelines to GMP Medicinal Products for Human and Veterinary Use. Aux USA il s’agit du GMP 21CFR Parts 210 and 211.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s